AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Elyon Loar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Cet aventurier, c'est
Invité

Invité


MessageSujet: Elyon Loar   Sam 11 Sep - 13:04


A vous de jouer



    • Pseudo: Enora
    • Âge: 15 ans
    • Localisation (le département suffit amplement): Seine Saint Denis 93
    • Niveau Rp (une petite note sur 10 ?): 6,5/10
    • Exemple de rp:
      Spoiler:
       
    • Temps consacré au forum: Un maximum possible.
    • Comment avez-vous connu Les chroniques des Nouvelles Terres ? Via le mail des anciens Dadaliens, merci beaucoup Milo.
    • Avez-vous la preuve qui montre que vous avez pris le temps de lire le règlement? Validé par Milo.
    • Quelque chose à ajouter ? Le forum à tous ce qu'il faut pour fonctionner. C'est du super beau boulot. Bravo. Il faudrait juste indiquer où on peut trouver des avatars manga 200x320. Y'en a pas beaucoup.




A vous de jouer pour lui.


    • Prénom: Elyon
    • Nom: Loar
    • Âge: 16 ans
    • Sexe: Féminin
    • Famille: Sa mère est décédée pour les sauver du village, et son père pourrait être toujours en vie comme sa cadette, elle n'en a aucune idée, mais elle y croit dur comme fer.
    • Profession ou métier : Aucune idée pour le moment.
    • Peuple (liste des peuples Ici):Humains.




Description physique détaillée



Vous devez faire attention à rédiger une description la plus complète possible, afin de différencier votre personnage des autres de toutes les manières possibles. Musculature, traits du visage, habits, impression que l'on a  au premier coup d'œil sur votre personnage. (PS: les adjectifs, "beau/belle" sont inutiles puisque chacun à une idée différente de la beauté...). Vous pouvez également y mettre les particularités physiques notables de votre personnage, telles les cicatrices, les tatouages ... Le nombre de lignes n'est pas imposé, mais soyez inventifs
.
Elyon n'est pas grande, non. Elle mesure un mètre soixante, dirons-nous. Elle a des bras qu'on ne peut réellement qualifier de "fins" car ils sont musclés par l'arc et la nage, mais pas au point que ça soit laid, ou qu'elle ne soit plus féminine. Pour aller avec, la jeune a une ossature épaisse, par conséquent lourde, d'où ses soixante-trois kilos. Pas un poids plume la demoiselle. Ses cuisses ne sont pas des planches à pain, mais ne sont pas imposantes non plus. Elle a un peu de ventre, bah oui, on ne peut pas être parfait, et Ely fait tout pour le rentrer. C'est une fille au visage assez fin, qui a une bouche bien centrée, et discrète même si sa lèvre inférieure est plus épaisse que sa lèvre supérieure. Lorsqu'elle sourit on peut voir une fossette sur le coin gauche de ses lèvres; fossette qui rehausse ses pommettes non-saillantes, mais existantes. L'humaine a un nez en trompette avec des narines qu'elle trouve trop grandes, comme ses sourcils trop épais. Mais venons-en au fait, oui, car la première chose qu'on rencontre chez une personne, c'est son regard. Et bien celui d'Elyon est assez impressionnant, de part ses yeux gris-argent aux reflets verts. La jeune fille a des yeux glacials malgré elle, et la Loar les aime plus qu'elle ne le voudrait. Elle a aussi un petit grain de beauté bien placé sur sa pommette gauche. Ses cheveux lui tombent entre les épaules, ils sont châtains très clairs, presque blonds l'été, châtains plus foncés l'hiver. Elle porte des habits pratiques, légers, confortables, simples et sans froufrous; mais des vêtements qui lui vont bien. Elle aime les motifs originaux et discrets. Vous la verrez toujours avec un signe tribal au coup, et un anneau que sa soeur lui a donné. Au plus profond de sa conscience, elle rêverait d'avoir un tatouage, mais n'ose même pas y penser.

Lorsqu'on la rencontre pour la première fois, on est toujours un peu surpris, non pas par ses yeux, mais par l'aura apaisant qui provient de chez elle. Et ce n'est pas du au fait qu'elle soit agréable à regarder.



Description psychologique détaillée



Votre personnage doit avoir une personnalité qui lui est propre. Il a ses faiblesses, ses défauts, ses valeurs morales, ses croyances...(On évite les Superman et les James Bond bien sûr). De plus, c'est ici que vous pouvez énoncer les manies, les tics de votre personnage, tout comme les problèmes psychologiques (phobies etc.)
.
Elyon est une jeune fille relativement calme. Elle est simple, sait s'adapter aux autres. Sa plus grande qualité, s'est d'être à l'écoute, ensuite, c'est de s'intéresser à tout. Elle est avide d'apprendre. Tout la rend curieuse et la passionne facilement, vous ne trouverez pas grand monde qui saura écouter votre point de vue avec autant de petites étoiles dans les yeux. Elle écoute les autres, mais elle fait tout pour les aider, s'occupant d'elle même bien après, la semi-blonde pourrait être presque trop gentille. Loar est agréable à vivre, elle ne gène personne, ou essaye, s'est une fille positive. Oui, assez pour remonter le morale. Son père partit en guère depuis plusieurs mois déjà, elle n'a reçu qu'un seule lettre, avant le départ, et pourtant elle est sûr qu'il est encore vivant. Elle s'attache facilement aux gens, et se qu'elle déteste par dessus tout, c'est la guerre. Ensuite vient tous ces gens orgueilleux, vantards, qui se croient plus forts et plus importants que les autres. Elle même est très modeste, limite voir péjorative envers sa personne. Elle se moque d'être belle, d'être seule, d'avoir mal, du moment que ça rend service aux autres et que tous sont heureux, elle l'est aussi. Sa couleur favorite est le vert, ensuite vient le blanc, donc elle n'a absolument rien contre la nature, puisqu'elle l'adore, elle est sa couleur. Son élément, s'est l'eau. Elle pourrait y vivre; mourir noyée serait une belle mort pour elle; mais la mort n'est pas encore venue. Les moments ou elle se sent le plus en sécurité, c'est lorsqu'elle est en possession de son arc. Elle s'en sort très bien, pas aussi bien que les elfes évidemment, ou que les demis-elfes, mais très bien pour une humaine. Qu'est-ce qu'on dit ? Merci Papa. Son passe-temps favori, c'est l'étude des autres histoires, cités, communes, et traditions; ensuite, c'est de regarder la lune et les étoiles.
Mais au fond, s'est une jeune fille fragile. Elle a en horreur d'être toute seule, et se maudit d'avoir été une mauvaise grande soeur. Sa pire crainte ? Apprendre que sa soeur est morte, ou qu'elle l'a hait. Elle a peur des relations avec les jeunes hommes, de s'attacher trop vite, ou d'avoir de faux espoirs. Les araignées, le feu (incendie), les grandes lames, les yeux noirs, les masques et ce qu'elle ne comprend pas lui font très , très peur.
Après tout, c'est une fille de l'eau, alors le feu, ce n'est pas ce qu'elle préfère. Ely est calme, mais humaine, et puis, c'est une bombe à retardement. Si il y a un gros problème, elle gardera son sang froid, mais lorsque tout va mieux (ou pas), et que c'est finit, vous aurez droit à la crise de nerfs, les larmes, les cris, ou dans le pire des cas, une crise de spasmophilie, peu de gens ont eu la malchance de la voir dans ses états, elle trouve toujours le temps de s'éclipser avant.
Elle ne s'énerve que quand les gens dépassent les bornes, et le plus souvent, c'est contre les garçons. Eux aussi, lui font peur, alors pour se convaincre elle même que tout va bien, l'Humaine devient facilement agressive.

S'est un mystère cette fille, mais elle est très vivable, c'est la fille que tout le monde peu apprécier.



Connaissances, Savoir-Faire & Pouvoirs



Les humains sont dotés de professions, qui leur donne accès à certaines capacités. Pour les Demi-Elfes, il faut en plus énoncer les pouvoirs qu'ils maitriseront
.
Aucune profession pour le moment.



Divers



Votre personnage a-t-il prit la fuite en emportant un objet précieux ou un animal (chien, chat...dans la limite du réalisme bien sûr) ?
.
Un arc très précieux taillé par son père, un sac avec des affaires de sa mère et des sous, et son pendentif.



Histoire


Enfance (6 lignes min) : Le lieu de naissance, la situation familiale, les faits marquants de son enfance ont pu jouer dans le comportement de votre personnage "Je suis née, moi Elyon Loar, de Arzael Loar, mon père, grand chasseur de la région mais surtout forgeron, et plus tard armurier durant les temps noirs de notre époque, et de Loeiza Loar, sa femme, habilleuse et couturière à la ville. Ma naissance remonte à seize ans, je vous laisse donc compter, je vous dirai seulement que nous étions le 15 mars. Ma petite soeur, quand à elle, est née trois ans après moi. Dans le même village prêt de la côte, non loin de la capitale. Mon père m'emmenait souvent à la chasse c'est là qu'il m'a tout appris sur l'art de manier un arc. Et comme il adorait les animaux, nous en avions souvent à la maison, nous les soignons, j'aidais mon père à la forge, et avec les animaux, on venait souvent nous demander ce qui n'allait pas chez eux. Je n'ai du coup, absolument pas peur de me salir les mains, surtout après la forge.
Je n'avais pas la même affinité avec ma mère, mais on s'entendait très bien. Couturière et habilleuse elle m'a appris à manier les couleurs, les fils, les éguilles et les matières. Elle avait une créativité impressionnante dont ma soeur a hérité parfaitement, moi beaucoup moins. Mais nous avons appris toutes deux à confectionner des vêtements de tous types, après, c'est tout ce qui compte. Maman aimait beaucoup les histoires, cette qualité est devenus chez moi une passion, j'aime l'histoire, la lecture et l'écriture. Loeiza Loar chantait bien aussi, et nous avons appris beaucoup de chants dans la famille, ma soeur plus que moi avec sa jolie voix. Nous avons eu une enfance confortable, sans être riche, mais nous ne manquions de rien, et surtout pas d'amour."

Jusqu'au début du voyage (6 lignes min)La vie de votre personnage, pourquoi pas le récit d'une journée comme les autres, ou bien sa réaction face aux combats et à la guerre, une scène tout particulièrement marquante...

" Ca y est, la guerre est déclarée depuis longtemps déjà. Papa est partit combattre et aider les hommes il y a plusieurs mois, je ne compte plus.
Nous sommes restées avec Maman, ma soeur et moi au village. En début de semaine, papa a écrit sa première lettre qui datait déjà. Il disait que certaines troupes "ennemis", avaient réussi à passer les barrages mis plus haut dans le pays, et il nous a demandé, si jamais il arrivait quelque chose au village, de prendre un de ces bateaux qui prend le large, loin de Bolendil. Peu de gens sont au courant, les guerriers qui ont de grandes familles et qui le savent se passe à parement le mot. Il a dit que si sont groupes ne pouvait plus rien faire, il ferait tout son possible pour prendre un des bateaux.
Or voilà, ça fait maintenant une semaine que le village est en alerte, et Maman a préparé les sacs de secours. Toutes nos économies sont recueillies, et nous attendons dans le silence pesant, le moment ou nous devrions fuir sans jamais nous retourner. Je n'ai pas peur, pas encore. Et puis, on vit comme si c'était normal. Sauf que ça y est, la cloche sonne depuis la maison du chef de village. Des soldats sont là. Maman nous regarde tour à tour, et hoche la tête. Je prend mon sac, ma soeur le siens, et maman celui qui sert de caisse et de choses pour survivre. Mais dehors des cris retentissent déjà, on entend des coups de fer. Mon sac en bendouillère, je sert fort mon arque, et sent l'odeur de brulé qui nous parviens. Est-ce une façon de repousser "l'envahisseur", ou bien le village qui se fait brûler ? Je ne peux pas penser à une réponse que la voix de notre voisin retentit de la fenêtre arrière, par dessus les cris horribles, et derrière les volets fermés. Il nous apprend que les soldats ont saccagé sa maison, et que ça va être notre tour. Sa femme a été tuée, il nous demande de passer par derrière. C'est ce qu'on fait, et à partir du moment ou ma mère passe sa jambe de la fenêtre et que ma soeur et moi sommes dehors avec notre sauveur, la porte d'entré se fait défoncer. Alors on cours. On se cache, on baisse la tête, mais pour sortir de l'autre côté du village, nous devons passer à découvert, et les derniers hommes du village sont submergés. Pas le choix, alors on y va. On cours, en essayant de ne pas s'arrêter. Mais voilà que surgissent encore plus d'hommes armées. Ma mère sort un couteau de sous sa robe, et manque de se faire écraser par le corps du fils du chef de village. Je détourne les yeux, je l'aimais beaucoup, Ed'. Les larmes montent, mais nous n'avons pas le temps pour ça. Mon coeur veut battre à cent à l'heure, mais c'est mon cerveaux qui captent tout ce qui se passent. Des hommes s'approchent à grande vitesse, et avant que j'ai le temps de dire ouf, ma mère m'attrape le bras, me donne son sac, et me regarde droit dans les yeux. Ma soeur aussi.

- Quoi qu'il arrive, survivez, et restez vous-même.

Je ne peut pas la rattraper, qu'elle se jette sur un homme qui appelle à l'aide dans notre direction. Sous le choc, il fait un demi tour, et ma mère se trouve face à nous. Elle essaye de le toucher, pas moyen. Alors une autre bonhomme arrive derrière elle. J'ai en horreur les gens aussi lâche. Ma flèche lui transperce l'épaule avant qu'il n'est pus arriver à son terme. Ma mère me fait alors un sourire. L'homme saigne, il tombe en arrière, ma mère avec, et l'horreur envahit mes yeux lorsque j'aperçois une longue lame la traverser de part en part de l'abdomen, le fantôme de son dernier sourire sur les lèvres et dans mon esprit. Je me retourne en essayant de courir. Je pousse ma soeur et mon voisin, on se dirige vers le bois. D'autre bonhommes armés jusqu'aux dents arrivent. Je charge mon arque. Ma soeur comprend, elle a douze ans, j'en ai quinze. Elle me lance sont regard le plus féroce.

- Tu as intérêt de monter dans un de ces fichus bateaux quoi qu'il se passe, sinon je t'assure que je te déteste jusque mon dernier souffle. Je t'aime, grande-soeur.

Moi aussi, et je le lui dis. Elle me tend son anneau, je lui donne une de mes boucles d'oreilles, et je lui tient la main. Je lance un regard vers mon voisin, et je pointe ma flèche sur lui.

- Même si vous pensez qu'une fille ne doit pas rester plus sur un champ de bataille que vous, vous emmener ma soeur, elle vous dira où vous devrez aller. Si on doit se séparer, et c'est ce qui va sûrement arriver, protégez la comme vous le pourrez.

Il n'a pas le temps de me répondre que je lance ma flèche devant un des soldats. Je cours de l'autre côté, plus loin dans le bois, mon voisin et ma soeur ont déjà disparu. Je lance encore une ou deux flèches, et je me faufile comme à la chasse derrière la forêt, mon ange gardien pour les heures à venir, sans réconfort pourtant pour les êtres perdues.



Le jour de votre départ (6 lignes min)L'île de Révia est la destination de tous les humains et demi-elfes qui ont quitté leurs terres ravagées par la guerre. Il faudra donc raconter ce qui s'est passé pour vous pousser à embarquer... ainsi que le jour de votre embarquement.
"J'ai attendu, longtemps. J'ai même demandé si on pouvait attendre encore, mais ils ne sont jamais venus. J'ai promis. Après notre fuite séparée dans les bois, je ne les ai pas retrouvé, et vu qu'il a plu, comme pour marquer la tristesse des endroits environnants, toutes les traces ont été effacées. Ca faisait déjà plusieurs jours que j'étais sur la plage, avec mes deux sacs et mon arc. J'avais même eu le temps de me confectionner d'autres flèches, tout un carquois. Sauf que je ne les ai jamais revue. Je suis sûr qu'ils ne sont pas morts, mais je ne les ai pas vu. Ils ont du avoir un empêchement. Ils devaient se cacher, éviter de faire des empreintes ou aider d'autres gens. Toujours en est-il que j'avais promis, alors au moment du départ, j'ai embarqué. Avant ça, j'ai laissé accrochée à une branche, un des foulards de maman, je suis sûr qu'elle comprendra que je suis bien partit. Enfin, le bateau lève ses voiles. Je regarde les dernières terres du Pays de Judal, de Bolendil, et jure que je ne perdrai pas espoir, et que je reviendrai peut-être un jour en Bolendil. Peut-être. En attendant, la semaine passée, j'ai eu seize ans.".


Des projets pour votre Perso ?



Vos idées sur l'orientation de votre personnage au fil des rps... Cela vous aidera dans la construction de votre histoire au sein de Revia. Ne faites pas juste une liste, mais rédigez un tant soit peu. On évite les "il va se marier et avoir des enfants," et on se rapproche plus du "moi" profond du personnage. Ne révélez pas tout son futur, et laissez donc une part de mystère. Seules les grandes lignes nous importent
Elyon sait travailler dans une forge, se débrouille pour soigner et confectionner des vêtements, mais par dessus tout, est douée pour le tire-à-l'arc. Elle est passionnée par les autres races et traditions, peut-être sera-t-elle assez folle pour essayer d'enseigner les choses humaines aux autres, ou tenter de faire régner une entante entre les races…


Dernière édition par Elyon Loar le Sam 11 Sep - 14:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cet aventurier, c'est
Maître du jeu


▌Messages : 131
▌Date d'inscription : 22/07/2010
▌Age : 25

~ Carnet de Route ~
▌Âge :
▌Gloire & Renommée :
100/100  (100/100)
▌Camp:

MessageSujet: Re: Elyon Loar   Sam 11 Sep - 13:19

Bonjour et bienvenue sur Revia,
En ce qui concerne les avatars, tu peux très bien en prendre un de taille quelconque, et ensuite l'agrandir ou le rétrécir ^^. Tu peux également prendre un fond d'écran, par exemple, et couper le personnage qui t'intéresse Wink.
Au pire, tu fais une demande dans la partie correspondante.

Passons au contenu, maintenant.
Tout d'abord, le code n'est pas complet. Il te manque un petit mot ^^".
Ensuite, pour les compétences, tu dois forcément en avoir. Ce n'est pas obligatoirement la profession Wink
Ton histoire m'a profondément affecté et troublé, je dois l'avouer. Toutefois, il faudrait penser à corriger les petites fautes inattentions, qui rendraient la lecture encore plus agréable Wink

Outres cela, ta fiche me semble parfaite. Corrige cela, et je te valide sans hésiter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Cet aventurier, c'est
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Elyon Loar   Sam 11 Sep - 14:28



Modifiés.
Est-ce que le rp doit être plus long ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cet aventurier, c'est
Maître du jeu


▌Messages : 131
▌Date d'inscription : 22/07/2010
▌Age : 25

~ Carnet de Route ~
▌Âge :
▌Gloire & Renommée :
100/100  (100/100)
▌Camp:

MessageSujet: Re: Elyon Loar   Sam 11 Sep - 22:50

Bien, tout me paraît correct Wink
Pour le rp, c'est bien assez, n'aie crainte.
Je te valide Very Happy
Bienvenue sur Revia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Cet aventurier, c'est
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Elyon Loar   Dim 12 Sep - 9:24



Merciiiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas


Cet aventurier, c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elyon Loar   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elyon Loar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Elyon Ornella (Poufsouffle)
» Elyon, écuyère d'Émeraude [Finii]
» (elyon)/GOLD DIGGER
» loar + stranger in a strange land
» Elyon (Witch) [Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Là où tout commence. :: ~ Le Coin des Présentations ~ :: + Rest In Peace +-
Sauter vers: