AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Entre morfales [Pv Nùmendil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Cet aventurier, c'est
Kunk Sarell

~ Renégat ~

▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 07/06/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Dans le même corps que Joe

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 28 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Jeu 30 Juin - 21:01

Kunk attendait sa proie, terré dans un coin sombre du marais. Ces derniers temps, ce coin était un vrai réservoir de nourriture pour le naga. Il n'avait toujours pas eu d'autres nouvelles de la chasseuse mais, ces derniers temps, il l'oubliait un peu. En fait, la nourriture était si abondante qu'il ne pensait qu'à ça, aussi, à peine l'elfe eut-il effleuré le sol du marais que l'homme serpent s'était discrètement lancé à sa poursuite. Bien entendu, il était trop lent mais, il faisait en sorte de le mener à son piège. Les elfes étaient des proies tellement amusantes car tant ils étaient rapides, ils ne pensaient qu'à fuir et non pas à combattre. Celui-là n'était pas différent et il finit par tomber dans la crevasse creusée par le naga. Kunk le regardait de débattre d'en dessus.

"Que me veux-tu?

-Tu es encore plus ssstupide que tes frères. Tu te trouves actuellement dans mon garde-manger et comme tu peux le conssstater, tu es ssseul. A ton avis, je compte faire quoi de toi?

-Mais, tu es taré ou quoi? On ne mange pas les gens comme ça!

-Misssérable vermissseau, les gens pour moi ne sssont que des proies parmi tant d'autres."

Dès lors, la créature glissa sa queue dans le trou et ligota l'elfe avec, le serrant de plus en plus fort, jusqu'à lui briser tous les os du corps. Il s'éloigna ensuite du précipice, traînant son repas derrière lui et se cala au pied d'un arbre. Là, il arracha la tête de l'elfe à l'aide de ses griffes puis, il l'ingurgita goulûment, comme s'il ne s'était agit que d'une simple friandise. Le crâne se fendait sous la puissance des crocs du naga et il salivait de plaisir en dégustant le contenu de la boîte crânienne. Kunk s'attaqua ensuite au reste du corps de l'elfe, en cinq minutes il en avait déjà gobé la moitié et il continuait son festin paisiblement. Quand il en arriva à la dernière partie, le naga entendit du bruit un peu plus loin. Il avala le dernier membre de l'elfe tout rond et se mit en position de garde avant de demander:

"Qui va là?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Ven 1 Juil - 14:24

Une journée des plus banale avait commencé pour Númendil. Il avait passé la nuit en plein cœur de la forêt d'Eryn, là où les troncs étaient tellement proches les uns des autres que peu de gens osaient s'y enfoncer. Un excellent repaire en sorte. Toutes sortes d'animaux s'abritaient en ces lieux. Cela allait du plus petit campagnol au plus énorme des cervidés, sans compter d'ailleurs sa propre présence, qui mit au passage, quelque peu le désordre. Il est en même temps tout naturel pour une proie de fuir quand le chasseur arrive. Même si ce dernier ne venait là que pour dormir. Et on peut dire que Númendil avait bien profité de sa nuit. Il avait dormi comme une souche et s'était éveillé alors que le soleil atteignait presque son zénith. Il faut dire que récemment sa vie avait connu quelques revirements de situation qui, pour l'un, avait été éprouvant moralement, et pour l'autre, éreintant physiquement. Tout cela pour aller chercher un cure-dent naga au fin fond de la mer dont il n'avait strictement rien à faire. Il se demandait encore pourquoi il y été allé. A vrai dire, il connaissait la réponse mais refusait de l'accepter se contentant de continuer à se poser des questions.
Une fois levé, Númendil était allé vers l'un des petits cours d'eau qui serpentait dans la forêt. A force de se promener sous les frondaisons durant des années, il commençait à bien connaître les lieux, et il n'eut donc aucun mal à retrouver la petite rivière. Une vieille habitude qu'il avait gardé de lorsqu'il était humain, c'était d'être un minimum propre. Alors dès qu'il le pouvait, il n'hésitait pas à prendre un bon "bain" dans l'eau fraiche. Aujourd'hui, il ne resta que quelques minutes dans l'eau, histoire d'enlever le plus gros de la saleté et des anciennes traces de repas. Une fois sa toilette faite, il était partit en chasse, cela ferrait rapidement sécher son épaisse fourrure qui dégoulinait d'eau. Et puis, l'heure du repas était arrivée !!
Trouver une proie avait été aisée. Il était alors non loin du marais du Gorthad, un lieu sinistre où il n'aimait pas vraiment aller, même si les rencontres pouvaient parfois être surprenantes dans le bon sens de la chose. Son futur festin était une sorte de gros cervidé, qui, si il l'attrapait, le rassasierait pour un jour ou deux. L'animal d'un gris foncé, possédait de grands bois, qui seraient le problème premier de sa capture. Challenge amusant !!
Sans chercher à être discret,
Númendil bondit avec grognement, faisant fuir le paisible herbivore qui détala ventre à terre. La bête le suivit, galopant derrière sans pour l'instant, chercher à le rattraper. Effrayer la proie qui se sait perdue, cela procure un sentiment de puissance auquel personne ne résisterait. Mais au bout de quelques minutes, la poursuite le lassa, et l'ancien elfe augmenta sa foulée sensiblement, se rapprochant de son repas. Peu désireux finalement de se faire encorner, il choisit l'option de facilité et arrivant à la hauteur du cervidé, sauta, gueule grande ouverte, atteignant l'herbivore au cou. L'étau de ses mâchoires ne se desserra pas, pas avant qu'un ultime soubresaut n'agite le corps. Cela n'avait duré qu'une dizaine de secondes, montrant encore à Númendil la puissance de son corps de bête. Le cervidé n'avait pas eut une seule chance.
Sa course l'avait mené en plein dans les marais ce qu'il regrettait quelques peu. Il ne supportait vraiment pas l'odeur des lieux. Et il ne pouvait manger avec cette odeur d’œuf pourri dans l'air ambiant. Il raffermit sa prise et traînant son festin sur le sol, il entreprit de sortir des lieux, laissant derrière lui, une morbide traîné rouge sur le sol verdâtre.

"Qui va là?"

Il n'avait fait que quelques pas à peine et voilà qu'il tombé sur quelqu’un. Il n'avait guère envie d'être tout mignon tout gentil et d'aller gentiment parler avec qui que se soit.
Lâchant sa proie qui tomba à terre avec un "pouf" conséquent. Il grogna en s'approchant de la source de la voie, espérant ainsi la faire fuir sans avoir à courir derrière ou quoi que ce soit d'autre. Il comptait bien manger son repas en paix. Il sortit de derrière un buisson en grondant. Et
Númendil vit alors à qui il avait à faire. Un naga !! Encore un !!
Ses grognements redoublèrent. Élevé dans la plus pure tradition elfique, pour lui, un bon naga était un naga mort !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kunk Sarell

~ Renégat ~

▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 07/06/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Dans le même corps que Joe

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 28 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Ven 1 Juil - 15:40

En guise de réponse, Kunk obtint un grognement rauque qui ne l'effraya pas le moins du monde. Il sourit même, car un tel grognement venait d'une créature de taille conséquente. Hors, qui dit taille conséquente dit repas copieux. Encore une fois, le naga écouta son estomac se mit prêt à bondir sur sa proie. Une créature de grande taille et aux crocs acérés se trouvait face à lui, ce ne serait pas une proie facile, en effet, lui aussi semblait être un prédateur et il y avait du sang sur ses crocs. Il devait sans doute juste finir son repas, ou alors il venait de tuer sa proie et il allait la dévorer mais, ce qui dérangeait Kunk, c'est que la proie de la créature provenait de son territoire. Qu'avait-il pris en chasse? Un elfe? Un humain? Un vampire? Un naga? Car oui après tout, Kunk lui-même avait déjà mangé de la viande de naga, il n'y avait donc rien d'étonnant à ce que l'idée ne lui traverse la tête. Finalement, il dit, sur le ton de l'agacement:

"Tu sssais, ssse n'est pas très poli de grogner après les inconnus. Je pourrais bien me fâcher si tu continuais et ssse ne ssserait pas une bonne chossse pour toi. Sssache que je chasssssse toujours isssi et je ne t'ai rien fait. Sssi tu as un problème, vas le régler avec les elfes qui ssse trouvent sssans doute dans le trou là-bas."

Kunk avait renoncer à s'attaquer à la créature car, en jaugeant son adversaire, il avait calculé qu'ils étaient à peu près de force égale. Hors, le combat serait donc rude et il n'avait pas particulièrement faim alors, il jugea préférable de s'abstenir. Plus que par inutilité, il avait fait ce choix à cause de sa flegme éternelle. Manger une proie de même niveau, pourquoi pas, à condition qu'il ait vraiment faim mais, risquer sa vie alors que se nourrir n'était pas nécessaire... Non, ça ne lui traverserait jamais l'esprit. C'est alors qu'il ressentit chez son compère une odeur qu'il connaissait bien, il s'exclama donc:

"Toi! Tu es allé rendre visssite à mon peuple, non? Qu'est-ssse qu'une bestiole comme toi peut bien aller faire là-bas? Ne me dis pas que tu es allé faire ami-amis avec eux, tu m'as quand même l'air d'être une créature plus sssensssée que ssses moutons prêts à tout pour ssservir le Magisssien. A mon avis, tu es allé y faire autre chossse."

En quelques secondes, l'intérêt de Kunk pour l'autre créature s'était décuplé, il voulait savoir pourquoi cet être grognon était allé traîner par là-bas. Un ennemi des nagas? Dans ce cas, ce serait parfait, ensemble ils pourraient aller semer la zizanie chez ses compatriotes. Dès lors, il pourrait devenir beaucoup plus puissant et peut-être pourrait-il même s'attaquer au Magicien. Kunk attendit donc de savoir ce que la créature allait lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Dim 3 Juil - 19:40

Le naga n'avait pas le moins du monde peur, ou du moins, il n'en donnait pas l'impression. Númendil avait récemment eut l'occasion de se mesurer aux nagas, et pu montrer, avec l'aide précieuse d'une amie, qu'il leur était, de manière générale, supérieur, dans un combat au un contre un, sans autres armes que celles naturelles. Et il pensait que les rumeurs couraient vite sur cette île... Et ce demi-serpent, se permettait de lui faire la morale, le
disant impoli en enchaînant sur des menaces. Cela paraissait tellement inattendu qu'un léger grognement, qui n'était autre qu'un rire lui échappa. Ce vermisseau ne lui faisait pas peur, et le fait que cela soit réciproque ne l'impressionnait pas, le premier naga qui était mort sous ses griffes et ses crocs aussi montrait une certaine confiance en lui
au début... moins à la fin.

Sssi tu as un problème, vas le régler avec les elfes qui ssse trouvent sssans doute dans le trou là-bas."

Cette phrase fit réagir
Númendil tourna la tête vers le trou vaguement désigné par le serpent. Il vit en effet un énorme trou dans le sol, relativement profond dont l'utilisation lui vint immédiatement à l'esprit. Un piège !! Un garde-manger pour toutes les bestioles du coin ...Et d'après le naga, il n'y avait pas que les bestioles qui y tombaient. Des elfes !! Le serpent mangeaitdes elfes !! Une odeur de sang à laquelle il n'avait pas prêté attention vint lui chatouiller les narine. Un parfum qui ne lui était pas inconnue. Cela avait le même fumé que le jour où enfant, il s'était taillé avec une épée à son père.
Une terrible envie d'étrangler la bête écailleuse qui était sous son nez monta en
Númendil. Le faire bien lentement pour que la mort soit plus douloureuse. Faire souffrir ce monstre et le faire disparaître de la surface de la terre. Un elfe renégat, devenu à moitié un animal qui dévorait ceux qui étaient d'une certain façon des cousins, c'était presque du cannibalisme !! C'était comme si lui-même se faisait un festin d'elfes, ce qui était impensable.
Un grognement des plus désapprobateur et mauvais répondit à la phrase du naga. Un grondement légèrement menaçant qui montrait bien l'envie de meurtre qui vibrait dans chacune des fibres de son corps. Il avait une folle envie de venger ce qu'il considérait malgré tout comme les siens.
Mais la mauvaise humeur du
Númendil n'eut pas le temps de s'exprimer davantage car le naga, après avoir légèrement humé l'air, fit remarquer que la Bête sentait le serpent. Oui en effet il y était bien allé, et certainement pas pour devenir leur ami. Surtout qu'il était tous comme celui-là, à prendre les inconnus de haut. Tu sais ce qu'elle te dit la "bestiole" ?? Qu'à force de lui parler de cette manière il ne faudra pas t'étonner quand il te manqueras un bout cher serpent, pensa Númendil.

-Oui je suis allé rendre visite aux tiens, et certainement pas pour devenir leur ami, je ferais confiance à l'un des tiens pour rien au monde, pas même si ma vie en dépendait. Quant à l'odeur que tu sens, il se trouve que un de ton peuple s'est vidé de son sang sur moi suite à un combat, votre odeur part très mal, je ferrais plus attention en tuant la prochaine fois. Et ma présence chez les tiens est du à un pur et simple hasard. Une connaissance faite sur le moment avait eut vent de l'un de vos trésor, nous avons simplement été curieux de savoir de quoi il s'agissait. Bien sûr tous n'ont pas aimé notre intrusion. Et pour ce qui est du magicien tu n'as pas tort, je ne le servirais jamais, mais je ne me lèverai pas contre lui non plus, je contenterais de sauver ma propre peau si on vient me chercher des noises, mais rien de plus.


Dans ses paroles
Númendil avait cherché à mettre les choses au clair. C'était du " j'accepte de te parler, mais au moindre incident, je te sautes dessus". Il mettait en garde le naga en qui il n'avait, comme il l'avait dit, pas du tout confiance. En même temps, qui ferrait confiance à un représentant d'un peuple composé de renégats ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kunk Sarell

~ Renégat ~

▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 07/06/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Dans le même corps que Joe

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 28 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Mer 6 Juil - 21:37

Il n'y avait rien d'étonnant à ce que la bestiole n'ait pas peur de Kunk, pourtant celui-ci tentait de s'imposer au maximum, se disant qu'ainsi il pourrait peut-être entamer sa sieste tranquillement. Après tout, Kunk n'avait pas peur non plus, il espérait un jour pouvoir manger un dragon, pourquoi aurait-il peur de ce truc velu? Les dragons étaient plus gros et plus dangereux, le naga en était sûr. Bon toujours était-il que la bestiole avait dû affronter ses pairs et le fait qu'elle soit sûre d'elle était justifier. Kunk n'avait même plus envie de le dévorer, juste qu'il lui foute la paix. Après tout, ce n'était pas lui qui avait commencé. C'était lui qui était venu et s'était mis à grogner. Pas question de céder, dans l'histoire, Kunk n'était pas l'agresseur.

La créature semblait rire suite aux menaces du naga mais, plutôt que de s'énerver, celui-ci commençait à l'apprécier. Peut-être cet ennemi potentiel pourrait se transformer en allié potentiel, après tout ils détestaient tous les deux les nagas. Bon, on ne pouvait pas dire que la vision des choses de Kunk était la plus juste mais, il n'était pas ingrat. Si il s'alliait à quelqu'un, c'était à vie et il ne ferait jamais de lui sa proie. Tout allié de Kunk avait droit à ses faveurs et donc, les amis de ses alliés également. Bon, c'est d'ailleurs pour cela qu'il agissait généralement seul pour ne pas avoir de redevance mais, là, une bestiole pareille ne devait pas avoir beaucoup d'amis, du moins aucun qui ne serait comestible.

Quand Kunk avait parlé des elfes, la créature avait réagit d'une façon étrange. Pourquoi est-ce que le fait qu'il mangeait des elfes semblait agacer la bestiole? Bon ok, la plupart des nagas s'attaquaient un peu à tout sauf aux humains et aux elfes entre autre mais, pour Kunk, il n'y avait aucune raison de faire la différence entre eux et une autre proie. C'était de la viande, un point c'est tout et s'il ne devait pas les manger, alors autant être végétarien. Kunk déglutit alors, rien que le fait d'y penser le faisait vomir. Bien entendu il ne mangeait pas que de la viande mais, il était assez rare qu'il ingurgite autre chose.

La colère de la créature semblait croître de plus en plus et un immense hurlement sortit de sa bouche. Cette fois le naga en était sûr, son compère était lié de près ou de loin au peuple elfique. Le serpent aurait, pour la première fois depuis le départ de la chasseuse, voulut s'excuser. Cette créature que le naga avait prise pour un monstre semblait pourtant l'être moins que lui et ce constat lui permettait, l'espace d'un instant, de souhaiter redevenir le naga qu'il avait autrefois été. Certes il était un renégat mais, à cette époque là, il avait un coeur et d'autres sentiments que de la haine. Il espérait un jour redevenir cet être mais, ce n'était pas si simple, il y avait cette chasseuse qui après l'avoir rendu heureux l'avait abandonné, depuis il n'avait plus confiance en personne. Pourtant, il voulait essayer, là maintenant, de changer ça en compagnie de cette créature.

"Evite de dire que les nagas sssont mon peuple. Pour eux, je sssuis le pire des bannis, mon nom est tabou là-bas. Ils me sssurnomment le Naga Maudit et je t'assssssure que ssse n'est pas un compliment. Sssi tu ne me fais pas confianssse, le fait que tu sssois l'ennemi de ma rassse me pousssssse tout de même à ne te vouloir aucun mal. Alors toi aussssssi, tu as fait un massssssacre à naga-land? Je sssuis content de voir que je ne sssuis pas le ssseul. Un trésssor? Ah, tu dois parler d'une de leurs broutilles magiques. Je n'en ai jamais connu l'utilité mais, les connaissssssant, sssi tu as réussssssi, sssa a dû les mettre en rogne. Pour le Magisssien, tu es lâche! Sssertes aujourd'hui la haine me pousssssse à agir avec égoïsssme et je veux le vaincre uniquement pour moi-même mais, je n'ai pas baissssssé les bras. Autrefois, ma raissson était plus noble mais, je l'ai perdue. Pourtant, en ssse jour, j'ai envie de croire que les chossses peuvent redevenir comme avant. Ne crois-tu pas que tous les peuples devraient-être unis? Je veux rencontrer quelqu'un qui me prouverait que sssesssi est vrai. Il m'est avis que ssse n'est pas toi hélasss..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Jeu 21 Juil - 9:25

Bon, visiblement, le naga n'avait strictement pas peur de Númendil malgré les grognements et menaces de ce dernier. Et cela lui déplaisait fortement. Il était habitué à ce qu'on le fuit, qu'on le craigne, qu'on est peur de lui. Alors cette espèce d'acceptation lui était étrangère...Enfin presque. Il n'était pas logique avec lui-même... Depuis qu'il avait cette apparence, il avait souvent espérer que quelqu'un ne parte pas en courant en le voyant, et là, il trouvait une telle personne et ne désirait qu'une chose, qu'elle est peur. Bon, on ne peut pas dire que c'était une personne comme il avait attendu, il aurait préféré ne jamais croiser un naga de sa vie, même si du coup, c'était un excellant challenge que d'en combattre un, mais en quoi cela pouvait donc l'aider dans sa triste situation ?? Que pouvait-il espérer de cette rencontre peu banale ?? Devenir ami avec le serpent ?? Et puis quoi encore ?? Il mangeait des elfes, il mangeait le peuple de Númendil, alors s'en faire un ami relevait plus du miracle qu'autre chose. Et puis en quoi cela serait-il utile à l'ancien elfe ?? Un allié à la limite ... Quoique il n'avait besoin de personne pour sauver sa peau. Bah... en même temps... deux monstres ne peuvent que s'entendre...alors autant arrêter de grogner puisque cela ne sert à rien.
Le naga répondit alors à
Númendil. Et bien que ce dernier détesta cette race, il commençait à être intéressé par ce serpent et peut-être même à le trouver...sympathique. Pour autant que cela soit possible du moins. En effet, un naga qui n'aime pas son peuple, ou plutôt que le peuple renie, ce n'est pas banal, et cela faisait un point commun entre les deux monstres, demi-serpents n'étaient les amis d'aucun des deux, point plutôt positif !! La petite escapade qu'avait vaguement raconté l'ancien elfe, sembla amuser le serpent... Le " toi aussi" cependant intrigua la Bête. Alors ainsi ce naga avait tué des nagas aussi ?? Un autre point commun !! Et étonnamment, cela ne déplut pas Númendil, qui était presque prêt à accepter le meurtre d'un ou deux elfes du coup. Même si il n'irait pas s'en charger lui-même.
Mais la suite des paroles n'eut pas le même effet. Il faut dire que traiter quelqu'un de lâche, n'était peut-être pas la meilleure façon de devenir ami. Un court et bref grognement plus tard cependant, les mots du serpent le firent réfléchir. Un monde où tous les peuples seraient unis ?? Oui c'est bien joli... Mais un rêve cependant. Le simple fait de réconcilier les elfes et les nagas était une sacré épreuve. Jamais ils n'accepteraient !! Et pour preuve on pouvait juger du comportement de
Númendil lorsqu'il avait vu ce serpent. Et les vampires qui tuaient tout ce qui passait ?? Et les humains qui venaient d'arriver ?? Qui accepterait la paix dans ce beau monde ?? Ils aiment tous trop se taper dessus pour que cela cesse !!

-C'est un beau rêve que tu as là naga, un rêve que j'ai aussi, mais crois-tu sincèrement qu'une telle chose soit possible ?? Moi je n'ose plus y croire. Depuis des générations les elfes apprennent à leur enfants dès leur plus jeune âge à haïr les nagas. J'imagine que cela doit être le même cas de l'autre côté. Rien que réconcilier ces deux partis me paraît tenir davantage de l'impossible. Et puis, que veux-tu que toi ou moi puissions faire. Les tiens ne veulent, d'après tes propres dires, plus de toi, et les elfes refuseront de t'écouter, quant à moi... que veux-tu que je puisse faire ?? Regarde moi, je pourrais être pleins de bons sentiments et prêcher la bonne parole que personne ne m'écouterait. Et il n'y a sûrement pas assez de personnes à penser cela pour changer un monde. Notre île ne vit que de barbarisme et de combat, et cela ne semble pas près de changer, tout le monde aime trop cela !! Et l'arrivée des humains n'est pas là pour arranger les choses.

Númendil arrêta de parler un instant et regarda le naga, cherchant à voir la réaction de celui-ci. Mais avant qu'il n'ait pu parler, la Bête pris soin de rajouter :

-Si tu crois aux miracles naga, ce n'est pas un mal en soi, au contraire, mais un jour tout change et on arrête de croire aux belles illusions. Cela fait des années que mes rêves ne sont plus que des rêves, rien de plus que des choses qui ne se réaliseront jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kunk Sarell

~ Renégat ~

▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 07/06/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Dans le même corps que Joe

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 28 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Jeu 1 Déc - 23:10

Kunk observait la bête, prêt à se défendre car celle-ci ne faisait que grogner mais, il n'y eut pas d'action. Après tout comme on dit souvent, chien qui aboie ne mord pas. Cela dit, cette expression n'était pas connue du naga qui lui, bien que fanfaron savait se servir de ses dagues et de ses dents. Il était sans doute lent dans ses déplacements mais, il était capable de frapper rapidement tant que sa cible restait ainsi à sa portée. Pourtant, il ne comptait pas l'attaquer car il devait s'agir d'une viande bien ferme et pas très appétissante. Hors, comme il l'avait dit précédemment, Kunk voulait un monde uni. Il ne tuait en réalité que pour se nourrir et n'avait donc aucune raison d'affronter Nùmendil. C'était pour cette raison également que Kunk voulait absolument dévorer le Magicien. En effet, même si le tuer pouvait être qualifié d'acte noble, il se refusait d'enfreindre ses principes.

La créature semblait partagée entre deux avis. Ami ou ennemi? Pourquoi perdre tant de temps en futilité? Le fait que le naga ingurgite des elfes le gênait? Certes mais, on a tous un régime alimentaire différent. Kunk en plus de cela avait décidé qu'il essayerait de redevenir celui qu'il avait été avant mais, cela la créature ne pouvait pas le savoir. Ce monstre qui en réalité n'en était pas un cachait quelque chose au naga. Quoi? Il n'aurait su le dire mais, il fut interpellé lorsque ce dernier parla des rêves. Kunk avait dévoilé les siens, des rêves futiles certes mais, un jour, il les réaliserait peut-être. Il se servirait de la tyrannie pour instaurer la paix. Tout sujet qui sèmerait la discorde serait dévoré aussitôt. Le poilu quant à lui avait juste dit qu'il avait abandonné. Kunk dit alors:

"Parle moi de tes rêves! Je veux sssavoir ssse qui te paraît sssi irréalissable car je sssuis sssûr qu'il n'est rien d'impossssssible. Tu dis que mes rêves ne ssse réalisseront pas? Je sssuis prêt à imposser la paix via la tyrannie. Que m'importe d'être apprésssié des gens? Je prendrai le pouvoir en dictateur et je dévorerai tous ssseux qui engendreront la violence. Pourquoi crois-tu que je dévore toute créature vivante? Parssse que chaque être vivant a autant le droit de vivre qu'un autre. Sssi les elfes sssont végétariens, il n'en tient qu'à eux. Je te sssignale que lorsssque tu dévores un animal, ssselui-sssi ne demande pas sssa. Donc sssi les peuples ne veulent pas faire la paix, je les y forssserais! Mais, noble créature dont j'attends toujours le nom, sssache que tu es moins juste que moi en ne t'en prenant qu'au bétail. Pourtant, j'ai le déssir de redevenir ssselui que j'étais avant. Un être bon et ressspectueux. Libre à toi de me croire mais, j'ai perdu une chosse plus précieusse que la vie."

Le naga s'arrêta là, dévisageant la bête et fini par lui tendre une main amicale.

"Je te promets de ne plus manger d'elfes sssi tu me promets de m'aider à redevenir l'ansssien Kunk."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Sam 3 Déc - 16:38

Les paroles que le naga prononça furent pour le moins le commencement d'une sacré réflexion dans l'esprit de Númendil. Instaurer la paix par la violence ? Cela n'est-il pas contradictoire ? Et cela était-il seulement possible ? Faire tout pour amener paix et réconciliation et le faire par des combats, du sang et des morts. Cela n'était-il pas illogique d'une certaine manière ? Ne fallait-il pas monter l'exemple avec un certain pacifisme et ne tuer que par obligation et non pas juste pour une certain plaisir ? Fallait-il combattre le mal par un mal encore plus grand, plus fort, plus violent ? Était-ce vraiment la seule solution ? Plus de finesse et de réflexion n'était-il pas envisageable ? Car foncer tête baissée vers un ennemi n'est pas toujours la meilleur solution, il faut savoir faire preuve de davantage de retenue et de patience pour trouver le point d'attaque, le point faible de l'adversaire et l'abattre à ce moment là. Et surtout, il n'est pas toujours utile de tuer des populations, en finir avec la tête pensante, le chef, et ses partisans finissent par suivre le mouvement. La violence n'est pas une solution en soi. Voilà l'avis de l'ancien elfe sur la question, il faut savoir se retenir et mesurer ses actes.
Mais une phrase, ou plutôt deux mots tirèrent Númendil de ses pensées et le firent aborder une air des plus surpris. Le naga venait-il bien de dire qu'il voulait redevenir un "être bon et respectueux " ? Parce que un naga autrement que mauvais ça existait réellement ? Depuis ? Ce ne sont que des tueurs, des brutes sans cœur, des monstres. Oui, lui-même était mal placé pour oser dire cela mais depuis sa plus tendre enfance on lui avait inculqué cela dans le crâne et la haine du naga se transmettait de génération en génération chez les elfes. Comment pouvait-on alors imaginer qu'un ancien elfe soit capable de les voir autrement que comme on le lui avait appris ? Et si... Et si on l'avait trompé ? Cela était-il envisageable que les naga soient différents de ce que les elfes racontaient ? Les menteurs étaient-ils les elfes dans l'histoire ? Qui croire ? Les vieilles habitudes ou la découverte, la nouveauté ?
L'ancien elfe était tenté de penser que le serpent qui lui faisait face était peut-être le seul à être différent. Déjà, il était le seul avec qui il avait eut une conversation autre que " tu vas mourir" ou quelque chose du genre et qui avait finit par un combat. Ce qui était déjà un point important !! Et la discussion ne semblait pas finir de cette manière pour le moment. Une bonne chose.
Puis le naga lui tendit la main avec une phrase déroutante. Il ne mangerait plus d'elfes ? Númendil eut bien envie de serrer la main du serpent, mais la condition qui allait avec l'intriguait et arrêta son mouvement. Comment pouvait-il aider le naga à redevenir ce qu'il avait été alors que l'ancien elfe ne le connaissait que depuis quelques minutes à peine ? Et surtout en quoi consistait cette aide ? L'aider dans son désir de dictature ? Il était hors de question que Númendil tue pour un naga avide de pouvoir !! Et il le fit remarquer :

-Je ne suis pas contre le fait de t'aider mais... en quoi consisterait cette aide ?? T'aider dans ton but de pacifier Revia par le combat ? Cette idée ne me tente pas vraiment. Je ne cautionne pas les actes du magicien ce n'est pas pour que quelqu'un d'autre vienne prendre sa place et augmente la violence du l'île. Crois-tu vraiment pouvoir régler la force par la force ? Tuer le magicien paraît...forcé pour le bien de l'île, mais d'autres meurtres ne sont pas forcément utiles. Tuer un minimum, voilà ma règle, et si possible juste pour me nourrir ou pour me défendre. Ton objectif me plait mais pas la façon dont tu veux la réaliser.

Voilà qui était on ne peut plus clair. Mais Númendil n'avait pas encore finit. Car le naga avait demandé deux choses encore, et même si il ne pouvait donner de détails et d'entières vérité, il en donnerait suffisamment pour faire comprendre à l'autre que lui aussi avait perdue une chose très précieuse :

-Appelle-moi Num. Et quant à ce que sont mes rêves... Et bien ils sont d'un certaine manière similaire à ce que tu m'as demandé. J'aimerais redevenir ce que j'étais, bien que cela soit moins moral dans mon cas. Et même si cela ne paraît rien comme ça, c'est bien plus difficile et complexe qu'il n'y paraît. Car cela ne dépend pas que de ma propre volonté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kunk Sarell

~ Renégat ~

▌Messages : 20
▌Date d'inscription : 07/06/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Dans le même corps que Joe

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 28 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   Sam 3 Déc - 23:32

Kunk devint rouge de colère. Cette bestiole ne comprenait rien. Avait-il parler de faire violence? Non, il voulait seulement bouffer le Magicien. Ensuite, il prendrait le pouvoir et la seul règle serait que le premier qui cherche à faire violence se ferait bouffer. Comment appeler cela si ce n'était une tyrannie? Pourtant, le tyran était en l'occurrence plutôt juste et n'agissait que pour faire cesser la violence sur l'île. Kunk s'était pourtant évertué à expliquer mais, la bête devait tellement haïr les nagas qu'elle ne prêtait pas réelle attention à ce qu'il disait. Dans ce cas, même si Kunk avait décidé de redevenir comme avant, ce prénommé Num n'était pas la personne qu'il cherchait. Il ne s'en débarrasserait pas mais, il était temps qu'il s'en sépare. Si Kunk était sur le point de redevenir un naga pacifique, il savait éperdument que pour y parvenir, il devrait être avec quelqu'un qui le comprenait. Cela dit, colère ou non, il ne pouvait s'emporter. Il devait se contrôler car quand il prenait une décision, il aimait s'y tenir. Il dit donc à Num:

"Tu sssais, je n'ai jamais dit que je comptais tuer tout le monde. Ma ssseule sssible est le Magisssien mais, comme tu l'as dit, les elfes et les nagas ne sssont pas près pour la paix. Il faudra donc un tyran pendant quelques temps pour diriger les chosses. Je ne compte pas faire comme le Magisssien, je veux jussste prendre le pouvoir le temps d'annihiler toute forme de violence. Ensuite, quand la paix ssse sssera inssstallée, je n'aurai plus qu'à me retirer."

Kunk sourit alors, pensant que cette fois, la créature serait convaincue. Et il pensait bien convaincu, pas persuadé car il était sincère. Depuis cette rencontre là, Kunk s'était pacifié. Il ne savait par quel miracle sa haine s'était un peu calmée. En tout cas, il ne perdait pas espoir qu'il redevienne l'ancien Naga qu'il avait été. Il était certes un renégat mais, mieux valait être un renégat qu'un monstre. Après tout, Num n'en était pas un non plus et quand il parla de son rêve, Kunk comprit qu'il était un ancien Elfe. Il répondit donc:

"Tu sssais, je comprends ton rêve mais, tu es mieux ainsssi. Tu as l'air moins hautain. Libre à toi de vouloir redevenir ssselui que tu étais mais, ssse qui comptes, sss'est qui tu es au fond de toi. Je préférerais milles fois avoir ton apparenssse et avoir conssservé ma persssonnalité plutôt que d'être comme je sssuis maintenant. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Cet aventurier, c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre morfales [Pv Nùmendil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre morfales [Pv Nùmendil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'île principale ... :: ~ La Forêt d'Eryn ~ :: + Les Marais du Gorthad +-
Sauter vers: