AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les légendes se concrétisent [PV Rexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Cet aventurier, c'est
Liloé Maheolas

~ Sorcière ~

▌Messages : 648
▌Date d'inscription : 11/09/2010
▌Age : 24
▌Localisation : Là où mes petits pieds veulent bien me porter

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 22 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Mar 11 Oct - 14:43

La journée n'avait pas débuté depuis très longtemps. Il devait être aux environs de dix heures à peine, des chapes de brumes s'accrochaient encore aux arbres laissant dans l'air une atmosphère humide qui prouvait que la nuit avait été fraiche. Le temps se faisait plus froid et bien qu'il soit changeant, il n'allait pas tarder d'après la saison, à se rafraichir d'autant plus. Les vulgaires tentes qu'avaient pus installer les humains ne les protègeraient pas longtemps des températures en baisse.
Mais le temps, Liloé s'en moquaient pour l'instant. Elle s'était éloignée du camp malgré les dangers. Une habitude qu'elle avait prise envers et contre tous. D'autres avaient disparue, elle non. Elle ne se croyait pas invincible non, elle avait juste d'autres idées toutes aussi déplaisantes, ou du moins, suffisamment importantes pour accaparer ses pensées. Car depuis sa rencontre avec un certain vampire et une elfe, toutes ses certitudes avaient été remises en doute, et une infinité de choses qu'elle pensait impossible c'étaient révélées être désormais tout à fait envisageable. Et puis, elle avait appris qu'elle n'était pas humaine. Elle se remettait difficilement de ce choc, même si elle ne le montrait pas au camp. Oh Naïry et Adam eux-même n'étaient absolument pas certains de ce qu'ils avaient avancé, mais quelque chose en Liloé lui prouvait que c'était vrai. Elle était différente, elle le savait. Une sorte d'instinct peut-être... Les elfes avaient-ils un instant sur-développé ?? Cela faisait-il partit de leurs dons qu'avait abordés Naïry ?? La jeune femme n'avait pas eut l'occasion de la revoir pour le lui demander.
Mais une vérité résonnait dans l'esprit de Liloé, elle se sentait différente des humains, elle était différente d'eux. Et leur compagnie lui redevenait étrangère, elle ne se sentait plus à sa place avec eux. Une exagération involontaire, ou réel malaise, elle n'arrivait à le définir, mais plus le temps passait, et plus elle s'éloignait, elle s'isolait. Ceux en qui elle avait confié une partie de sa confiance avaient disparus, d'autres ne voyait pas ce qui la tourmentait. Comment auraient-ils pu comprendre ?? Sa vie n'avait été qu'un mensonge finalement, elle avait vécu sans savoir réellement ce qu'elle était, qui elle était. Le découvrir maintenant n'avait pas été sans dégâts.
Liloé n'avait marché qu'une trentaine de minutes dans la forêt, le camp n'était pas trop loin mais pourtant suffisamment éloigné pour qu'elle soit sûre de ne pas être dérangé par eux. Et si un animal affamé arrivait, personne ne le saurait et d'autres promeneurs seront alors plus prudents à l'avenir. Elle se fichait de ce qui pouvait lui arriver, tout ce qu'elle voulait, s'était réfléchir. Réfléchir et comprendre.

****************





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Rexia

~ Administratrice ~

▌Messages : 66
▌Date d'inscription : 12/09/2011
▌Age : 27
▌Localisation : Là où le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Mar 11 Oct - 19:47

    Un simple petit rayon de soleil réussit à percer la brume qui régnait durant ce froid matin d’automne, ceux afin de pénétrer à l’intérieur d’une caverne sur un flan du mont Aegas… c’était à croire que le seul but de ce fameux rayons était de venir frapper en plein dur l’œil droit de la créature qui avait élue domicile dans cet entre, celui de gauche étant protégé par ses pattes sur lesquelles elle dormait, comme si il s’agissait de deux oreillers croisés. Cette œil s’ouvrit alors d’un coup, tendis que la bête couverte d’écailles rouges comme des rubis se réveillait, dévoilant une pupille sombre, profonde et ovale, entouré par un océan de couleur ambré…

    Rexia, une encore très jeune dragonne, se roula alors sur le côté, essayant d’échapper à ce maudit rayon qui lui brulait l’œil. Elle aurait bien aimait dormir encore un peu… mais maintenant qu’elle avait vue le jour, elle savait qu’il ne lui serait pas possible de se reglisser dans le monde de ses rêves. Alors elle redressa son cou et sa tête, et mâcha un peu sa langue, la gueule pâteuse. Puis elle se releva, en s’étirant à la manière d’un chat, d’abord l’arrière-train en allongeant le plus possible des membres de devant, puis l’inverse avec les membres de derrière… ensuite elle fit subir le même exercice à ses deux longues et larges ailes. La caverne dans laquelle elle vivait était assez grande pour qu’elle puisse les déployer sans risquer de se blesser…

    Elle les déploya donc et les étira au maximum, les soulevant et les baissant tout en les gardant bien droites, puis elle accrocha ensemble les griffes au bout de chacune des articulations de ses ailes ensembles et forma un cercle un peu biscornu en tirant des deux côtés, leur faisant danser une sorte de gigue. Et lorsqu’enfin, elle sentit que ses muscles étaient bien chauds, elle se dirigea vers l’entrée de sa grotte et sauta dans le vide. Elle se laissa tombée sur plusieurs mètres, et, au dernier moment, elle remonta en chandelle et s’élança dans les cieux.

    Le vent froid matinal se mit à lui caresser les écailles, et la dragonne se sentit déjà bien plus réveillée. Il n’y avait rien de mieux que le vol pour vous redonné la pêche, surtout que Rexia devait en profiter, car elle savait que bientôt, elle aurait plus de mal à le faire… la saison froide n’allait pas tarder à arriver, et les dragons, comme bien des reptiles, risquaient d’en souffrir. La fatigue allaient les engourdir et ils auraient plus de mal à bouger. L’hiver était vraiment la saison qu’elle aimait le moins, même si elle appréciait d’observait le paysage taché par la neige…

    Depuis maintenant plusieurs jours, elle chassait plus qu’à son accoutumé, car il fallait qu’elle se prépare des réserve de nourriture, afin d’éviter de trop sortir de sa caverne avec le froid. Et elle venait de partir pour une autre journée de chasse… déjà, elle allait s’attrapée un bon petit déjeuné, et elle reprendrait son quotidien après.

    Il ne lui fallut pas plus d’une demi-heure de vol pour arrivé au dessus de la forêt… elle avait fait en sorte de choisir une caverne proche de celle-ci, pour pouvoir facilement trouver de la nourriture. La dragonne ne tarda pas à repérer un petit troupeau de biche… elles étaient bien matinal, ce jour-là, et le groupe était en train de s’abreuver à la rivière. Elle accompagna le vent et se laissa planer silencieusement, mais rapidement, vers elles… lorsque les pauvres équidés sentirent son odeurs, il était trop tard…

    Rexia tomba au milieu du groupe et les fit fuir, mais seulement après avoir sentit ses crocs, et les griffes de ses deux pattes-avants, se planter dans de la chair avec contentement. Ses proies se débâtirent un peu, mais, n’aimant pas les faire souffrir pour rien, elle les acheva rapidement : la première en la serrant entre ses mâchoires et en lui brisant la nuque, et les deux autres en les cognant violemment sur le sol. Lorsqu’elle fut sûre qu’elles étaient mortes, elle se coucha alors devant le corps des trois biches bien grasses, et commença à arracher de viande à grosses bouchés…

****************
Au coeur de la nuit, je rugies,
Serez-vous ma proie ou mon ami ?
Ceux que je chasse, vous êtes condamnés,
Ceux que j'aime, je vous protégerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Liloé Maheolas

~ Sorcière ~

▌Messages : 648
▌Date d'inscription : 11/09/2010
▌Age : 24
▌Localisation : Là où mes petits pieds veulent bien me porter

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 22 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Dim 16 Oct - 20:14

Liloé s'était allongée dans un petit parterre de mousse bien tendre. Rien de mieux que de se poser tranquillement dans un coin pour réfléchir. Le regard fixant sans le voir le lointain ciel encore embrumé, les doigts tortillant un brin d'herbe, l'esprit détendu mais prompt à toute réflexion. Le calme de cette jeune journée était apaisant, la jeune femme en était presque à s'endormir ici. Il faisait peut-être un peu frais et cela la maintenait éveillée, mais lentement, ses pensées devenaient comme l'air, embrumé. Elle aurait pu rester là des heures. Mais tout le monde n'était pas de cette avis.
Un bruit de course précipitée arrivait vers elle. Et vu le bruit, ce n'était pas un petit quelque chose qui arrivait au grand galop vers elle. On entendait nettement des feuilles se faire écarter en vitesse, des pieds marteler en légèreté le sol. Liloé se redressa, fixant les arbres d'où semblait venir la "chose", à la fois inquiète mais incapable de bouger. Quand elle arriver à toute allure un troupeau de biches effarouchées, elle n'eut que le temps de se pousser en vitesse sur le côté. Elle était néanmoins rassurée, pas de vilaine bête plaine de crocs ne semblait décidé à s'en prendre à elle pour l'instant. Après mûre réflexion cependant, elle se dit que les cervidés fuyaient bien quelque chose, elles ne galopaient effrayées pour rien, quelque chose leur avait fait peur, très peur sûrement.
Liloé savait qu'elle en devait s'approcher de cette source de terreur, qu'elle aurait du faire comme les biches, s'éloigner de façon à mettre le plus de distance entre cette "chose" et elle, mais son
insatiable curiosité la poussait à faire l'inverse. Elle voulait savoir ce que c'était, même si elle ne l'aurait pas dût. Malgré une petite voix de raison qui li murmurait de faire demi-tour, la jeune femme ne résista pas à en apprendre plus et avec une très grande discrétion, elle s'avança, lentement, mètre après mètre, retenant presque son souffle de peur que celui-ci ne la trompe.
Liloé n'avait pas fait plus de cent mètres quand un bruit de mastication des plus désagréable se fit entendre. Elle faillit rebrousser chemin, mais il était trop tard, elle avait aperçu entre les troncs et les buissons ce qui causait tout cela... Pétrifiée !! Totalement immobile, béate à la fois de crainte et d'admiration. A quelques pas seulement, un dragon. Une énorme bête couverte d'écailles rouges, d'immenses ailes, des griffes de la taille d'un bras, des crocs comme des poignards. Une créature tellement dangereuse, mais pourtant si merveilleuse. La jeune femme n'avait plus assez de volonté pour revenir sur ses pas, pour fuir cet incroyable animal. Et puis, Alix avait bien rencontré un dragon elle aussi, un certain Arok, il semblait sage et tout à fait abordable, alors peut-être que celui-ci aussi serait pacifique envers la faible humaine qu'elle était.
Un morceau de viande arraché avec une violente brutalité la tira de sa rêverie passagère. Devant le dragon se trouvait trois corps de biches, parfois déjà à moitié dépecés. Cette morbide vision retourna l'estomac de la jeune femme qui se sentit défaillir, tout ce sang, ces morceaux sanguinolents, les os craquant. Liloé aurait pu être à la place de ses pauvres créatures. L'exécrable odeur pénétra dans ses narines et la tête se mit à lui tourner. Elle détourna le regard incapable de regarder ce sanglant spectacle plus longtemps, et s'appuya contre la rude écorce d'un arbre proche. Elle se sentait mal, elle avait les jambes en coton et la vision qui commençait à se troubler. Si elle avait été sûre de pouvoir partir, elle l'aurait fait, mais elle n'était pas même certaine d'atteindre les vingt mètres sans s'écrouler. Elle ne pouvait qu'espérer que la créature ne regarde pas derrière ses fourrés, sinon, elle serait à sa merci...

****************





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Rexia

~ Administratrice ~

▌Messages : 66
▌Date d'inscription : 12/09/2011
▌Age : 27
▌Localisation : Là où le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Mar 18 Oct - 18:48

    La chair se déchirait facilement, et le sang qui coulait dans la gueule de la dragonne avait un effet apaisant sur elle, autant qu’en avait un ver de vin sur ceux qui aimaient cette boisson… pour ce qui était de Rexia, elle l’ignorait, les seules liquides qu’elle n’ait jamais bue dans sa vie, c’était l’eau fraiche des rivières et des lacs dans les montagnes et le sang encore chaud de ses proies. La viande dodue des biches lui faisait aussi beaucoup de bien… il n’y avait rien de mieux qu’un bon repas pour mette un dragon de bonne humeur, et je dis bien un bon repas, car trois équidés était un minimum pour remplir l’estomac d’une créature aussi grande, et la grande chasseresse avait eue beaucoup de chance de réussir à les tuer toutes les trois en un seul coup. Elle n’était pas peu fière d’elle, et cela lui donnait encore plus de plaisir à manger.

    Elle nettoya entièrement les os de ses trois pauvres victimes, les rendant blanc, dépeçant jusqu’au dernier morceau de viande à coups de sa longue langue couverte de piques vers l’arrière. Et même une fois que tout sembla terminé, elle brisa les plus gros os en deux, afin d’avoir de plaisir de pouvoir siroter la moelle qui se trouvait à l’intérieur. Elle en était très friande, mais regrettait qu’il n’y ait que très peux de proies capable de lui en donner suffisamment pour faire plus d’une petite bouchée… elle avait entendue dire que dans les pays lointains, certains des plus vieux et des plus grands de ses semblables chassaient les éléphants pour le simple plaisir de pouvoir manger leur moelle. Mais Rexia doutait d’être encore assez grande pour pouvoir abattre l’un de ces animaux au cuir très épais. Un jour, peut-être… après tout, elle n’était encore qu’une très jeune dragonne, et bien qu’officiellement adulte, elle allait encore grandir et devenir plus forte.

    Une fois qu’elle fut bien certaine d’avoir mangée tout ce qui pouvait l’être sur les trois biches, elle lâcha un gros rot qui lui retira un poids de sur l’estomac, et creusa un petit trou avec sa patte avant-droite dans lequel elle enterra les os… c’était une habitude qu’elle avait pris depuis qu’elle vivait seule, depuis le jour où sa mère l’avait chassée de sa grotte de naissance. C’était une sorte d’hommage à mère nature, mais aussi, et surtout, un moyen supplémentaire de cacher sa présence aux deux-pattes, principalement aux voleurs de cœur et aux briseurs d’œuf qui se faisaient appeler les chasseurs de dragons.

    Sa petite besogne terminée, Rexia observa l’horizon en se léchant doucement les pattes avant, nettoyant ses écailles du sang qui commençait déjà à y sécher tout en restant couchée sur un matelas fait de mousse et de feuilles mortes. Il ne se voyait pas beaucoup, sur ses écailles rouge, mais elle le sentait, à la fois par l’odeur, et parce que ça collé à la peau. Elle allait rester là le temps de se nettoyer un peu, puis elle partirait continuer à chasser pour remplir son garde-manger. Le vent se leva, et la dragonne le museau en l’air… elle aimait sentir le courant frai venir la caresser…

    Mais lorsqu’elle remit la tête droite, elle avait découvert ses crocs, et elle grognait. Les écailles hérissaient, elle se redressa sur ses quatre pattes et regarda autour d’elle. Le vent venait de lui apporter une odeur de deux-pattes, elle sentait qu’il y en avait au moins un tout près d’elle. Elle aurait pue tenter de prendre la fuite en s’envolant, mais temps qu’elle ne voyait pas son « possible » adversaire, ce n’était pas prudent… ses écailles étaient solides autour de son cou, de son dos et de sa queue, mais au niveau de son ventre, elles étaient particulièrement fines et pouvait laisser passer un carrot. S’envolait maintenant, c’était prendre le risque de se recevoir en plein cœur ou dans la gorge la flèche d’un archer caché. Rexia tourna un moment sur elle-même, observant la direction par où venait le vent, les griffes plantée dans le sol pour avoir une meilleure prise au cas où elle devrait sauter pour esquiver une attaque… a tout moment, elle s’attendait à voir un chevalier en armure surgir, en brandissant une hallebarde ou une lance…

    Mais rien ne vint, et au bout d’un moment, la dragonne décida de prendre la parole… on ne savait jamais, peut-être qu’une rencontre avec un bipède pouvait finir sans que l’un des deux ne saigne :


    -Sort ! Je sais que tu es là, je sens ta présence ! Ecoute, si tu n’es pas un tueur de dragon, tu n’auras rien à craindre de moi… mais si tu essais de t’enfuir, je te pourchasserais par les airs, et peu importe qui tu es, je te mangerais !

    Elle voulait seulement s’assurer qu’elle n’avait pas été repérer par des chasseurs, ou par quelqu’un de susceptible d’aller les prévenir…

****************
Au coeur de la nuit, je rugies,
Serez-vous ma proie ou mon ami ?
Ceux que je chasse, vous êtes condamnés,
Ceux que j'aime, je vous protégerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Liloé Maheolas

~ Sorcière ~

▌Messages : 648
▌Date d'inscription : 11/09/2010
▌Age : 24
▌Localisation : Là où mes petits pieds veulent bien me porter

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 22 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Mer 19 Oct - 15:42

Obsédée par son état et ses nausées que l'odeur ambiante entraînait, Liloé ne faisait même plus attention au dragon dans son dos, elle était tout juste apte à s'empêcher de rendre son dernier repas alors même si sa vie dépendait de sa capacité à sentir arrivait la créature, elle savait de toute façon que dans cet état elle n'irait pas loin, et puis, face à un animal ailé, que pouvait-elle faire ?? Fuir était ridicule, ça n'avait aucun sens et aucun intérêt puisque finalement le résultat serait le même. Mais le reptile ne l'avait pas encore repéré, sinon elle ne resterait pas là appuyé contre l'arbre, car même si c'est futile, fuir est un réflexe des plus normal face à un danger.
Un gros bruit des plus inattendu la tira néanmoins de sa particulière attention de son estomac. Ce qu'elle venait d'entendre est-il réellement un ... un rot ?? Un énorme rot ?? Aussi étrange que cela puisse paraître, elle parvint même à en sourire. Cette chose venant de la part d'un dragon était plus comique que l'on ne peut l'imaginer et cela le rendait étonnement plus humain et moins effrayant du coup. Et même si les images des corps déchiquetés étaient encore dans les pensées de Liloé, elle se rendit alors compte que l'odeur de sang qui lui retournait l'estomac avait en partit disparu, ou du moins suffisamment pour que cela ne devienne plus sa priorité. Mais cela voulait aussi dire que la créature avait finit son repas et semblait pour le moins repu. Devait-elle prendre cela pour un bon ou un mauvais présage. Le reptile ailé allait-il partir sans demander son reste ou au contraire resterait-il ici encore un temps ?? Car la jeune femme n'osait pas réellement bouger de peur d'être repérée. Mais que devait-elle faire donc ?? Rester sagement ici sans faire de bruit ou tenter de partir discrètement ailleurs ??
Alors que son choix se portait vers la deuxième option, une voix retentit dans son dos, la coupant totalement dans son élan et la laissant immobile. Son teint vira au blanc. Pour deux raisons, une moins raisonnable que l'autre. De un, elle venait de se faire repérer par une énorme bestiole pleine de crocs et de griffes qui venait de s'avaler trois biches en dix minutes à peine. Elle pouvait donc paniquer. La deuxième raison... Depuis quand les dragons étaient-ils sensé parler ?? Alix avait beau le lui avoir dit, qu'un tel animal soit doué de parole la faisait tomber des nue. Non pas qu'elle soit contre non, loin de là. Mais chez elle, dans son pays, les animaux ne parlait pas.
Néanmoins, les paroles du dragon était on ne peut plus clair, soit tu viens à moi et je ne te mange pas forcément, soit tu t'en vas et je te mange. Il n'y avait pas réellement de raison de se poser des questions pour le coup. Même si dans les paroles dîtes, des choses étonnèrent Liloé. Des chasseurs de dragons ?? Parce que il y a des gens assez fous pour s'en prendre à ces créatures ?! Quant au fait que elle n'avait rien à craindre de la bête, là, elle avait un énorme doute.
Prenant une grande inspiration et cherchant du courage là où il n'y en avait plus, Liloé sortit lentement de derrière les fourrés et vint à découvert, juste devant le dragon. Dire qu'elle n'avait pas peur aurait été un gros mensonge, au contraire, elle n'en menait vraiment pas large. Elle était à deux doigts de s'enfuir en courant, ou de s'effondrer sur le sol au choix. Toujours est-il que son inquiétude se devinait facilement, même si elle faisait de son mieux que cela ne voie pas trop.
D'une voix que la jeune femme fit le plus assurée possible, elle répondit au dragon :

-Je suis désolé de vous avoir importuné, ce n'était pas mon intention, je...je ne faisais que passer. Désolé... vraiment.

Liloé n'en menait vraiment pas large, sa voix de vacillante était devenue tremblante. Elle se sentait vraiment minuscule et sans défense devant cette immense créature.

****************





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Rexia

~ Administratrice ~

▌Messages : 66
▌Date d'inscription : 12/09/2011
▌Age : 27
▌Localisation : Là où le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Jeu 20 Oct - 14:54

    La grande bête aux écailles de rubis craignit pendant un moment d’être emmenée à attaquer la présence qu’elle ressentait au milieu des feuilles… l’être dont elle avait sentie la présence mettait du temps à sortir de sa cachette, mais il était toujours-là, sinon elle aurait ressentie et entendue ses bruis de pas pendant sa fuite. Rexia comprenait qu’une créature aussi petite… enfin, petite par rapport à elle, bien-sûr… puisse avoir peur d’elle. Cependant, il allait de sa survie de s’assurer que cet être n’était pas un ennemi potentiel, un de ces tueurs de dragons qui faisaient des boucliers avec leurs écailles, des manches de couteaux avec leurs griffes, et qui vendaient leur sang et leurs os à des sorciers… rien qu’à y penser, Rexia sentit un frisson lui parcourir le dos et son estomac se retourner de dégout. Mourir pour se faire dépecer et éparpiller à travers le monde, et avoir ses restes non-utilisés jetés aux chiens… elle ne voyait vraiment pas de pire mort que celle-là.

    La jeune dragonne commençait à s’impatienter, et pour le montrer, elle intensifia son grognement… c’était-là un avertissement, comme-quoi si il ne se dépêchait pas de sortir, elle viendrait le chercher elle-même à coups de crocs. Enfin, les fourrés finirent par gigoter, et une forme sur deux-pattes vint se placer devant-elle. C’était une femelle aux cheveux roux, et elle avait l’air plutôt jeune, tout du moins il lui semblait… Rexia n’était pas une très grande connaisseuse du monde des humains, mais le peu qu’elle en savait lui laissa supposer que si l’on calculait son propre âge, en comptant que les dragons vieillissait bien plus lentement que les bipèdes, avec le sien, alors elles auraient environs toute les deux le même âge.

    La fille n’avait pas du tout l’allure d’une tueuse de dragon, et elle n’en portait pas non-plus l’odeur… les effluves des membres de cette espèce étaient extrêmement tenaces, c’était en outre la raison pour laquelle deux dragons ne se rencontrait et ne se combattait jamais par accident : un territoire de chasse portait toujours des traces et des odeurs de son propriétaire. Elle n’avait pas souvent rencontrée de chasseur, mais assez pour savoir reconnaitre leur odeur… il sentait toujours le sang des dragons qu’ils avaient abattus, ou encore pire : la triste odeur des œufs qu’ils avaient cassés. Même ceux qui avaient seulement côtoyés un tueur de dragon sans pour autant chasser à ses côtés en gardait des traces…

    Cette femme n’en avait aucune, de ces traces, elle n’avait jamais tué et n’était jamais… ou alors c’était il y a longtemps, l’odeur avait finit par disparaître… passée à proximité d’un chasseur de dragon. La seule odeur que Rexia pouvait sentir chez-elle, c’était la peur qu’elle lui inspirait, mais rien qu’à voir ses réactions, la dragonne l’aurait deviné sans avoir eue besoin de la sentir. Le petit mammifère réussit à lui parler, malgré l’état de frayeur dans lequel elle était, lui disant qu’elle était désolée de l’avoir dérangée, qu’elle ne faisait que passer… il y avait au moins un point qu’elle pouvait lui accorder : cet humaine était courageuse, et pour ça, elle avait gagnée son respect.

    Le reptile géant se détendit un peu… déjà, elle savait qu’elle n’était pas en danger immédiat, car ce n’était pas cette jeune femme innocente qui lui ferait du mal, et elle était certaine qu’à part des insectes et des oiseaux, il n’y avait pas d’autres êtres vivants qu’elles-deux aux alentours. Cependant, ce n’était pas pour autant que la deux-pattes était sortie d’affaire. Mais afin de lui faire un peu passée sa peur, Rexia commença déjà par arrêter de grogner et de montrer les dents. Ses écailles étaient toujours hérissées, pour montrer sa prudence envers cette étrangère, mais elle fit en sorte de déjà se montrer un peu moins impressionnante, un peu moins menaçante.


    -Rassure-toi, lui dit-elle d’une voie un peu plus calme. Je sens bien que tu n’as aucun lien avec les tueurs de dragon, alors comme je te l’ais promis, je ne te ferais aucun mal… mais à une seule condition ; je veux que tu répondes à cette question, et n’essais pas de me mentir, car je le sentirais : as-tu l’intention de parler à qui que ce soit de mon existence, et d’envoyer des gents pour me tuer ?

    En attendant la réponse, Rexia gardait les narines dilatées… les dragon avait un flair très développé, et elle était capable de sentir la sudation du mensonge, et même sans ça, à l’oreille, elle pouvait en entendre la tonalité…

****************
Au coeur de la nuit, je rugies,
Serez-vous ma proie ou mon ami ?
Ceux que je chasse, vous êtes condamnés,
Ceux que j'aime, je vous protégerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Liloé Maheolas

~ Sorcière ~

▌Messages : 648
▌Date d'inscription : 11/09/2010
▌Age : 24
▌Localisation : Là où mes petits pieds veulent bien me porter

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 22 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Dim 6 Nov - 14:58

Liloé devait faire de gros efforts pour ne pas fuir en courant, loin, très loin de ce monstre. Elle aurait donné tout ce qu'elle avait pour avoir la possibilité de partir en un seul morceau. Et si jamais elle s'en sortait, elle risquait d'être moins prompte à passer outre la sécurité du camp, le dragon ne l'avait pas encore croquée mais si un autre jour venait et qu'elle croisait une bestiole moins conciliante... Elle aurait été prévenue pourtant. Et même si il était peu probable qu'elle reste tout le temps sur le camp, elle y réfléchirait à deux fois avant de jouer les braves et de s'aventurer seule dans cette maudite forêt de cette maudite île !!
Surtout que pour le moment, la jeune femme n'était pas encore sortit d'affaire. Le dragon avait certes cessé de grogner et de donner une admirable vue sur sa dentition à Liloé qui avait à peine lâché des yeux ces armes. Plus efficaces qu'une épée, un seul coup l'aurait réduite en bouille, exactement comme les biches plus tôt. Les griffes en parfait accord avec la bouche étaient tout autant inquiétantes et la jeune femme ne tenait pas douter à en tester le tranchant. Pour cela, il fallait juste contenter ce monstre... Un jeu d'enfant bien sûr... Elle était perdue !!
Déjà, les premières paroles de la bête eurent l'effet inverse. Un reptile géant qui vous dit "rassure-toi", étonnamment, c'est tout sauf rassurant, aussi, lentement, la peur de Liloé se transforma en une sorte de frayeur muette qui la faisait néanmoins trembler. Son credo avait beau être de ne jamais montrer ses faiblesses, elle en était sur le moment parfaitement incapable. Surtout quand la bête dit qu'elle ne lui ferait aucun mal ... à une condition. L'espace d'une seconde, elle s'était sentie sauvée, là, la jeune femme avait juste peur de ce que pouvait être la fameuse condition. Pourtant, quand celle-ci arriva, ce fût la surprise qui prit le pas sur la peur. Envoyer des gens pour tuer le dragon ?! C'était du suicide d'essayer de tuer un dragon, alors envoyer les gens, si ces derniers mourraient, le gros reptile risquait de faire bien souffrir l'informateur non ?? Alors pourquoi irait-elle envoyer des tueurs, surtout que les tueurs de dragons, dans le campement, il n'y en avait pas et pour cause, sur le continent, les dragons n'étaient qu'une légende, pourquoi des gens voudraient-ils tuer des choses qui à la base n'existent pas hein ??
Par contre, en parler à quelqu'un... Il était fort peu probable que Liloé parvienne à garder cette rencontre pour elle longtemps. Elle savait garder des secrets mais elle ne pouvait pas ne pas partager cela avec quelqu'un. Alix serait ravie d'apprendre que elle aussi avait vu un dragon... Sauf que Alix et Liloé étaient moins proches ces derniers temps, chacune faisaient ces trucs de son côté. Joe ?? Cela serait pour lui un simple conte, et il était loin d'être le genre de gens à s'attaquer à un dragon, elle n'avait aucunes craintes quant au fait de lui raconter cela, si elle s'en sortait bien sûr, ce qui n'était pas encore tout à fait gagné pour le moment.
Espérant que la réponse plairait au grand reptile, Liloé lui répondit après quelques secondes de silence :

-Je n'oserais pas envoyer quelqu'un vous nuire, surtout que l'idée que quelqu'un en soit capable me paraît fort ... difficile à croire. Mais je ne peux néanmoins pas garder cette rencontre pour moi, comprenez cela est tellement ... irréel pour moi qui vient d'arriver en ces lieux. Je n'irais bien sûr pas le crier sur les toits mais... il est fort possible de toute manière que je le dise sans m'en rendre compte, une amie a déjà croisé quelqu'un de... votre espèce et, si elle apprenait que je ne le lui ait pas dit, elle m'en voudrait. Mais très peu de personnes seront au courant et des personnes dignes de confiance... je vous l'assure...

Liloé avait retrouver un petit peu d'assurance mais malgré cela, elle en était réduite à espérer que la réponse qu'elle avait fourni suffirait au dragon qui la laisserait partir sans en demander davantage.

****************





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Rexia

~ Administratrice ~

▌Messages : 66
▌Date d'inscription : 12/09/2011
▌Age : 27
▌Localisation : Là où le vent guide mes ailes.

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Mar 15 Nov - 22:33

    La fille était apeurée, mais elle n'avait en fait pas grand-chose à craindre... Rexia était une dragonne sauvage, serte, mais pas mauvaise, pas le genre qui massacrer pour rigoler et qui kidnapper de jeunes filles pour s'amuser avec elles et demander des rançons, comme on pouvait le voir dans certaines légendes. Elle ne tuait jamais si ce n'était pas pour se nourrir ou pour se défendre, et elle n'allait surement pas commencer avec une passante humanoïde complètement innocente, dont les mains étaient propres du sang des siens et du jaune de leurs oeufs. Tout ce qu'elle avait à faire, c'était lui donner une réponse que la créature trouverait satisfaisante, et elle la laisserait partir en un seul morceau, sans même la toucher, sans même avoir ne serai-ce que l'idée de s'en prendre à elle.

    La jeune mammifère à poils roux tremblait lorsque Rexia lui posa sa question, et elle semblait complètement déconcertée par ce qu'elle venait de lui demander... mais elle finit enfin par lui répondre, et elle lui affirma que jamais elle n'enverrait quelqu'un pour lui faire du mal. En fait, elle n'était même pas certaine que quelqu'un serait capable de le faire. Elle parlerait certainement de leur rencontre à des amis à elle, mais des personnes dignes de confiances qui n'oseraient pas la poursuivre, qui n'oserait pas tenter de lui nuire. Cette partie de lui plaisait pas... elle aurait très sincèrement préférée qu'elle lui promette que personne ne serait jamais au courant de leur rencontre. Était-ce une raison suffisante pour la tuer ?

    La créatures aux écailles de sang fouetta l'air avec sa langue fourchue, à la manière d'un serpent, afin de capturer les particules d'odeurs qui se trouvaient dans l'air et de les "goûter", les emmenant directement à son cerveau, une façon très efficace de "flairer". Il n'y avait rien, aucun mensonge dans l'atmosphère... cette deux-pattes disait la vérité, Rexia n'avait aucun doute là-dessus... alors non, cette raison n'était pas suffisante pour qu'elle en finisse avec elle. L'humaine ne comptait pas lui envoyer d'ennemis, et même si par erreur elle envoyait des tueurs sur elle, elle se félicitait que cette rencontre ne se soit pas déroulé trop près de sa grotte, cachée dans les montagnes, où l'on aurait du mal à la trouver, et que dont cette fille ignorait la position. Alors que si elle la tuait, elle avait de grandes chances que ses fameux amis partent à sa recherche et finissent par la dénicher, et qu'elle soit faible ou non, toute créature était capable de tout pour accomplir une vengeance.

    Maintenant que les choses étaient réglées, la créature se sentit d'humeur plus tendre... afin de paraître moins impressionnante envers cette pauvre bipède effrayée, elle décida de se coucher à terre, croisant ses pattes de devant. Ainsi, en baissant un peu son long cou, elle avait la tête à peu près au niveau de la sienne, ce qui était bien plus agréable pour parler, pour l'humaine comme pour elle. De plus, la position couchée chez les espèces quadrupèdes était un peu l'égal d'être assis sur une chaise pour un deux-pattes.


    -Je te remercie de m'avoir répondue honnêtement, tu m'as ainsi éviter de me salir les pattes et tu t'ais également évitée à toi-même une mort violente, lui dit-elle d'une voie qu'elle tenta de rendre plus neutre, presque douce, rassurante. J'aurais préférée que tu ne parles de personnes de cette conversation, mais après-tout, je ne peux te forcer à rien... du moment que tu ne m'envoies pas de chasseur, je ne vois pas de raison de te faire du mal. Et sache que je te le confirme, il existe bien des humains sur le territoire de Revia qui chassent et assassinent les miens. Des êtres lâches, qui s'en prennent à nous lorsque nous dormons, à trente contre un, qui nous pourfende avec des armes en métal très solide, parfois avec de la magie, et qui brises nos oeufs. Pourquoi crois-tu que la plupart des tiens nous ont relayés au rang de légende ? Parce qu'autre-fois, le marcher des écailles et du sang de dragon était monnaie courante, ici, et que mon espèce à presque disparue à cause d'ignorant qui nous prenaient pour de vulgaires animaux...

    Parler de ce genre de chose la mettait toujours en colère, à tel point que sa queue fendit l'air et décapita un arbre au passage, faisant tomber la moitié au sol dans le bruit du bois qui craque, et ses griffes creusèrent un sillon dans le sol, comme si elle cherchait à se retenir de frapper dans quelque-chose en atteignant le centre de la terre. La dragonne due prendre un profonde inspiration pour se calmer un peu, et s'intéressa à nouveau au cas de la petite rouquine...

    -Excuse-moi, je peux parfois m'emporter en parlant de ces sales briseurs-d'oeufs de tueurs de dragons... "briseurs-d'oeufs" était l'une des insulte les plus graves chez les membres de sa race. Rexia fit un geste dédaigneux de sa pattes avant-droite, et dit à la jeune fille : comme je te l'ai promis, tu peux t'en aller sans crainte. Je ne te suivrais pas et je ne chercherais pas à te chasser, ni à te faire du mal, à toi et tes amis, tant que tu tiendras ta parole. Avant que tu t'en aille, cependant, j'ai une dernière question... elle avança légèrement le museau dans sa direction, à tel point que leurs nez se touchaient presque, et plongea son regard ambré dans ses yeux : tu as dis qu'une de tes amies avait déjà rencontré un autre dragon... peux-tu me dire où ?

****************
Au coeur de la nuit, je rugies,
Serez-vous ma proie ou mon ami ?
Ceux que je chasse, vous êtes condamnés,
Ceux que j'aime, je vous protégerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Liloé Maheolas

~ Sorcière ~

▌Messages : 648
▌Date d'inscription : 11/09/2010
▌Age : 24
▌Localisation : Là où mes petits pieds veulent bien me porter

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 22 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   Dim 4 Déc - 15:09

[Désolé du retard, j'étais persuadé d'avoir répondu --']

L'assurance que Liloé tentait de réinstaller en elle commençait tout juste à réapparaître quand d'une seule parole, le dragon réussi à tout démolir. Elle s'était évitée une mort violente ?? Ahah... parce que en plus de mourir elle avait failli l'être de façon peu enviable ?? Pourquoi les créatures prenaient-elles toujours ce malin plaisir à tuer avec lenteur et douleur ?? D'où leur vient ce sadisme à tous ?? Pourquoi ce barbarisme dans chaque être possédant un minimum de puissance ou de pouvoir ?? C'était à croire qu'ils s'étaient tous passé le mot pour être cruel !! Et ce dragon ne faisait visiblement pas exception à la règle. Une série d'images de morts toutes plus sanglantes les unes que les autres vinrent à l'esprit de Liloé. Certes elle était encore en un seul morceau, et la bête ne semblait pas vraiment disposée à en finir pour le moment, mais la jeune femme ne pouvait alors que douter des paroles qui se voulait rassurante de la créature. Elle en avait peur, et cette peur la faisait voir le mal à travers le monstre. Réaction naturelle mais dangereuse quand l'objet de la peur est un immense reptile ailé cracheur de feu dont les armes sont trop nombreuses et très efficaces.
Mais la suite des paroles du dragon firent passer au second plan la peur, qui fut remplacer par un étonnement que Liloé ne put cacher. Dans les paroles, quelque chose ne fonctionnait pas. Quelque chose qu'elle n'avait pas remarqué plus tôt. Des hommes ... Des hommes et non pas des elfes !! Le dragon parlait d’hommes chassant les siens, d'humains !! Mais... Revia était sensé être une île inconnue de ces derniers sauf depuis peu, même si il y a longtemps certains étaient déjà venu. Comment des hommes disparus pouvaient encore chasser aujourd'hui des dragons ?? Ce n'était pas logique !! Et il n'y avait que deux solutions à ce problème. Soit il y avait réellement des humains, soit la bête mentait, ce que Liloé n'avait pas envie de dire à haute voix juste afin de rester en un seul morceau ne serait-ce qu'un peu plus longtemps. Mais pourtant, cette histoire lui paraissait étrange. Il y avait quelque chose d'anormal là-dessous...
Mais la jeune femme n'eut pas l’occasion de réfléchir davantage. La créature venait, suite à des souvenirs que ses paroles évoquaient, décapiter d'un seul coup de queue un arbre d'une taille fort raisonnable tendis que les griffes creuser très profondément le sol. Et tout ça, en étant couché au sol sans montrer le moindre effort, juste une colère qui semblait tout juste retenue. Liloé ne put retenir un cri de frayeur quant l'arbre tomba et elle devint blanche comme un linge par la suite. Et plus qu'avant encore, elle eut conscience que si elle disait un seul mot de travers, sa vie pouvait se finir aussi rapidement et soudainement que celle de cet arbre. Qui pourrait être rassuré à cette idée ?? Elle avait le cœur qui galopait plus vite que jamais il ne l'avait fait.
Le dragon s'excusa, ce qui n'eut strictement aucune évolution dans l'attitude de la jeune femme, complètement tétanisée, fixant les restes de l'arbre avec un regard apeuré. Tout ce qu'elle demandait, c'était de pouvoir partir, fuir et le plus vite possible. Si la bête continuait de faire des choses pareilles, c'est la peur qui allait finir par tuer Liloé, à moins que l'animal ne décide d'en finir d'abord... Ce dernier d'ailleurs avait posé une question qui resta sans réponse un moment avant que la jeune femme ne parvienne finalement à retrouver la parole et le courage de s'en servir. Et ce ne fut pourtant que d'une voix basse et chevrotante qu'elle répondit :

-Je... je ne sais pas... Elle n'avait parlé que du dragon en lui-même... Un certain Arok il me semble... Je... je crois que c'était pas loin de la montagne plus loin.. au cœur de l'île...

****************





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Cet aventurier, c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les légendes se concrétisent [PV Rexia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les légendes se concrétisent [PV Rexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» légendes du pays des vikings... suite
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril
» Découverte [PV: Rexia]
» Contes et Légendes de Bretagne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'île principale ... :: ~ La Forêt d'Eryn ~-
Sauter vers: