AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ceci est le début d'une longue histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 1 Mai - 15:14

Qui sait de quoi demain sera fait ?
Seront nous dans le même camps,
Ou des opposants ?


En silence Adam s'extirpa du bras de Sélenna avec qui il avait passé la nuit. Le vampire déposa un baiser sur le front de la femme, son regard s'attarda un instant sur cette merveille endormit puis il se détourna pour accomplir ce qui lui trottait dans la tête. Encore enfariné de sa microscopique journée de sommeil, Adam enfila sa chemise qu'il avait enlevé pour éviter d'être plus sale qu'il ne l'était déjà. Un coup d'œil à son pantalon de toile suffit à lui rappeler qu'il devrait aller chercher ses autres vêtements à sa demeure. S'il a le temps, il y fera un saut. Il passa sa main dans ses cheveux ébouriffés, enleva toutes saletés sur son visage et après un dernier regard attendri sur sa belle, il partie comme un voleur sans un mot. Il avait la désagréable impression d'être un de ces époux qui quitte leur femme en cachette pour une autre, sauf que ces hommes là sont presque sûr que l'épouse ne va rien savoir. Elle, sa moitié, va savoir qu'Adam est partie rejoindre sa protégée. Va-t-elle lui en vouloir ? Il l'ignore, il ne connait pas assez Sélenna pour savoir si elle est aussi possessive que lui. Il n'a pas trouvé cette partie en elle, aussi suppose t-il qu'elle ne va pas s'en prendre à Naïry ou lui faire une scène. Ce serait marrant qu'elle les rejoigne et attaque l'elfe, toutes griffes dehors. Amusé par cette idée le vampire partie à la recherche de l'elfe qu'il savait aussi noctambule que lui. Sans difficulté il la retrouva à vadrouiller dans la forêt, comme la dernière fois. Prévisible. Transformé en loup pour plus de facilité Adam se remit sous sa forme humaine bien avant d'être à porté de vu, afin qu'elle soit toujours dans l'ignorance de sa faculté de métamorphose. Il l'avait trouvé avant sa propre demeure, tant pis pour le pantalon sale, elle allait devoir faire avec. Heureusement, il avait prit le temps de se nourrir avant les retrouvailles.

_ Bonsoir Naïry.

Il se rapprocha d'elle jusqu'à la voir entièrement. Ah ma chère Naïry vous m'avez presque manqué ! Vous et vos théories sur les demis-elfes, votre bagout et votre audace. Il avait presque envie de lui tourner autour, comme un prédateur, pour mieux l'observer sous tous les angles. Alors petite Elfe audacieuse, j'aimerais savoir, que vas-tu faire maintenant ? Il y a ce magicien qui ébranle l'île de son apparition, il y a cette elfe à moitié humaine que tu vas devoir éduquer... Allez dit tous tes projets à ce cher Adam ! Il ne se fit pas prier pour user de son charme sur elle, laissant sa voix grave paraître caressante et son visage avenant. Elle sait combien il peut être démoniaque, mais qu'importe, elle ne peut résister à un peu de beauté faussement naturel.

_ Alors quoi de nouveau depuis la dernière fois ? Personnellement rien de neuf, je vagabonde, mais peu sont ceux qui sorte à même temps que moi. Au faite, j'ai beaucoup aimé notre petite conversation avec les deux humains, non la semi-humaine. Je ne suis pas si mauvais que cela, vous voyez.

Finit-il en se reprenant. Il ne lui parlera pas de Sélenna, à dire vrai il n'avait pas envie de se confier à elle, mais à quand bien même un jour il le ferait, Sélenna sera toujours son secret. Avouer au monde partager son esprit avec un tiers n'est pas chose innocente, qui a envie de se confier quand on sait que la totalité de l'échange est retransmit dans l'esprit d'un autre ? Peu de monde. Adam s'assit sur une pierre, mains à plat de chaque cotés du corps. Il lui sourit avec ironie en évoquant ce qu'ils savaient tous deux : son sombre passé. Cette légère référence amusa Adam qui avait envie simplement de jouer avec elle, il sait ce qu'il veut en faire, à elle de dire si elle est bien celle qu'il imagine. Même dans ce conflit à venir avec le magicien, il sait où la positionner. Mais pour cela il doit gagner sa confiance, ou au moins l'acheter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 1 Mai - 16:33

La nuit...
Elle enveloppe de son léger voile le monde entier.
Rassurante et habituelle.
Obscure et mystérieuse.


Seule, une jeune elfe se promenait dans la forêt - une fois n'est pas coutume - pendant que ses semblables dormaient à poings fermés. Cette nuit, la lune brillait d'une étrange lueur orangée... Était-elle annonciatrice de ce nouveau vent qui se lève ? De ce changement qui va chavirer à tout jamais la vie de centaines de gens ? De cette ombre qui plane au-dessus des habitants de Revia ?
Tout allait devenir sombre et mort... Le vent, léger pourtant, semblait lourd et oppressant. Pour une fois, Naïry ne se sentit pas à sa place parmi la nature. Elle n'était qu'une personne de plus qui s'alignerait avec les autres... Et elle le savait ! Tôt ou tard, aussi marginale qu'elle soit, l'elfe devrait choisir son camps. Une larme roula sur sa joue. Tout était écrit... Le Destin était déjà à l’œuvre, fourbe et silencieux.

En parlant de fourbe...
Elle le vit se détacher - ombre parmi les ombres - par le clair de lune. Adam... Un vampire à l'élégance raffinée et au mensonge accoutumé. Rapidement, Naïry essuya la trace de la larme sur sa joue, avant de remettre ses cheveux en place. Elle ne désirait pas qu'il sache qu'elle allait mal, ce soir. En fait, de nombreux secrets devaient restés dans l'ignorance de ce très cher vampire.

_Bonsoir Naïry.

Diable ! Comment une simple voix d'homme pouvait-elle être aussi... douce que du velours caressé dans le bon sens ? Petite elfe, ne te perds pas dans tes pensées rêveuses et éphémères. Adam Fintz, vampire parmi les hommes et loup parmi les vampires. Véritable meurtrier, sournois et incertain qui détient ta toute petite et misérable vie ! Ne te laisse pas embobiner par sa beauté irréelle et fausse. Voit combien il est démoniaque !
Petite elfe, prend garde...

Naïry sait cela. Elle sait tout ! Elle connait son côté démoniaque et sournois. Mais cela ne l'empêche pas de se laisser charmer par cette aura si charmante. En tout état de cause, elle s'abandonne à croire qu'il est comme ça : charmant. La jeune femme l'apprécie, malgré son irrépressible envie de le fuir. Il est ce que les elfes ont fait de lui... Il est la liberté, la bestialité, la cruauté et la sournoiserie. Un masque de verre aux multiples facettes... Où il est impossible de savoir qui il est réellement.
D'une oreille attentive, l'elfe écoute les paroles d'Adam. Elle pourrait rester longtemps ainsi à l'écouter parler...
Est-ce un jeu, petite elfe, de le laisser croire qu'il gagne ?

- Bonsoir Adam.

Elle le contempla de la tête au pied. Il était sale... Ce qui n'était pas habituel du tout ! Lui qui semblait narcissique... Non, plus sérieusement, Naïry préféra occuper son esprit à critiquer ce très cher Adam, plutôt que de lui répondre. En plus, elle savait que si elle entrait son petit jeu "Méchant, moi ? Jamais !", elle finirait pas s'agacer ce qui comblerait de joie notre très cher ami Adam.

- Tu n'es pas aussi élégant que lors de notre dernière rencontre. Lança-t-elle, un brin ironique dans ses propos.

Riposter en attaquant... Bon, ce n'était pas réellement ce que l'elfe cherchait à obtenir, mais cette phrase était sortie de sa bouche sans qu'elle lui en donne l'ordre !
Prenant exemple sur Adam, elle s'installa sur une souche, en face du vampire. Elle croisa les jambes tout en ajustant son capuchon. L'air était frais, et le vent glacial.

- Quel bon vent t’amène ici ? *Mauvais conviendrait mieux que bon...* pensa-t-elle en son for intérieur, tout en souriant aimablement. J'aimerais vraiment savoir. Vois-tu, je ne crois pas que tu sois aussi "bon" que tu ne le dis. Quelles sont tes intentions envers ces humains ? Et cette demi-elfe ?

*Quelles sont tes intentions envers moi ? Que veux-tu de moi, Adam ?* Termina-t-elle pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mer 4 Mai - 19:30

HJ:
 

Il ne vit pas sa larme, surement était-il en train de redevenir vampire à ce moment là. Elle se reprit très bien car il ne perçu pas sa douleur, il sentit cependant son ironie qui lui tira un sourire amusé, elle n'a vraiment pas froid aux yeux ! Elle lui plaisait, il ne pouvait pas se le cacher : il l'aimait bien. Oh ! Pas comme Sélenna, ça non, elle c'est toute sa vie, c'est son amour chéri. C'est sa femme et son avenir. Naïry est plus comme une agréable compagne à qui on va rendre visite, elle plait à Adam car elle lui résiste, elle est piquante et il ne doute pas qu'elle saura toujours se sortir des situations difficiles. Elle n'est pas docile, ce n'est pas un mouton. Cela est plaisant, chez une femme, surtout une elfe. En plus, elle n'est pas laide à regarder. Il faut l'avouer, Adam se plaisait à penser tout cela aussi parce que Sélenna pouvait tout percevoir, il se demandait si elle pouvait être jalouse... Il peut être tellement mauvais parfois, même avec sa douce. Il se concentra sur les propos de l'elfe et sur ses pensées qui enrichissaient si bien ses paroles. Elle veut la vérité, surtout celle qui la concerne; il aimerait lui répondre, mais y répondre équivaudrait à avouer savoir lire les pensées. Il doit donc soit se taire, ce qui ne serait pas drôle, soit trouver un moyen de lui répondre sans dévoiler son don. Mais avant de parler sérieusement il réagit aux premières paroles. C'est amusant de la faire patienter, aussi il dit des banalités, fit même un peu d'humour et un compliment.

_ Hm je sais, mais la forêt peut être très salissante. Je devrais me faire une maison en haut d'un arbre. Toi, tu es toujours ravissante.

Il lui sourit, réfléchissant sous son air affable. Que lui dire ? La vérité ? Mensonges ? Elle sait son passé, se méfie... Insister sur sa bonté serait vain, elle n'y croit pas une seconde. Mais tout avouer, comme ça, d'un bloc, c'est dangereux et incertain. Non, il faut trier. Choisir les bons mots, ceux qui vont l'attacher à lui, mais pas l'asservir. Ceux qui vont titiller sa curiosité, aiguiser sa fascination, mais pas en faire une alliée qui puisse le trahir. C'est un terrain miné, mais c'est si jouissif ! Cette conversation est un immense jeu ! Il lui fit un large sourire, dévoilant ses dents aiguisés, avant de baisser la tête. Seuls ses yeux rouges vifs la regardaient, son teint pale et ses cheveux corbeaux s'illuminaient quelque peu avec la lune. Il est extrêmement beau, il le sait et en joue pour la déstabiliser.
Allez douce elfe, je sais ce que je vais te dire, le diable a mit son plus beau costume pour te l'annoncer. D'une voix de velours, il se mit à parler...

_ Qui sait ? Il afficha un sourire amusé, posant son menton sur ses mains croisées sur ses genoux. Lyzaël est étrange, je m'interroge sur ses désirs tout simplement. Les humains sont à mes yeux ce qu'ils sont aux tiens, j'aime les observer pour les comprendre. Ils ont bien changé depuis mon époque. Adam se redressa pour la regarder de haut, pour la dominer de sa stature bien qu'il soit toujours assit. Pour Liloé, appelle la par son prénom veux-tu ce n'est pas très polie, et bien rien de particulier, je me demande juste s'il y en a d'autre. Il se tut un instant, s'attendant à une rebuffade pour avoir osé lui faire une leçon de savoir vivre. Mais toi tu veux en faire quoi ? Tu es là à discuter avec moi, tu ne devrais pas plutôt t'occuper de Liloé ? A moins que tu ne veuilles me demander quelque chose ? Nouveau silence, il se plaisait à inverser la situation. C'est lui qui l'a trouvé, c'est lui qui a des projets, mais il aime l'embêter, l'embarrasser même peut-être. Faire comme s'il la soupçonnait de quelques malversations. Il se demandait comment elle allait réagir à tout ça, à ses jeux de langages; il voulait en savoir plus sur elle, aussi chacun des gestes de l'elfe étaient minutieusement observés, notés.

_ Je trouve qu'on se voit souvent, à croire que le destin aime nous réunir en cette forêt. On était fait pour se trouver, si cela se trouve, murmura t-il doucement, comme caressant chacun des mots. L'envoutement d'un vampire est un don qui doit travailler, naturellement charismatique, ils peuvent le devenir encore plus s'ils se mettent à jouer au jeu de la séduction. C'est là tout l'objectif d'Adam, troubler Naïry, la faire succomber, mais pas l'endormir. Ce serait si ennuyeux ! En faire un chien fidèle casserait tout son charme et enlèverait tout le piment du jeu. Nous pourrions faire de grandes choses ensemble... Je suis certain que tu aspires plus qu'à une vie médiocre d'elfe. Mais le Magicien nous barre la route ! J'avais pensé à des choses mais je ne pense pas que ce soit possible maintenant, quel dommage. Finit-il en soufflant, c'est une fatalité : nous n'y pouvons rien, il est bien trop fort pour nous ! Ah mes rêves de grandeur que je voudrais tellement partager avec toi, faire des choses de concerts, tous cela est maintenant impossible ! Adam se taisait, attendant la suite. Il sait comment utiliser ce magicien qu'il doit rencontrer pour affiner son idée, il pense deviner ce qu'il va essayer de faire faire à Naïry... C'est risqué, long... S'il ne la savait pas d'un tempérament indépendant et rebelle, il n'aurait pas misé un sous sur son plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mar 10 Mai - 17:58

Voilà qu'il faisait de l'humour ! Naïry n'en croyait pas ses oreilles, c'était tellement... étrange. Et sans oublier le compliment qui se cachait dans sa réponse. Il était tombé sur la tête ?!! Un sourire ironique sur ses lèvres, elle le regarda de haut en bas comme pour le cerner, là à l'instant présent. Elle continua cependant à prêter attention à ses propos, une lueur amusée dans ses yeux verts. Elle nota soigneusement dans un coin de son esprit qu'il venait de lui donner une leçon de savoir vivre vis à vis de Liloé. Elle lui rendrait la pareille, mais pas maintenant.
Écouter. C'était ce qu'elle devait faire, et sans en perdre une seule miette ! Elle sourit encore plus quand il retourna la situation à son avantage. C'était bel et bien du Adam tout craché !
Enfin, il en arriva finalement à ce qui lui tenait à cœur, ou du moins à ce qu'il avait à l'esprit.

Petite elfe, ne vois-tu pas qu'il se joue de toi ? Il cherche à attiser ta curiosité qu'il sait inébranlable. Il désire que tu entres dans son jeu et que tu demandes quel est son fameux plan ! Prend-garde... Il a de grands projets pour toi, seulement il n'est pas un ami. Et puis, tu connais son passé, petite elfe. Tu connais ses belles paroles, tu es sous son emprise mais tu ne t'en aperçois pas. Remue toi !
Je t'ai prévenue petite elfe aux yeux embrumés...

- Liloé elle seule est en mesure de me demander quoi que ce soit. Ce sujet est clos, veux-tu.Ce n''était pas une question, mais un ordre. Enfin, une demande pour être plus exacte. Ce n'était pas comme si on pouvait ordonner quoique ce soit à un être pareil à Adam ! Ou alors, c'était se leurrer !!! Ce que notre elfe n'était pas. Malgré le ton charmant et étrangement envoutant, Naïry resta maitresse de son esprit et de ses pensées.

- Ensuite, je préfère te croire plutôt que de mettre en doute tes paroles concernant les humains...


Dire qu'elle ne le croyait pas aurait été plus simple mais pas très convenable. Surtout pour avoir une conversation sérieuse mais amicale.

- Un plan pour moi ? Étant donné qu'il me concerne, même s'il semble tomber à l'eau, j'aimerai bien savoir de quoi il retourne. Sa phrase semblait bien être un ordre, même s'il était indirecte. Naïry jugea préférable de rajouter : Enfin si cela ne te dérange pas.


Dernière édition par Naïry Lwing le Dim 15 Mai - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Jeu 12 Mai - 16:14

[HJ : comme Sélenna a quitté le forum, d'où la réaction d'Adam ^^']

Elle prend de l'assurance, un peu plus à chaque seconde, elle gagne en confiance. Les ordres, les questions imposées... L'elfe tient à montrer qu'elle n'est pas le jouet du vampire, qu'elle peut diriger la conversation. Amusante petite elfe. Il est sûr qu'elle mérite de savoir son plan, mais le dire ne serait pas drôle et bien trop dangereux. Il pourrait poser une question... Adam sourit à Naïry prêt à lui demander ce qu'elle compte faire face à la menace « Magicien ». Il ne s'était pas montré une nouvelle fois, on ne savait rien de lui, mais il fallait se préparer à du changement, ça c'était certain. Que comptait-elle faire ? A partir de là, il pourra embrayer sur son idée pour se servir à la fois du Magicien tout en le détruisant. Sans évidemment subir un seul dommage. Un plan complexe, long, qui implique uniquement des gens fidèles tenus par l'appât du gain. La peur ne suffisant pas. Un plan bien trop élaboré pour qu'il le dise à l'elfe, aussi intrigante soit-elle.
Il allait lui révéler ce qu'il jugeait bon à dire quand il se passa quelque chose dans son esprit. Une fracture. Les yeux du vampire s'écarquillèrent, le blanc ressortant étrangement alors que sa bouche s'ouvrit en un signe de stupeur. Il voyait Naïry sans la voir, il sentait qu'elle devait se demander ce qui lui arrivait, mais il était incapable d'articuler. Que lui arrivait-il ?! Son esprit se scindait en deux, une douleur incommensurable le traversait, le déchirant de l'intérieur. C'était pire que mourir, c'était mourir éveillé. Se sentir partir, dans la souffrance, mais ne rien pouvoir faire. Il tenta de parler, de résister, mais la douleur fut plus forte. Adam se prit la tête entre ses doigts crispées en poussant un rale de douleur. Puis, telle une vague, la tristesse l'envahit, elle le submergea entièrement sans l'épargner. Des larmes perlèrent aux coins de ses yeux, sa bouche se figea en une ligne mince. Il sut alors. Il l'avait perdu. Sélenna n'était plus, elle avait disparu, emportant avec elle la moitié d'Adam.

_Ma douce.. Ma belle... La douleur m'envahit, je me sens mourir... Un vampire un peu plus mort, voilà ce que je suis maintenant. Un vampire sans amour, de retour à sa solitude. Condamné à elle, toi qui m'en avait sortit, toi qui m'avais ouvert l'avenir, tu pars sans adieu. Est-ce ma présence auprès d'elle qui t'a tué ? Ou une maladie ? Jamais je ne saurais...

La douleur se calmait, intolérable elle en redevenait contrôlable. Le vampire regardait Naïry avec une pâleur accentuée, il paraissait malade et ses mots, à moité prononcés dans sa langue natale, le faisait paraître fou. Mais qu'importe l'image qu'il renvoie de lui ! Qu'importe ce projet qu'il voulait divulguer ! Cette vie prévue n'a aucun sens maintenant qu'elle n'est plus ! A quoi bon un avenir sans elle ?! A rien ! Cela ne vaut rien ! Après la douleur, la tristesse, la colère s'empara d'Adam. Il se leva brusquement, possédé par la rage il se mit à parler avec hargne, fureur. Il se dégageait quelque chose de pathétique, mais paradoxalement très impressionnant, de cet homme fou de douleur d'avoir perdu son aimé.

-Elle est morte ! Naïry ! Toi qui, plus que tous, veut me comprendre sache ceci : Adam Fintz a aimé une femme, il s'est donné à elle même s'il est là à parler avec toi. Une vampire, l'unique véritable avantage d'être de ma race est de connaître l'amour sans limite. Avec elle, ma moitié, mon âme sœur, j'ai connu une nuit de bonheur comme nul autre ne le vivra ! Pas même toi, elfe, ne connaîtra ce que j'ai vécu avec Sélenna ! Mais, j'ignore comment, elle est morte à l'instant... Nos esprits étaient liés, je sentais sa présence réconfortante et la voilà disparu... Je suis incapable de protéger quelqu'un ! Tu veux savoir mon projet ?!

Vif comme un loup, le vampire saisit l'innocente elfe à la gorge, il la força à se mettre debout usant de sa force surhumaine. Puis, sans la lâcher, il lui raconta avec fureur ce qu'elle avait si ardemment désiré savoir, ainsi que bien d'autres secrets. Mais qu'en avait-il à faire de tout ça ?! RIEN ! Son passé, son présent et son avenir, tout venait de partir en fumée ! Naïry avait devant elle une nouvelle part d'Adam, à moins que ce ne soit lui quand il cesse de se donner une image. Celle du calculateur, du beau parleur, ou de l'homme épris. Les trois images du vampire fusionnaient pour ne faire plus qu'une. Un homme blessé, qui sait aimer avec une pudeur et délicatesse qu'on n'aurait pas soupçonné. Un homme jaloux, possessif et orgueilleux, qui n'aime pas perdre, que ce soit un jeu ou un amour. Un vampire qui est las de sa situation, qui aspire à tellement de chose. Un homme prêt à tout pour réussir, fidèle avec ses alliés, impitoyable avec l'ennemi. Une personnalité intense, entière, pleine de colère contre ce monde qui lui ravit tout ce qui lui apporte un peu de bonheur. Un être violent qui cherche désespérément la stabilité.

_ Avec elle, pour moi, pour elle, pour mon peuple, je voulais changer ce monde ! Regarde atour de toi, les vampires sont méprisés par tous. Les elfes règnent en maitre alors que s'ils nous avaient aidé, je serais encore humain ! Vous êtes tous là, chacun dans votre coin, vous souciant peu des autres peuples qui souffrent en silence. Que ce soit tes pairs ou ces Nagas qui ne sortent qu'une fois l'an. Si encore vous étiez assez philanthrope pour aider les autres ! Mais non ! Vous nous laissez crever ! Je vous en veux à un point que tu n'imagines même pas.

Je vais te raconter une histoire, Naïry. Il était une fois un jeune écuyer amoureux d'une lavandière prénommée Isabelle. Une femme incroyable, belle, forte et pleine de tempérament. Ils se marièrent et eurent un enfant qu'ils appelèrent Fredrich car c'était le nom du seigneur bien aimé du jeune homme. Puis il y eu une bataille, leur microscopique château s'enflamma et seul eux trois survécurent. Ils ont souffert, mais l'espoir d'une nouvelle vie les réconforta. C'est ainsi que, comme bon nombre de colons, ils arrivèrent à Revia. Au début tout fut rose, ils y croyaient, à leur nouvelle vie. Jusqu'à la maladie. Les hommes devenus vampires tuèrent l'enfant sous les yeux de ses parents. Isabelle devint folle, elle se jeta sur eux. Folle idée d'une mère éplorée qui se fit massacrer, l'époux se battit pour épargner sa femme. Mais c'était trop tard, elle était morte. Leur fils aussi. Lui seul est devenu un vampire, pas totalement vivant, pas totalement mort. J'ai perdu ma raison de vivre en tant qu'humain à cause de l'inactivité de ton peuple, de là j'ai nourri le projet de rétablir l'honneur des vampires en me vengeant. Mais l'arrivée de Sélenna a changé la donne, d'un projet de destruction massive, c'est devenue une volonté de changer l'ile en bien. De construire une ville pour les vampires, de donner un nouveau cap à ces elfes égoïstes.

Adam se calma, mais la douleur et la colère n'était pas partit. Juste en suspend. Il desserra sa prise sur la nuque de Naïry, sans cesser de parler. Sa voix était plus linéaire, moins agressive. C'était l'évocation d'un souvenir qui avait compté.

_ Je t'apprécie beaucoup, tu es piquante, imprévisible. Tu n'es pas comme tes pairs stupides, égoïste et bien cachés dans leur ville secrète. Tu es unique dans ton peuple, de ce que j'en ai vu. J'aurais aimé que tu diriges ces elfes nouveaux, ces elfes qui savent se mêler au monde. J'aurais voulu que tu sois l'une des reines de mon changement. Toi, dirigeant les elfes. Sélenna et moi, les vampires... Ensemble le reste. L'arrivée du Magicien coïncide tellement bien à mon projet, je t'aurais convaincu de t'infiltrer dans l'autre camps, celui des rebelles. On aurait été sur les deux plans et quand le moment aura été opportun, on aurait éliminé ce Magicien bien trop puissant pour diriger, ainsi que tout ceux qui se mettront en travers de notre projet.
Mais la mort de Sélenna change tout... Je me fous d'une ville sans elle, mais je vais continuer mon idée. Pour elle, parce qu'elle aspirait à tout ça. Elle voulait une vie simple, elle m'aimait et rien d'autre ne comptait. Je vais continuer pour elle, même si le reste n'a plus d'importance... Ton peuple, toi, le magicien.. Cela n'a plus d'importance. Que vas-tu faire Naïry ? Que veux-tu vraiment ? Laisser ce Magicien gouverner ? Me dire que mon idée n'est pas si folle ? Me tuer ? Fait ce que tu veux, je suis tellement lasse de perdre tous ceux qui compte. D'ailleurs fais attention, les femmes qui me côtoient on tendance à mourir.


Un pouce effleura la joue de l'elfe avant de lui relever la tête pour la regarder dans les yeux. Quelques secondes passèrent, le temps pour Adam de se calmer complètement, avant qu'il ne lâche l'elfe et se recule.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mer 18 Mai - 12:49

Le souffle court.
La respiration qui se fait difficile.
Et cette douleur à la trachée...


Il avait été sur le point de lui avouer ses plans, au moins en partie. Naïry allait enfin savoir les intentions réelles du vampire, et elle en était ravie malgré sa peur.
Peur que les plans de l'homme ne la terrorisent... Terrifiée à l'idée de n'être qu'un pion de plus sur l’échiquier humain d'Adam... Tétanisée par son attitude à elle, envers le vampire une fois ses révélations faites...
Petite elfe bien marginale, se sent petite et vulnérable face à cet homme. Elle sait qu'elle le suivra parce qu'au fond d'elle-même, une petite voix lui chuchote qu'il n'est pas si diabolique qu'il n'y parait. De même qu'elle entend bien contrecarrer les plans du Magicien ! Seule, elle n'y parviendrait pas... Trop petite, trop vulnérable, trop... mortelle. Avec Adam, elle sait qu'ils parviendront à réunir plusieurs personnes qui mèneront cette révolte ! A plusieurs, tout est possible. Le futur s'ouvre en grand devant qui sait conquérir le cœur des gens.
Sauf que rien ne se passa comme prévu...

Naïry attendait qu'il se décide enfin à parler. Elle est patiente, le visage avenant comme pour signifier qu'elle était prête à tout entendre. Mais au fil du temps qui passe, de ces secondes qui s’égrènent - grain de sable dans un désert - elle constata la transformation d'Adam. De l'amusement, il passa à la douleur. Et de la douleur, à la tristesse. Des larmes embrumèrent ses yeux écarlates. Du fond de sa gorge, un râle déchirant se fit entendre.
Il avait mal... Il souffrait le martyre... Mais l'elfe ne savait pas quoi faire. Vain, aurait été son geste de solidarité envers lui. Alors elle le regarda, peinée de le voir ainsi sans savoir la raison de son déchirement intérieur. La scène était pathétique, et ce incontestablement. Seulement, l'elfe ne ressentit aucune pitié pour lui... Son état semblait juste si naturel. Si humain...
Le masque de verre d'Adam venait de se briser.

Elle n'avait esquissé pas l'ombre d'un geste de protection - poupée de chiffon malmenée par l'enfant - quand, vif comme l'éclair, Adam l'avait saisie à la gorge la forçant ainsi à se lever. Il la serrait tellement fort, que des larmes perlèrent au coin de ses yeux émeraudes. La douleur, aussi suffocante et vive, restait dérisoire à côté de celle du vampire. Pâle imitation se ce qui le torturait à l'instant... A cet instant, l'elfe ne voyait plus en Adam l'être diabolique et calculateur d'antan, mais un homme brisé et malmené par le destin. Un homme capable d'aimer une femme, au point d'en devenir fou, cette dernière disparue.
Un homme haineux qui détestait les elfes. Un homme où de multiples sentiments s’entre croisés et se mêlaient... Un homme, voilà tout.

Elle peinait à respirer, cependant Naïry ne montra pas sa faiblesse. Si elle devait mourir, c'était une joie de mourir par les main de Adam ! Elle l'écouta sans broncher, sans gémir... Et plus elle l'écoutait, plus elle se rendait compte que les elfes étaient son malheur. La vie ne l'avait pas épargné, loin de là. Il n'était plus que l'ombre de ce que, jadis, il avait été. Un être entre la vie et la mort, sur ce fil si tranchant et si étrange. Accoutumé à un vie, désormais noire et triste, plongée dans la plus sombre des nuits... Âme en peine, il errait sans fin, attendant que la mort le recueille enfin en son sein. Si elle venait un jour.
Naïry venait d'en apprendre plus long sur l'histoire d'un homme en quelques minutes que l'histoire de son peuple en dix-neuf années.
Une part d'elle même souhaitait le réconforter et l'écouter. Cependant, sa conscience lui dictait de ne rien dire. Juste écouter jusqu'à ce que le silence se fasse...

Il n'arriva pas.
Abasourdie par les compliments du vampire, Naïry commença sérieuse à penser qu'elle hallucinait ! Après tout, la poigne d'Adam était si forte... Si cela se trouvait, elle était endormie, inconsciente par le manque d'oxygène évident... Et elle rêvait. Oui cela était un rêve, tout simplement !
Seulement la douleur était si vive, si présente... Le rêve n'en était pas un, c'était la réalité. Ahurie par les propos du vampire, selon lesquels il la trouvait unique, Naïry ne se rendait pas compte que sa tête commençait à lui tourner... Un peu plus, et elle verrait des étoiles tourner autour de sa tête !
Puis, le rêve se transforma en cauchemar... Ainsi il avait des plans pour contrer le magicien, et Naïry en faisait parti ! Ainsi elle était bien un pion... Même si au final les projets d'Adam étaient plutôt flatteurs pour l'elfe, la jeune femme sentit son cœur rater un battement. Malgré tout ce qu'il prétendait, une chose ressortait : Adam avait beau dire, beau faire, il était généreux ! Ses plans de révolution n'étaient plus pour une quelconque vengeance personnelle mais pour une cause bien plus grande ! Était-il finalement aussi sournois qu'il le montre ?

Finalement il lâcha le frêle cou de l'elfe, qui ne pipa mot. Son regard était tourné vers la terre... Ses yeux ne voyaient pourtant pas le sol. Elle sentit la douce chaleur du pouce d'Adam sur sa joue. Effleurement éphémère mais ô combien réconfortant. Elle le laissa lui relever la tête, braquant ainsi ses yeux écarlates dans ceux, émeraudes, de la jeune femme. Elle ne détourna pas le regard, se laissant hypnotiser par ces yeux qui révélaient tout les tourments que l'homme avait subi et subissait encore... Finalement, il se recula de plusieurs pas, sa main près de son corps. Naïry laissa le silence s'installer. Elle ne bougea pas d'un seul centimètre. Elle respirait l'air frais de la nuit, savourant ses bienfaits dans tout son corps. Cet air qui lui avait tant manqué quelques minutes auparavant...
Une larme roula sur sa joue, silencieuse.

Petite elfe rebelle et marginale, qui ne craint et ne dépend de rien ni de personne, sens-tu ce grand vide s'installer en toi ? Sens-tu à quel point la vie t'es indispensable ? A quel point tu t'y accroche vainement ? Tout ce en quoi tu croyais viens de s'écrouler, le comprends-tu ? As-tu enfin ouvert tes grands yeux verts avides d'apprendre ? Ou bien restent-ils aveugles à ce qui les entoure ? Tu n'es plus cette elfe qui se rit de la mort, viens-tu de t'en apercevoir ? Ton cœur si vide, gouffre béant où tout tes sentiments disparaissaient, vient de se remplir doucement de cette étrange chaleur... Le sens-tu ? Écoute ton cœur petite elfe intrépide, jamais il ne te trompera...

- Oh, Adam !

Naïry étreignit le vampire de toutes ses forces. Elle avait agit instinctivement, pas par pitié ou par envie, juste par instinct. C'était ce qu'il lui fallait, à lui. A cet être si seul et si triste... Il lui fallait de l'amour et de l'amitié... Le réconforter, sans pour autant tomber dans la mièvrerie !
Elle resta ainsi, ses bras entourant le torse d'Adam, sa tête reposant sur son épaule. Elle était un peu plus petite que lui...
Finalement, elle se recula, pensive. Une seconde larme roula. Ses yeux étaient embués mais elle le discernait parfaitement. Comment pouvait-il ne serait-ce que penser qu'elle le tuerait ?!! Ou qu'elle l'abandonnerait ?! Surtout que sa dernière phrase la mettait en garde contre lui ! Il s’inquiétait du sort de ses proches... En fait, au fond de lui, il devait penser être porteur de malchance pour ceux qui s'approchaient trop de lui. Devait-il réellement vivre seul, résigné à la seule solitude...?
Malgré ses larmes, Naïry sourit chaleureusement à l'homme qui lui faisait face.

- Je ne t'abandonnerai pas... Tu devrais commencer à me connaitre ! Ce n'est pas une soi disant malchance qui va me faire peur. Il m'en faut bien plus pour m'effrayer, crois-moi. Je suis vraiment désolée pour tout ce qui t'ai arrivé, et ce qui t'arrive encore... Si je pouvais faire quelque chose, je le ferais sans hésiter. Seulement il n'y a rien à faire... Rien à dire. Si tu as encore la force de poursuivre tes projets, je te suivrais. Je n'ai pas l'intention de rester sans rien faire ! Ce magicien, il me tape sur le système depuis le début !!! Comment ose-t-il s'accaparer le pouvoir à lui tout seul ?! Sache cependant, que quoi que tu ai dit ce soir, j'avais l'intention d'être avec les rebelles. Néanmoins, tu dois me promettre une chose...

Naïry le regarda dans les yeux sans sourciller. Une promesse... Voilà qui allait bien le faire rire !!! Néanmoins, elle garda son calme apparent, et c'est avec un visage des plus sérieux qu'elle lui demanda :

- Promet-moi de ne pas sombrer... Reste cet Adam que Sélenna a aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mer 18 Mai - 18:10

Avancer,
Tomber,
Se relever,
Enterrer la pierre et recommencer.

Reprend le contrôle de ton corps, de tes émotions. Maitrise toi, accepte la douleur. Elle n'est plus, mais comme tous les autres elle vivra à travers toi. Tu es le gage de ses souvenirs, de ses envies et espérances. Elle existe encore, tant que tu te souviendras d'elle, tant que tu poursuivras son rêve, elle vivra. Ne souffre plus, cesse tes larmes, tu es un homme. Tu as aimé, tu as vécu et tu as souffert. Tu as perdu contre le Destin, mais tu es un homme avant tout. Qu'est-ce-qu'un homme Adam ? C'est un être qui prend son avenir en main, qui se relève toujours pour faire de ce monde une terre meilleur. C'est porter les fardeaux, les femmes n'ont pas à les subir. Ce n'est pas là leur rôle. Tu es un homme Adam, souviens toi. Pour Isabelle tu as voyagé, construit une nouvelle vie. Pour Sélenna tu as changé, tu as dominé ta vengeance. Pour elles deux, tu iras jusqu'au bout de ton désir. Tu offriras à ces habitants un monde merveilleux, purifié des péchés des anciens. Tu seras ce chef dont ils ont besoin.
Il retrouvait contenance, ses pensées reprenaient leur place et la souffrance se muait en une volonté. Il n'aurait pas du craquer, le regret s'inséra sinueusement. Il n'aurait pas dû, elle va utiliser sa souffrance. Elle sait tout de lui, ses doutes, peurs et ses envies. Elle peut lire en lui, le mystère s'est envolé. Jamais plus il ne la fascinera, jamais plus il ne pourra lui mentir, la manipuler. Le jouet voit ses ficelles tomber, libre il peut s'enfuir divulguer la nouvelle. Hé ! Le grand vampire bizarre et curieux ! Je sais tout de lui ! Venez vite qu'on fasse avorter son projet ! Il ne devrait pas la tuer ? L'empêcher de parler à jamais, en faire un cadavre à déguster. Son regard est vide, il la regarde ne pouvant trouver en lui la force d'anéantir la dernière femme de son existence.

La spontanéité de Naïry la sauva, alors qu'elle se jetait dans ses bras pour l'étreindre chaudement, il la regarda stupidement. Les bras ballants, il hésita avant de les refermer timidement sur l'elfe avant de l'enserrer chaleureusement. Elle est toute fragile, toute petite. Une simple pression et il pourrait l'écraser. Il l'a violenté, il a passé ses nerfs sur elle, il a même pensé à supprimer ce témoin gênant et elle... Elle lui offre sa chaleur, son réconfort ! Décidément, il ne va jamais réussir à la comprendre. Tant mieux, c'est comme ça qu'il l'apprécie. Surprenante. Le vampire sourit doucement avant de la lâcher, face à ses larmes il ne souriait plus. Son masque impassible, bien que inutile devant elle, reprenait ses droits sur le visage d'Adam.

Il lui fut difficile de ne pas rire, elle se moquait de lui ? Non elle ne blague pas. Lentement Adam esquissa un sourire, puis il se mordit la lèvre inférieur en retenant un rire léger. Il passa sa main devant ses yeux, puis dans ses cheveux qu'il s'ébouriffa avant de la regarder avec une lueur de reconnaissance. Il venait de perdre son amour, mais il récupérait une incroyable équipière.

_ Il te tape sur le système ? Dit-il en retenant un nouveau rire. Il lui parle de femmes qui meurent à son contact, de dictateur et de projet pour faire tomber le pouvoir, et elle ? Elle lui dit qu'elle se fout des malédictions et ce type, il lui tape sur le système ! Aussi, à sa promesse, il répondit avec un doux sourire qui effaçait de son être toute l'aura malveillante des vampires. Elle est sérieuse ? Elle le paraît... Il a envie de la croire, mais il se méfiera d'elle. Il va l'emmener avec lui dans son projet, lui exposer ses idées et l'aider. Il va aussi la protéger, empêcher qu'elle soit attrapée par le camps du magicien. Mais, toujours, il restera un peu méfiant. C'est dans sa nature de ne pas se donner entièrement, de garder une certaine réserve. On ne sait jamais.

_ Promis, Naïry. Pour elle je vais continuer mon projet. Pour moi aussi et pour les futurs vampires, car rien ne dit qu'il n'y en aura pas d'autre. Elle va me hanter, comme mon fils. J'y pense chaque jour... Mais je dois faire avec, on se remet de tout. Il soupira tout en mettant ses mains dans ses poches, Adam regarda en silence un instant le sol pour se reprendre avant de relever vers elle un regard décidé.

Je te protégerais, les partisans ne t'auront pas. Je vais rejoindre ce groupe, car en toute honnêteté je vois mal un groupe de résistant réussir à détrôner un homme aussi puissant de front. Je serais votre taupe, mais personne à par toi doit savoir que je suis l'indic car moins de gens seront au courant moins y a de risque d'être attrapé. Je t'enverrais mes informations, j'ai un talent qui me rend intraçable.

Il pensait à son pouvoir de transformation. Sous sa forme de chauve-souris peu peuvent le suivre et c'était encore plus clair quand il se transformait en loup, se glissant ensuite dans une meute où il se fondait dans la masse. Il n'avait pas trop d'inquiétude à ce sujet, il saurait donner les informations à Naïry. Comment fonctionne le groupe de partisans, leurs projets et points faibles du Magicien. Il lui dira tout. Et s'il se fait prendre ? Peu importe, il aura tout tenter, il n'aurait aucun regret, surtout que maintenant il sait que quelqu'un est à même de poursuivre son projet.

_ Je sais déjà quoi dire, que faire, pour prouver ma valeur et loyauté. Magicien ou pas, je deviendrais son confident. Mais en attendant que cette histoire se mettent en place, et sachant que je ne vais pas essayer de le trouver cette nuit, ça te dis de me parler un peu de toi ?

Parler de son projet, de comment il avait l'intention de le mettre en place, lui avait fait du bien. Rien de mieux pour surmonter la peine que s'accrocher à la réalité. Adam se rapprocha de Naïry pour aller s'appuyer contre un arbre à ses côté. Parle moi de toi, un peu. Que je me sentes pas le seul à s'être dévoilé, pour aussi que nos liens d'amitié et de complicité s'entrelacent plus fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Jeu 19 Mai - 21:21

Elle le préfère ainsi, souriant et rieur... Même si au fond, ce n'est qu'une façade. Au fond, elle sait qu'il ne lui accorde pas encore entièrement sa confiance. Mais cela ne lui fait rien, puisqu'elle est la première à se méfier de lui. Ou plutôt, l'était. Désormais, cela lui serait difficile de ne pas lui accorder à deux cents pour cent le bénéfice du doute. Le masque était tombé, ça en était fini du Adam le méchant. Il n'était pas comme ça - ou ne l'était plus. Qu'importe ? Puisqu’au final il était le Adam d'aujourd'hui - celui qui allait dégommer d'un bon coup de pied ce Magicien prétentieux ! Mais pas tout seul, ça non... Naïry était bien dans l'optique d'aider le vampire à dégager ce dictateur de son trône !
Façon de parler, bien entendu...

Quelle joie quand il lui promet. Elle est heureuse d'avoir été présente lors de cette terrible nouvelle. Peut-être lui aura-t-elle été d'une aide précieuse... Qui sait ?!! Ensuite, il lui expliqua rapidement qu'il se rangerait du côté du Magicien, en tant qu'indic' de Naïry. C'était de la pure folie ! Et s'il se faisait prendre ? L'elfe n'osait imaginer ce que le Magicien lui ferait subir comme torture pour traitrise !!! Elle allait s'opposer à ce plan complétement suicidaire mais Adam lui coup l'herbe sous le pied. Ainsi il avait un talent qui lui permettrait de la renseigner sur les manigances de ce Magicien bien mystérieux... Un tout petit peu rassurée, elle décida de ne pas s'opposer à son projet d'espionnage. Après tout, c'était ce qu'il lui restait désormais...
Toutefois Naïry se jura de tout faire pour que le vampire ne se fasse pas découvert ! Elle ferait tout pour ne plus qu'il souffre.

_Je sais déjà quoi dire, que faire, pour prouver ma valeur et ma loyauté. Magicien ou pas, je deviendrais son confident. Mais en attendant que cette histoire se mettent en place, et sachant que je ne vais pas essayer de le trouver cette nuit, ça te dus de me parler un peu de toi ?

Sur cette tirade, Adam se rapprocha d'elle et alla s’appuyer contre un arbre à ses côtés. Naïry, malgré son cou qui lui brûlait toujours, n'avait pas reculé lorsqu'il s'était approché d'elle. Elle avait confiance en lui - tant qu'il restait lucide et que la colère ou la tristesse ne le dominaient pas.
L'elfe laissa son regard vagabonder au loin. Les arbres étaient toute sa vie... C'était sa respiration et son souffle. Elle vibrait en même temps que la forêt grandissait... Mélancolique, elle se força à regarder Adam dans les yeux quelques instants, avant de finalement les poser vers le lointain. Elle passa sa main gauche dans sa tignasse, faisant cliqueter ses breloques.

- Je ne connais pas mes parents. Ils m'ont abandonné selon moi... Mais je n'en ai rien à faire. Je désire ne rien savoir sur eux. Si ça se trouve ils sont vivants, quelque part dans le monde...

Malgré ce qu'elle affirmait, et ce depuis dix-neuf années, sa voix était tremblante. L'elfe s'efforça de retrouver son calme, ce qu'elle ne parvint qu'à moitié.

- J'ai donc grandie seule, entourée par tout ces gens, ces connaissances de mes parents. Ils ne me comprenaient pas... Ils ne me comprennent d'ailleurs toujours pas. La Nature a été cette mère que je n'avais. Elle m'a tout appris... Comment survivre, comment me guérir, comment cohabiter avec les autres êtres, comment écouter le vent et les torrents. Si tu savais Adam, combien la Nature est riche en enseignement ! Elle est tellement merveilleuse et si mystérieuse à la fois. J'appartiens aux elfes, tu vois... Néanmoins mon cœur appartient à la Nature. C'est peut-être pour cela que je suis aussi solitaire et sauvage...

Naïry se perdit dans ses pensées. "Sauvage, Marginale, Vagabonde, Rebelle"... Combien de fois l'avait-on incomprise... Combien de fois avait-elle été brimée par les autres parce qu'elle était différente ? Elle en avait souffert, enfant... Et elle en souffre encore, malgré ses visages lisses et empreints de sagesse.
Puisqu’Adam avait fait tombé son masque, c'était au tour de Naïry.

- Tu as dis que j'étais unique. La différence est le pire mal qui peut arriver à un être vivant. S'il ne suit pas la conformité, il se retrouve exclut... J'en ai si souvent souffert, de toutes ces paroles que l'on chuchotait derrière moi. De tout ces regards, entre l'incompréhension, la peur et la colère, qui me jugeait à chaque pas que je faisais. Je n'avais qu'un seul ami... Mais lui aussi s'en est allé. Que veux-tu savoir réellement ? Hormis que je ne suis rien d'autre qu'une petite elfe qui ne craint rien parce qu'elle n'a rien à perdre justement !

Petite elfe, ainsi as-tu ouvert tes yeux sur ce qui t'entourait... Tu te rends enfin compte que ta force réside en ta solitude. Adam, en s'ouvrant à toi, vient de percer un trou dans ta barrière invisible, t'en rend-tu compte ? Éloigne-toi de lui si tu ne veux pas avoir peur, petite elfe...
Mais sais-tu aussi que l'amitié c'est quelque chose d'indispensable à chaque être vivant ? Petite elfe si forte est devenue si fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 22 Mai - 10:21

Elle ne rechigna pas, ne répliqua pas, quand il lui affirma avoir l'intention d'être la taupe des Rebelles. Tant mieux, il n'a pas envie de recevoir des avertissements quant au danger de son idée, à la folie que c'est de vouloir duper l'homme le plus puissant de l'île. Il le sait très bien, c'est risqué et la mort l'attend certainement au bout du chemin. Mais qu'importe, ce n'est pas grave s'il en perd la vie, s'il ne voit jamais l'accomplissement de son projet. Le temps que le Magicien le découvre, il aura donné suffisamment d'informations à l'elfe pour qu'elle fasse tomber l'homme et redore le blason de l'île. Si sa vie doit être sacrifiée pour l'accomplissement de ses idées, alors ce sera une mort utile, merveilleuse. Qui plus est, il n'a pas assez le goût de vivre pour s'effrayer de la mort. Voilà des siècles que son cœur ne bat plus, des années qu'il erre sur Revia. Il a vécu assez longtemps pour aimer une nouvelle fois, pour entrevoir l'avenir rosé du plus beau des sentiments. C'est une chance que les humains n'ont pas, leur vie est si courte qu'ils doivent tout faire en accéléré : aimer, s'accrocher à la personne pour fonder une famille, élever des enfants, travailler et inévitablement mourir. Une vie minuscule. Il l'a connu, il est mort et a pu malgré tout revivre ça. C'est une chance et maintenant qu'elle est partie, c'est avec elle ses rêves de vie à deux qui se sont éteins. Oui, rien n'a plus d'intérêt, il peut prendre le risque de laisser sa vie dans cette guerre.
Il va juste faire en sorte que jamais sa camarade ne soit blessée. Elle, elle doit vivre. Pour leurs idées et aussi, un peu, pour que le souvenir d'Adam Fintz perdure encore à travers l'Histoire.

Il se rapprocha d'elle pour prendre appui contre un arbre. Sans préambule elle lui conta l'histoire de sa vie, les yeux dans le vague et la voix remplie de nostalgie. Naïry expliqua qui elle était à travers une histoire qu'il trouvait extrêmement triste. Elle se fout de ses parents, mais sa tonalité indiquait le contraire. Des petits chevrotements, un besoin de se reprendre, en as tu donc réellement rien à faire ? Ou est-ce juste plus facile pour toi de te persuader qu'ils ne comptent pas ? Sans l'arrêter par ses questions, il écouta la suite patiemment. Sa proximité avec Dame Nature, l'absence de compréhension chez son peuple... Il comprenait mieux pourquoi elle ne cessait de le surprendre et pourquoi l'elfe ne ressemblait en rien à l'image qu'il avait de cette race. Elle suivait ses propres règles, elle s'était élevée elle-même, éduquée par ses propres principes, Naïry n'entrait dans le moule d'aucune société. Elle était unique en tout point, car lui, quoi qu'il en dise, à des restes moraux de vie d'humain. Il a gardé le respect des animaux venu de son métier d'écuyer, ce côté chevaleresque avec les femmes quasi misogyne qu'on beaucoup d'hommes médiévaux, et j'en passe. Il avait ces codes en lui que la société lui a inséré : elle non.
Pendant la pause pour réfléchir de Naïry, Adam se permit de l'observer discrètement d'un œil inquisiteur. Elle s'était très bien débrouillée pour une sauvageonne. Elle aurait pu devenir grossière, empotée et rustre; se nourrir comme une charogne et ne pas savoir parler correctement, avoir un cerveau étriqué... mais non, elle pense élégamment et avec justesse, elle voit loin et bien qu'elle soit très spontanée, il ne voit pas en elle un animal des bois, mais une femme libre avec une certaine éducation.

Elle reprit son histoire, avouant avoir de par le passé souffert de l'exclusion. Elle évoqua rapidement un ami disparu, puis c'était finit. Une fin abrupte sur laquelle Naïry laissa entendre qu'elle était seule au plus haut point, qu'elle n'avait rien à ce raccrocher et personne à protéger. Une fois de plus le silence s'installa entre eux, cela devenait une habitude. Son unique ami s'en était allé... Pourquoi ? Comment laisser un être cher sur le chemin ? Oh il comprenait très bien qu'on se serve des gens, qu'on se rit des dommages qu'on leur fait : il n'hésitera pas à vendre des secrets pour renverser le Magicien. Mais si vraiment Naïry avait comptée pour cet elfe, n'aurait-il pas du rester ? Il se serait donc servi d'elle ? Ou serait partie pour son bien à elle ? Adam restait buté là-dessus, révolté malgré l'air pensif de son visage. Comment laisser une femme comme elle sur le bord de la route ? Naïry, par ses mots et son attitude, avait empêché le vampire de sombrer complètement dans la mélancolie et le chagrin. Elle l'avait sauvé, à sa façon et bien qu'Adam garde une certaine réserve, il lui en était reconnaissant. Il ne comprenait pas, et n'acceptait surtout pas, qu'on puisse blesser cette elfe. Son elfe.

_ Pourquoi est-il partie ? Qu'est-ce-qui s'est passé ?

Il se retient de justesse de lui demander son nom afin de le retrouver pour lui faire comprendre qu'on ne blesse pas sa camarade. Il se tut, enfouie sa question pour plus tard. Il ne tenait pas à montrer son agacement et sa colère qui avouerait son tempérament possessif. Elle le savait violent, pas la peine d'ajouter un nouveau défaut à sa longue liste.
Une fois les questions posées, Adam se concentra sur le reste des paroles de Naïry. Il hésitait, ne sachant par où commencer : par ses parents ou par sa solitude ?

_ Tu ne veux vraiment pas les revoir ? Savoir pourquoi ils t'ont abandonnés, comme tu dis, ou s'ils avaient une bonne raison de le faire ? Ta voix tremble, Naïry : je doute que tu ais vraiment envie de ne rien savoir d'eux. Peut-être as-tu peur de ce que tu pourrais découvrir ? Il soupira en haussant les épaules. Enfin, tu fais ce que tu veux, mais tu me dis que tu n'as rien à perdre. Pourquoi ? Tu es certes à part dans cette société, je ne peux pas dire le contraire, mais n'as-tu vraiment personne ou quelque chose qui compte un tant soit peu pour toi ? Avec cette foule qui vient d'aborder nos cotes, avec ces gens qui sortent de l'ombre, tu n'as personne qui retient ton attention ? J'avoue être assez étonné que tu n'es rien qui compte vraiment pour toi. Quelque chose qui soit important, presque vital. Tu es donc creuse au fond ? Je vis pour une utopie, je suis amoureux d'un souvenir, mais au moins je tiens à quelque chose. Tu n'as vraiment rien ? Même un espoir fou, un rêve impossible ?

Il n'était pas très étonné en vérité, la solitude et ses amies sont familières d'Adam. Surtout depuis le départ de Sélenna, il sent encore ce vide, sans compter qu'il vient de dire à l'elfe qu'il n'hésiterait pas à mourir pour ses idées. Il n'était pas bien placé pour juger, alors il insiste. Il n'est pas délicat, même un peu rentre dedans, mais il se refuse à penser qu'elle n'a rien dans sa vie. Il veut en savoir plus, toujours plus, quitte à la blesser dans son orgueil. Il veut connaître ses espérances, il veut savoir si elle a vraiment tourné la page famille... Il veut la comprendre, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 22 Mai - 14:29

Quand tout ce que l'on prenait pour acquis, s'envole finalement, emporté par un vent venu d’ailleurs. Quand le temps semble s'arrêter, comme si plus rien n'avait de sens. Quand on se sent dépassé, être minuscule nous semble bien dérisoire...
La vie ne tournait pas que dans un seul sens. Il n'existait pas qu'un seul chemin allant de la naissance, en passant par la vie et finalement atteindre la mort. Non, il y avait des milliers et des milliers de possibilité qui s'offraient à chaque être, une telle multitude que ça nous laissait perplexe. C'était ce sentiment, de se sentir dérouté par quel chemin prendre, quelle voie choisir, qui faisait que l'on se sentait vivant. Tout ces carrefours qui s'ouvraient devant nous... C'est la vie.

La jeune elfe laissa Adam poser ses questions. Elle savait qu'il en avait d'autres en tête, mais elle ne le bouscula pas. Ils avaient toute la nuit devant eux, à quoi bon presser le temps ?... Elle le sent pensif par ses révélations. Qu'est-ce qu'elle donnerait pour savoir lire dans les pensées du vampire ! Juste pour cette nuit... Naïry connait sa faiblesse, elle la déteste - elle se déteste d'être ainsi. A quand remontait la dernière fois où elle avait raconté son histoire ? Ou elle s'était confiée à quelqu'un ? Ou elle s'était sentie aussi nue que ce soir ?...
Cela remontait à bien des années auparavant. Quand son ami était à ses côtés, riant et taquin... Où était-il désormais ? Était-il toujours en vie, réalisant leurs rêves ?... Ce qu'elle aimerait juste savoir s'il se portait bien. Mais il était loin, très loin... Et depuis bien trop longtemps déjà.
Quatre années s'étaient envolées en un battement d'aile. Elle se souvenait parfaitement de leur dispute... Elle revivait son départ à chaque fois que ses rêves l'emportaient.

- Il s’appelait Erwan. C'était un jeune homme des plus courageux et des plus touchant. Tu me trouves différente et unique ? Lui il était libre de tout... Si tu l'avait vu. Tout en lui débordait de charisme et de liberté. Tout le monde n'avait qu'une seule envie, se rapprocher de lui pour l'emprisonner de leur amitié. Pour tenter juste d'effleurer cette latitude que lui seul possédait. La lui enlever pour tenter de se l’approprier.

Tout en disant ces mots, le visage de Naïry s'éclaira. Un sourire mélancolique naissait sur ses lèvres. En parlant de lui, c'était comme si elle se retrouvait enfant, à ses côtés... C'était presque comme si il se tenait juste à côté d'elle, ce sourire dont lui seul avait le secret juste pour elle... La gorge un instant nouée par l'émotion, l'elfe chassa les fantôme d'une enfance nostalgique et continua d'une voix ténue par le chagrin.

- Il était bien le seul à me comprendre... Et j'étais la seule à ne pas vouloir sa liberté. Il avait deux années de plus que moi mais il paraissait tellement avoir plus ! Sa sagesse était éblouissante et son amitié sans prix. On avait un rêve. Celui de partir de cette île. De voyager loin d'ici, par delà les Océans et les mers. Suivre les traces de nos ancêtres, jadis, mais pas dans un but de conquête. C'était juste une volonté de connaitre de nouvelles choses, d'apprendre toujours plus... Notre rêve s'est envolé en même temps que lui.
C'était il y a quatre années. Erwan désirait plus que tout partir afin de réaliser notre rêve. Il avait déjà tout prévu : l'embarcation, les vivres et tout le nécessaire utile pour notre long périple. La seule chose qu'il avait oublié, c'était de m’informer de notre départ...


Une larme roula sur sa joue, ses yeux étaient humides. Naïry se laissa débordée par cet instant de tristesse, tandis qu'un vent léger et frais fit voler ses cheveux, tel un souffle venu la réconforter.

- Il pensait me faire plaisir en agissant de la sorte. Oh Adam ! Comme je m'en veux !!! De lui avoir tourné le dos alors qu'il s'attendait à une étreinte. De ne pas avoir su le retenir ! Ou plutôt de ne pas être partie avec lui...

Cette fois-ci, ses larmes coulèrent pour de bon. Naïry ne les retint pas... Elle mit ses mains devant son visage, honteuse de se dévoiler ainsi devant Adam. Elle se fichait pas mal qu'il la voit ainsi, mais elle détestait se sentir pathétique et aussi faible ! L'elfe réussi à se contrôler tant bien que mal. Sa voix restait chevrotante...

- Quelques lunes après son départ, je me promenais sur la plage - celle qui tient lieu désormais de camps pour les humains. Je suis tombée sur d'anciens vestiges d'une embarcation. A force de recherches, mes craintes se sont avérées... C'était le bateau, enfin la barque, où j'avais vu pour la dernière fois Arwen, glisser sur les vagues douces sous un soleil couchant...

Sa voix partit dans les aigus avant de finalement redevenir normale. Elle se calma, reprenant un visage impassible.

- Il s'en est allé là où je ne peux le rejoindre.

Dit-elle d'une voix anormalement dure et froide, sans aucune once de tristesse.
Naïry effaça les traces de ses larmes sur ses joues en y passant une main. Elle soupira, son regard dans le vague depuis le début de la conversation.
Elle redressa sa tête et ses épaules, puis elle tourna sa tête en quête du regard d'Adam. Sans sourciller, elle le regarda dans les yeux et continua à répondre à ses questions.

- Pour dire vrai, je ne sais pas trop ce que j'aimerai... Les retrouver ou non. Savoir qu'ils m'ont abandonné, que ce soit pour une raison des plus légitimes, me dégoute. C'est peut-être égoïste de ma part, mais selon moi, même toutes les raisons du monde ne devraient pas pousser des parents à abandonner un enfant. Sans doute, plus tard, je changerais d'idée... Peut-être que je désirerais en savoir plus sur eux, savoir qui ils étaient, savoir pourquoi. Trop de questions qui demeureront sans réponses...

Elle se passa une main dans sa tignasse tout en détournant son regard. Elle le posa une nouvelle fois vers le lointain.

- J'avais un rêve, Adam... Mais il a disparu en même temps qu'a disparu Erwan. Sans lui, je n'étais rien. Juste une elfe faible qui ne savait pas se défendre... Il a contribué à mon devenir, à ce que je suis aujourd'hui. La Nature n'aurait pas su m'enseigner la parole, la civilité... Si cette dernière, je la considérais comme ma Mère, lui il a été longtemps ce Père que je n'a jamais eu. Il a pris la relève, s'est occupé de moi tout en me laissant devenir celle que je désirais être...

Naïry s'arrêta de parler. Elle s'était laissée aller... Elle avait laissé parler son cœur. Elle ne répondait pas réellement à la question d'Adam.

- Tout ça pour dire que le seul rêve que je n'ai jamais eu s'est envolé au gré de mes larmes. Je ne dis pas que les humains ne m'intéresse pas... Seulement ils sont réels. Ce n'est pas vraiment un rêve irréalisable, puisqu'on peut leur parler et apprendre leur culture, leur langue... La seule personne qui est, aujourd'hui, importante à mes yeux c'est... Toi.

*Et c'est bien ce qui me fait peur...* Termina-t-elle pour elle-même.
L'elfe avait ouvert les yeux. L'amitié était une faiblesse... Comme une force. Arwen l'avait secouru en lui offrant son amitié, et l'avait laissé comme froide et morte lorsqu'il était parti... Lorsqu'il était à ses côtés, Naïry était forte, prête à tout pour lui. Lorsqu'il avait disparu, Naïry demeurait forte, ne craignant rien ni personne, étant seule. La seule faiblesse résidait en la crainte pour l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 22 Mai - 22:27

La nostalgie l'enveloppa quand elle se mit à parler de lui, elle semblait ailleurs, perdue dans ses souvenirs à la fois chaleureux et éprouvants. L'émotion et ses larmes l'enveloppèrent, mais elle tint bon et narra jusqu'au bout cette aventure qui lui étreint encore le cœur. Il l'a brisé, cet elfe lui a ébréché le cœur avec son égoïsme. Alors qu'elle idéalisait cet être si parfait, si extraordinaire, Adam ne voyait qu'un homme détestable qui aurait mérité de mourir de ses propres mains. Il lui a fait miroiter des mirages ! Il l'a entrainé dans une aventure qui la rendait euphorique, heureuse et pleine d'espoir, il lui a promit l'aventure et une amitié éternel. Il lui a promit tout cela et le jour J, le jour tant attendu, il l'a surprise ! Sans chercher à la comprendre, il est partie en mer, la laissant à quai avec pour seule compagnie la culpabilité. Cet elfe si envié n'est qu'un égoïste ! Un homme ne laisse pas la femme aimée, même si elle n'est qu'amie ! Avec une putain, oui, mais pas avec Elle ! L'attitude d'Erwan frappait de plein fouet tous les principes d'Adam, révolté et dégouté, le vampire eu toutes les peines du monde à rester impassible. Il a osé se rire de ses sentiments, il a suivit son propre égoïsme sans penser une seconde à elle ! Puis il est mort comme un moins que rien, bon sang, il a fait cet immense projet pour mourir comme ça : noyé. C'est idiot, pathétique. Il n'est même pas foutu de réussir, au moins son égocentrisme aurait eu une raison d'être ! Elle idéalise un gamin immature, stupide et égoïste... Je vaux tellement mieux que cela ! MOI je ne la blesserais pas de la sorte ! Avec moi, elle sait à quoi s'attendre ! Aussi égoïste que cet elfe qu'il méprise, Adam n'aimait pas que celle qui est devenu l'être le plus proche de lui, s'amourache d'un souvenir. Elle est à lui maintenant ! C'est son elfe, sa camarade ! Qu'elle sotte ! Il sait qu'il ne peut lutter contre un souvenir, il le sait trop bien. Aucune femme ne saura l'aimer comme Sélenna et même elle n'avait pas l'impétuosité et le délicat pragmatisme d'Isabelle. Elles sont des idéaux qu'il ne pense pas retrouver, toutes les femmes vont lui paraître indignes de son amour après deux histoires pareils. Après la douceur et la passion, qui pourrait le satisfaire ? Les souvenirs sont toujours meilleurs, même un ami n'aura pas le charisme de Cédric ! Il le sait trop bien et cela le met en rogne. Mais il a un avantage certain, il est encore en vie lui. Il peut la combler, il peut supprimer ce défunt rival. Oui, la possessivité d'Adam va très loin. A force de vivre seul, a force de voir ses proches disparaître, il a finit par développer une paranoïa aiguë à l'idée de perdre ceux qui compte.

D'un battement de main imaginaire il chassa ses sombres pensées, elle a finit de parler. Il veut la consoler, sécher ses larmes. Il ne sait pas trop comment faire, il se sent maladroit à cette idée, mais il n'aime pas la voir ainsi (même s'il sait qu'il l'y a poussé). Mais il n'eut pas à se perdre la tête, Naïry planta son regard dans celui d'Adam, comme le défiant de la prendre en pitié. Il eu un léger mouvement de recul, se tut et écouta la suite. Ses parents, thème sur lequel elle était partagée, Erwan qui avait été un père pour elle... Puis elle prononça une énième phrase qui le surprit, il devrait s'y attendre après toutes les surprises dont elle l'avait gâté ! Mais non, le vampire haussa les sourcils en signe d'étonnement quand elle lâcha à demi-mot qu'il était l'être qui comptait le plus pour elle maintenant. Sa pensée lui parvint : elle craignait cet attachement, mais elle ne pouvait le renier. Ils s'étaient vu deux fois en tout, une rencontre en forêt qui avait aboutit à une enrichissante conversation sur la plage. Puis là, où l'abcès avait été crevé. C'était tellement peu pour dire que quelqu'un compte, mais Adam ne pouvait nier qu'il avait été dès le départ fasciné par l'elfe. Son tempérament, sa façon de le narguer... Il en était presque obsédé car même avec Sélenna, il avait osé pensé à Naïry. Alors, oui, peut-être était-ce un sentiment partagé. Au fond de lui, son orgueil se satisfit d'avoir écorché l'image d'Erwan.
Il se rapprocha d'elle, un peu plus. Il voyait encore les marques sur son cou, idiot tu dis vouloir la protégée, mais à la moindre colère tu es agressif. Calme toi, ne refais pas ça. Méfie toi, ne te laisse pas embobiner, même si tu as terriblement besoin de soutien ce soir. Face à elle, il leva ses doigts fins sur son cou, sa peau glacée toucha brièvement celle, chaude, de l'elfe.

_ Pardon, la prochaine fois je m'en prendrais à une plante verte. Erwan est peut-être partie vers un autre monde, mais il t'a donné beaucoup de choses. Garde ça, et cesse de pleurer pour lui. Ne t'en veux pas autant, cela ne changera rien.

Il aurait aimé lui dire que son rêve est encore possible, lui faire ouvrir les yeux sur cette vérité : elle peut quitter cette île en guerre, elle peut reconstruire un bateau. Avec les charpentiers qui ont échoués ce ne sera pas difficile ! Il sent que son affection et son respect pour elle l'incitent à lui dire ces mots, mais il se tut. Si elle découvre qu'elle peut repartir, qu'elle peut réaliser ce rêve passé. Si jamais elle en prend l'envie... Il ne pourra pas la suivre. Un bateau, avec ses fentes où la lumière passe, avec son eau qui s'infiltre, c'est un endroit impossible à vivre pour un vampire. Si elle prend le large jamais il ne la reverra... Il ne peut supporter cette idée, alors il ne dit rien.

_ Pour revenir à tes parents, tu fais ce que tu veux, mais si tu veux les retrouver je t'aiderais. Mais... J'ai été père Naïry et crois moi, on ferait n'importe quoi pour son enfant. Si j'avais pu prévoir qu'en emmenant avec moi Fredrich il serait tué, je l'aurais laissé à une meilleur famille. Parfois l'abandon est la meilleur des solutions, crois moi. T'es parents ne pouvaient peut-être pas t'offrir tous ce qu'ils avaient espéré, il y a même des chances qu'ils pensaient que tu seras plus heureuse dans une autre famille. Manque de chance, personne ne t'a comprise comme il l'aurait fallu. Je ne les connais pas, mais en tant que père je peux te dire qu'il est extrêmement difficile d'abandonner un enfant. Ce n'est pas un acte anodin, à moins d'être fol.

Il avait fini avec un mot de sa langue natal, parler de Fredrich lui était trop difficile pour qu'il puisse continuer à parler dans la langue courante de Revia. Comme à chaque fois que cela devenait trop personnel, trop compliqué, il se réfugiait dans cette langue simple et familière.

_ Bref, je n'aime pas trop parler de lui. Naïry, je ne suis pas quelqu'un de bien. J'aspire à sauver cette île, à renverser ce dictateur, mais si je dois écraser les autres pour y arriver je le ferais. Je suis orgueilleux, menteur et manipulateur. Je fais de la discrimination ordinairement avec les elfes et je vois en les demi-elfes un sujet d'expérience fascinant. Mais sache ceci, si je peux te trouver une raison de vivre je t'en donnerais une.

Il compte pour elle, il ne peut la laisser seule. Soudainement son sacrifice lui paru incertain, non pas qu'il ne désire plus mourir pour sa cause, mais sa vie paru avoir plus de prix. S'il pouvait se trouver un moyen de gagner du temps, un gage de sursit... s'il pouvait acheter le Magicien si jamais il était prit... Liloé. Cette bizarrerie de la nature, elle peut le sauver ! Si lui voit les possibilités découlant d'un peuple de demi-elfe, de la possibilité d'hybride, alors le Magicien comprendra son importance ! Il est plus fort qu'Adam, il saura voir plus que le vampire... Oui, il suffirait de la vendre pour racheter sa trahison. S'il pouvait trouver d'autre étrangeté ce serait encore mieux...

_ Quelle nuit. Que dirais-tu d'alléger l'atmosphère ? Tu as dis que les elfes avaient un don, quel est le tien ? Si tu me le dis, je te montre comment je compte échapper à la vigilance du Magicien.

Il lui sourit avec douceur, voulant atténuer l'horreur de leurs confessions, sans pour autant s'éloigner d'elle. Il a assez tourné le couteau dans la plaie pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Ven 27 Mai - 15:34

Petit vampire, alors comme ça tu es possessif ? Loin d'être une qualité, ce n'est pas non plus un défaut... Tu es ce que tu es, petit vampire étrangement accapareur. Tu essais juste de te raccrocher à quelqu'un. Et ce quelqu'un c'est elle...

Petite elfe... Si tu avais daigné - ne serait-ce qu'un instant - le regarder pendant ton long monologue, peut-être aurais-tu remarqué cette lueur étrange dans ses yeux. Peut-être aurais-tu été capable d'y discerner sa haine envers cet être que tu idéalises tant. Peut-être même, y aurais-tu aperçu une once de jalousie... Tu aurais également vu son mouvement de recul, petite elfe aveuglée par la tristesse d'un souvenir...

Elle ne recula pas lorsqu'Adam lui effleura le cou, où les traces de ses mains devaient être visibles... Le contact de ses doigts provoqua un frisson incontrôlé. Malgré sa force d'esprit pour ne pas reculer, elle ne contrôlait pas son corps. Qui plus est, ses doigts étaient froids !
Il s'excusa du mal qu'il lui avait causé un peu plus tôt dans la nuit. Naïry l'écouta tout en songeant que, si la première fois qu'elle l'avait rencontré, on lui avait dit qu'Adam était comme il l'était cette nuit, elle n'en aurait pas cru un seul mot ! Maintenant, elle le comprenait mieux que jamais... Ses paroles étaient douces, l'effleurant avec chaleur. Comme un baume que l'on mettait sur une plaie, sa douleur s'estompa, sans pour autant disparaitre. Elle ne pourrait jamais oublier Erwan... C'était le sien, même s'il lui échappait totalement !

Si tu savais à quel point tu te trompais, petite elfe ignorante ! Si seulement tu savais... Mais tu ne le sais pas. Il a peur de te perdre - ou plutôt de perdre la seule personne qui lui reste aujourd'hui. Il s'accroche à toi et cela te nuis. Il sait que ton rêve de voyage reste possible... Cependant, il se tait. Égoïste, il ne pense qu'à lui ! Mais ça, tu ne le vois pas, n'est-ce pas petite elfe ?

Naïry l'écouta la réconforter. Il n'avait peut-être pas entièrement tord... Mais pour l'instant, elle restait butée. Elle n'envisageait pas encore les choses sous un autre angle. C'était ainsi... Il lui faudrait du temps, c'est tout. Mais elle sait qu'avec Adam, le temps ne compte pas ! Il a l'éternité devant lui... Alors, elle espère qu'il sera là quand le temps viendra où elle cherchera enfin à connaitre son passé... Il lui parla en tant que père. Adam entreprit de faire comprendre à l'elfe qu'abandonner un enfant - sa chaire de sa chaire - n'était pas un acte anodin ! Des parents n'abandonnaient pas leurs enfants, même pour tout l'or du monde ! Naïry aurait bien protesté, le contredire en lui imposant sa façon de penser. Si des parents n'abandonnaient pas des enfants, alors pourquoi se retrouvait-elle seule, et ce depuis qu'elle avait ouvert les yeux sur ce monde ?
Elle s'étonna du mot "fol" dont elle ne connaissait pas, même à son existence ! Mais dans la phrase, avec le contexte, elle réussi à comprendre sans paraitre trop ignorante. L'elfe lui en était reconnaissante... De tout ce qu'il disait. Elle n'aurait jamais escompté autant de sa part ! Il la surprenait, une fois encore. Si elle devinait ce qui comptait faire pour ne serait-ce que pour rester un peu plus longtemps auprès de Naïry !! Livrer Liloé ! C'était tellement... Traitre !!! Mais elle ne le savait pas, ne lisant pas dans les pensées des uns et des autres. Il avait beau lui dire être manipulateur, menteur et orgueilleux, elle daignait le croire sur parole !

Puis, le vent tourna, tout comme le sujet de la conversation. Adam n'avait pas tord, cela en été assez pour cette nuit ! Mais devait-elle lui dire ce qu'était son don ? La question se posait... Après tout, la nuit était au révélations. Alors pourquoi pas ?...

- Gwelw... Murmura l'elfe au vent.

Naïry regarda Adam, un sourire mystérieux sur les lèvres. Tout autour d'eux se mit à bouger : les feuilles, les arbres, l'herbe... L'air s'intensifia. Les longs cheveux de l'elfe se mirent à danser, ondulant sur une mélodie inconnue, tandis que ceux du vampire, s'agitèrent au rythme du vent. La magie de la jeune femme enveloppa les alentours de sa douce chaleur. Tout en elle était plénitude et sérénité... Comme si le don de son peuple effaçait tristesse et mélancolie. Elle sentit ses forces diminuer. Combien de temps en avait-elle appelé à son pouvoir ? Elle ne saurait le dire. Certainement pendant plusieurs minutes - un bon quart d'heure... Peut-être plus !
Naïry remercia le vent de lui avoir prêté son temps. Comme une barrière invisible qu'on enlève, elle libéra la magie du vent de son emprise. Brusquement, tout retomba. Le bruit des feuilles qui claquent, les branches qui craquent, les cheveux qui fouettent... Tout.
Le silence se fit... La nature reprit ses droits.

- Il ne sert à rien que je t'explique, il me semble... Tu as du comprendre de quoi retournait mon "don".

L'elfe lui sourit chaleureusement. Elle n'avait pas dévoilé un secret elfique afin d'avoir quelque chose en retour. Adam lui aurait posé la même question, sans ajouter qu'il lui montrerait alors comment il comptait s'y prendre pour leurrer le Magicien, elle lui aurait dévoilé sa magie comme elle venait de le faire à l'instant. Cependant, il ne fallait pas le cacher, mais elle était curieuse de voir ce qu'allait montrer Adam. C'était avancer un peu plus sur ce long chemin qu'est la confiance et l'amitié. Une façon comme une autre de prouver à l'autre que l'on ne craignait pas de dévoiler tout ses secrets. De se mettre à nu, en quelque sorte... De se donner entièrement à une personne, sans omettre un détail, aussi infime soit-il.
Adam devenait petit à petit ce qu'Erwan avait été pour elle, tant d'années auparavant. Elle se raccrochait à lui, comme à une bouée de secours... S'il venait à s'en aller, elle ne s'en remettrait jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 29 Mai - 18:38

Spoiler:
 

Il ne pensait pas la convaincre sur parole du bien-fondé de ses mots, il s'agissait de sa famille après tout. Aussi Adam n'insista pas, Naïry fit de même : elle avait tout le temps pour savoir quoi faire de son passé, chercher sa famille ou passer à autre chose. Tranquillement, elle accepta l'idée d'Adam de passer à autre chose, quelque chose de plus agréable. Sans faire de discours, elle prononça un étrange mot inconnu du vampire. A peine ce mot prononcé, qui apparaissait comme une incantation, le temps tourna. Le vent se leva, prenant possession de la petite partie de la forêt où ils se tenaient. Les arbres, les feuilles, branches et eux-même, tous voletaient dans les airs comme dotés de vie. Ses cheveux fins s'emballaient, sa cape s'enroulait sur elle-même avant de s'étendre pour battre au rythme du vent. Émerveillé, Adam ouvrait de grands yeux pour mieux voir ce prodige. La nature se pliait au désir de l'elfe qui l'avait appelée. Elle pouvait aller jusqu'où ? Créer une tornade ? Faire voleter un objet précis ? C'est tellement beau. C'est incroyable. La faculté de Naïry, son mot, lui faisait penser à la façon dont Sélenna avait fait le pacte les unissant : de simples mots qu'ils ne connaissaient pas avaient créés un prodige, là c'était pareil. Y aurait-il un lien entre les deux magies ? Le vampire se doutait que s'il prononçait ce mot, Gwelw, il ne se passerait rien, mais peut-être... La magie réside t-elle dans un langage propre à chaque peuple ? Une question en amenant une autre, il se demanda si elle pouvait contrôler d'autres éléments, ou si elle pouvait faire grandir son pouvoir avec le temps. Comment cela fonctionne-t-il ? Ça s'apprend ? C'est inné ? Il voulait comprendre, savoir la clef de ce prodige.
Puis tout fut finit, le vent se calma et lentement la forêt retomba dans le silence. Le vampire sourit une fois de plus, il prit un air amusé et légèrement taquin en entendant la réplique de sa camarade. Oui, il a très bien comprit et son don fait bien piètre figure à côté.

_ C'est pas trop mal.

Lui répondit-il avec amusement, une boutade amical. Lui dire combien il trouvait cela extraordinaire, poétique et fascinant n'était pas amusant, il avait l'intention de la questionner sur le sujet, mais pour l'instant c'était son tour. Adam pouvait parler de ses deux transformations, mais malgré tout ce qu'ils vivent en ce moment, il ne voulait pas dévoiler tous ses atouts : une seule suffira. Mais laquelle ? Après ce que venait de lui offrir Naïry, Adam n'allait pas se contenter d'une simple transformation en une affreuse chauve-souris hideuse. Non, autant prendre la plus belle et gracieuse métamorphose. Avec un sourire énigmatique il se lança.

_ A tout de suite.

Son corps rapetissait alors que ses vêtements rétrécissaient, se collant à sa peau pour se muer en un pelage chaud. Adam n'était pas un loup-garou, son corps ne craqua pas et sa tête se renversa pas en arrière, non, à l'inverse des transformations violentes de ces êtres, il fut enveloppé d'une très fine brume noir-grise. Comme une trainée qui laissait apparente le corps du vampire, elle l'enveloppa délicatement et avant que ses yeux aient le temps de cligner, Naïry avait devant elle un loup gris et blanc. Assis sur ses pattes arrières, ses yeux beiges la regardait. Son pelage était gris moucheté de blanc, il n'avait aucune trace particulière, rien qui ne fasse de lui le loup le plus beau et original de la forêt. A dire vrai, il était même plutôt commun, un simple loup gris. Adam en était fier, lui qui aimait observer et se promener incognito, un pelage plus tape-à-l'œil aurait posé problème. Après un petit instant il se mit à hurler à la lune, un long appel pour ses comparses. Puis il s'approcha de Naïry et frotta son museau contre l'elfe avec affection, comme demandant des câlins, jusqu'à ce que, quelques minutes plus tard une meute arrive. Ils étaient dix, sortant des bois pour répondre à l'appel d'Adam. Huit d'entre eux restèrent en cercle autour d'eux pendant qu'un haut loup noir et gris se rapprochait, suivit d'une louve grise. Ils regardèrent Naïry, que le loup noir huma avec méfiance, avant de tourner ses yeux marrons sur Adam. Ils eurent un échange de grognements, profitant de leur conversation un autre loup sortit du groupe. Plus trapu que les trois autres, il abordait un pelage proche de celui d'Adam. Son port de tête haut, il s'approcha de l'elfe en montrant les babines sans pour autant être agressif. Alors qu'il n'était plus qu'à deux pas d'elle, Adam bondit pour se placer entre le loup et sa protégée, d'un claquement de mâchoire il fit reculer l'indésirable. Le vampire n'avait plus rien d'humain, de civilisé : il essaya de mordre l'autre loup, ce dernier recula avant d'essayer de griffer Adam sur le flanc; le vampire évita l'attaque sans difficulté, et prenant appui sur ses puissantes pattes arrières, il bondit sur le loup. S'ensuivit une bataille, mordant, griffant et tirant les oreilles, Adam sortit vainqueur grâce à sa carrure plus forte que son comparse. Un peu de sang lui striait la fourrure, il haletait et grognait en tournant autour de Naïry, mais il l'avait vaincu ! L'autre loup paru comprendre que c'était peine perdu, il retourna à sa place dans le cercle, pendant qu' Adam s'allongeait au pied de Naïry.

Ce n'était pas qu'une transformation qu'Adam offrait à Naïry, mais la possibilité de voir une meute de loup de l'intérieur. Le loup noir-gris, avec son âge plus avancé et l'attitude respectueuse de la meute vis-à-vis de lui devait être le chef du groupe. Même Adam, quand il s'adressait à lui, couchait ses oreilles en signe de soumission. La louve qui était allongée de tout son flanc à côté du chef devait être sa compagne, elle ne quittait pas du regard Adam et l'elfe, qu'elle paraissait juger à travers ses beaux yeux noirs. Les autres ne bougeaient pas, allongés ou assis, mâles et femelles, ils attendaient que le chef décide de partir. Ce dernier grogna en direction de Naïry sans bouger, s'ensuivit un nouvel échange avec Adam qui aboutit à ce que la louve se lève et frotte affectueusement sa tête contre la jambe de l'elfe; puis elle donna un affectueux coup de tête à Adam avant de partir suivit de son compagnon, le reste leur emboita le pas.
De nouveau seuls, Adam se remit sous sa forme de vampire.

_ J'aime cette forme, cette vie-là.

Il passa sa main dans ses cheveux qui lui retombaient sur les yeux, tira sur ses vêtements qui ne s'étaient pas remis correctement le long de son corps. Être loup est divin. Bien qu'il garde sa conscience, qu'il sache qu'à chaque instant il peut redevenir Adam le vampire, il n'est plus exactement le même. Sa perception du monde change, se fait plus perçante et ciblée. Il sent les odeurs d'urines marquant les différents territoires, la place de chacun dans la meute et sait si une proie est en approche. Adam pense comme un loup, se livrant entièrement à cette seconde nature, il se soumet avec respect au loup noir. Il respecte amoureusement, comme un fils, la louve reproductrice. Et le mieux de tout, il éprouve différemment les sentiments d'humains. Sa souffrance liée à la disparition de Sélenna s'atténue, devint une douleur sourde qu'il sait pouvoir compenser : il ne va pas en mourir, elle lui manque juste. Il a Naïry, c'est une femelle, elle suffit pour la reproduction et la chaleur du soir. Son projet lui paraît vain et s'il ne tenait pas à garder sa conscience éveillée, il se serait bien entièrement donné à la cause de la meute. Une vie plus simple, où il n'a qu'à obéir et former, un jour, sa propre meute. Une vie de liberté.

_ J'espère qu'ils ne t'ont pas fait peur ? Le loup noir s'appelle Orlith et sa compagne, la louve grise, Istria. Je les ai rencontré lors de ma première transformation, j'étais tellement mal, bouleversé et perdu. Je devenais puissant car je vieillissais, mais je ne contrôlais pas encore ma colère. Du coup j'étais un louveteau idiot, maladroit. Un mioche. Istria m'a trouvé et m'a prise en pitié, je le voulais aussi car à l'époque, quand j'ai vu que je pouvais devenir loup, je ne voulais plus redevenir vampire. Je peux les contrôler, mais ce fut la seule fois que le fis consciemment : je l'ai fais m'aimer. Istria m'a recueillit, Orlith a fait avec, mais maintenant il me considère comme un fils; c'est pour ça que les autres m'acceptent. Ils m'ont élevé, je suis resté longtemps sous cette forme. Et j'ai finis par devenir un loup à part entière, de part ma nature de vampire j'ai grandis plus vite que la normale et mon métabolisme changea : de maigrichon je suis devenu fort. Un jour, j'eus un déclic et suis redevenu moi. Ils m'ont accepté en tant que tel, je suppose que là encore c'est parce-que je le veux... Ils sont bons, généreux et j'avoue ne pas pouvoir me passer d'eux. C'est un peu une famille.
Orlith m'a demandé qui tu étais, je lui ai expliqué que tu étais ma femelle, c'est plus simple pour eux, ils n'ont pas la notion « d'amitié ». Reciff, le loup qui t'as approché, a voulu te prendre comme partenaire. Ce loup est stupide, c'est le bouc-émissaire de la meute – il y en a toujours un. Comme s'il pouvait me battre... Enfin, j'ai gagné t'auras pas à te le coltiner
, dit-il tout fier d'avoir gagné un combat pour elle. Orlith trouve étrange que tu ne te transformes pas, pour lui je perd mon temps avec toi, mais Istria t'aime beaucoup. T'as une bonne odeur de forêt, qu'elle a dit. Elle est extrêmement douce, très maternelle, une vraie maman poule, finit-il en riant.
Enfin bref, maintenant d'après Orlith je dois former ma propre meute (mais je serais toujours le bienvenu), j'ai beau lui expliquer le fonctionnement des humains il n'y comprend rien. Pour lui un homme dirige et la femme reproduit. Je suppose qu'on peut dire que le peuple libre de Revia que je vise est une forme de meute...

Il rit brièvement à cette idée, encore imprégné de l'état d'esprit des loups, le vampire irradiait la frivolité et l'innocence. Il n'avait plus cette petite courbe au dessus du front qu'il arborait quand il était sérieux, ses yeux vivaient d'un éclat joyeux et de sa gorge naquit un seconde rire quand il imagina Naïry en louve toute verte, comme une feuille. Puis tout disparu, sa nature de vampire reprit ses droits sur son esprit. Naïry redevint une simple camarade, proche et lointaine à la fois; le trou béant dans sa poitrine revint et ses projets se remirent au premier plan. Son rire disparu, seul un petit sourire restait, son sourire de vampire.

_ Être loup change un peu l'état d'esprit, je vois les choses tellement différemment.. Enfin, passons, tu as des questions ? Car moi j'en ai des tas pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Jeu 2 Juin - 17:41

Le "c'est pas trop mal" de Adam la fit sourire. On ne changeait pas les bonnes habitudes ! Elle savait parfaitement que dans cette phrase, qui semblait manquer de conviction, le vampire était en réalité très fasciné par cette faculté qu'avait l'elfe. Cependant, elle ne renchérit pas, trop curieuse par ce qu'allait lui montrer le vampire. Après une phrase des plus mystérieuse, Adam se mit à changer subitement. Une brume noirâtre se mit à voler autour de ce dernier, comme le cachant de son voile protecteur... Qu'était-il en train de se passer ? Avec l'obscurité de la forêt, en y ajoutant le fait qu'il fasse nuit, Naïry ne voyait pas grand chose. C'était encore plus mystérieux puisqu'elle ne savait pas ce qui se passait... Sa curiosité grandissait au fur à mesure que la brume se levait. Elle n'avait même pas cligné des yeux qu'un loup se tenait devant elle.
Son cœur rata un battement, sa respiration s'accéléra.
Le pelage du loup était gris moucheté de blanc, pas des plus original. C'était un loup des plus banal... Rien ne pouvait le différencier de ses congénères, ombre parmi les ombres.

Si elle ne savait que c'était Adam qui se tenait devant elle, elle se serait inquiétée. Un loup ne restait jamais seul, ils aimaient se déplacer en bande... Comme un écho à ses pensées, le loup gris se mit à hurler à la lune. Un frisson inexplicable envahit l'elfe... Elle était certaine qu'il appelait ses "amis". Non pas qu'elle ait peur, mais elle se demandait comment les autres allaient réagir face à elle. Autant en Adam, elle avait une confiance aveugle. Mais avec les autres loups, qui n'étaient pas humains, elle se méfiait.
Quand le loup gris se mit à se frotter à ses jambes comme demandant des caresses, Naïry ne se fit pas prier. La fourrure, soyeuse, glissait sous ses longs doigts...
Quelques instant plus tard, dix autres loups arrivèrent. Dont deux qui se rapprochèrent de l'elfe et du vampire - transformé en loup. Naïry devina que le loup noir et gris était l'alpha et que le second devait être une louve.
Étant proche de la nature, elle connaissait les règles établies entre les animaux ainsi que leur façon de vivre... L'alpha était celui qui guidait et ordonnait. En fait, c'était le chef de la bande et les autres se pliaient à ses ordres généralement. La louve, elle, avait une place assez reposante. Elle était la compagne du loup noir...

Tellement concentrée par ce qu'elle vivait, l'elfe ne s'aperçut pas qu'un loup se rapprochait dangereusement d'elle... Il grognait pourtant, mais elle était en pleine contemplation de l'échange entre Adam et l'Alpha.
Heureusement que le vampire gardait un œil sur sa protégée... Il barra le chemin à l'autre loup et commença à le repousser. Il y eut un combat où Naïry se sentit étrangement inquiète pour Adam. S'il était blessé, elle ne saurait quoi faire ! Finalement, il en ressortit vainqueur, juste un peu amoché. Il s'allongea près de la jeune femme. Quelques instant après, la louve s'approcha de Naïry et frotta sa tête contre la jambe de la jeune elfe. Cette dernière se mit à sourire, une larme roulant sur sa joue.
Finalement, elle partit, suivie par le reste de la meute.
Adam et Naïry se retrouvèrent seuls... Le vampire reprit sa forme humaine.
L'elfe entreprit d’essuyer ses larmes qui coulaient toutes seules. Elle n'avait jamais été autant émotive que cette nuit ! Adam la voyait telle qu'elle ne se montrait jamais devant les autres.

_J'aime cette forme, cette vie là.

Au ton de sa voix, Naïry sut qu'il était encore entre deux eaux. Entre le loup et l'homme... Ses sentiments semblaient ressortir au grand jour. Il souriait pour de vrai ! C'était tellement fabuleux de découvrir cet Adam !!!
Il lui expliqua le fonctionnement de la meute ainsi que ce qu'il s'était passé à l'instant. L'elfe l'écouta avec une grande intention... Elle se surprit à rêver d'appartenir à cette famille... Cela semblait si naturel.
Finalement, son don lui parut bien décevant par rapport à celui d'Adam...
Au moins, il avait une famille ! Des êtres vers qui se tourner !!! Sa magie à elle ne lui apportait rien du tout !
Juste cette jouissance de se sentir libre et d'être en parfaite harmonie avec la nature... Elle ria de bon cœur quand il lui expliqua le comportement étrange de l'autre loup, et encore plus, quand il lui résuma qu'il l'avait présenté comme étant sa "femelle".

Finalement, il redevint peu à peu l'Adam qu'elle connaissait. Celui qui semblait si souvent manipulateur et peu enclin à rire sans arrière-pensée... L'elfe reprit un visage neutre.

- Je te remercie pour ce que tu m'as offert cette nuit... C'est tellement... Magnifique !

Sa voix était nuancée par les sentiments, toujours présent, qui s'étaient manifestés pendant que le vampire était un loup.

- Si j'ai des questions ? Bon sang, j'ai l'impression que ma tête va éclatée ! Rigola-t-elle. Déjà, je me demandais si ce don te provient de ta nature de vampire, ou si c'est ancestral... Cela signifie-t-il que tes con-frères et sœurs possèdent également ce don ?

Elle posa son regard sur Adam, ses yeux vrillaient dans ceux de l'homme.

- Dis-moi, pourquoi ne reste-tu pas sous cette forme ? Ça a l'air si bien pour toi... Tu es différent. Moins mystérieux, plus ouvert... Tu ne te caches plus derrière un visage impassible ou de beaux sourires. Pourquoi ne pars-tu pas avec eux ?

Ces questions n'avaient rien d'un reproche. Naïry ne comprenait pas pourquoi Adam s’entêtait à souffrir en restant sous sa forme humaine ! Quand il était devenu loup, tout en lui avait changé ! Il était devenu libre de son esprit et de son corps... Plus rien ne semblait compter hormis son ivresse de liberté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Jeu 2 Juin - 21:54

Elle pleure ? Adam fut étonné que le spectacle ait pu émouvoir l'elfe, pour lui c'était devenu un mode de vie comme un autre, il ne s'en étonnait plus et, puis, ce qu'elle savait faire paraissait si beau et puissant... Il ne pensait la toucher à ce point. Il est amusant de voir que l'elfe envie le vampire, qui lui-même envie l'elfe, les êtres vivants sont donc aussi peu satisfait de ce qu'ils ont ? Il s'amusa qu'elle aussi regorge de questions, mais quand elle les lui posa une nouvelle ombre naquit sur son front. La première est facile, mais la seconde.... Adam souffla un coup pour reprendre totalement le contrôle de son esprit, il avait un peu trop relâché la pression et sa conscience loup était toujours sous-jacente. Doucement, quand il fut prêt, il s'assit sur une pierre et conta un nouveau souvenir :

_ C'est une capacité qui s'acquière au fil des ans, mais uniquement chez les vampires, cela n'a pas de rapport avec ma nature première d'homme. D'après ce que je sais, seuls les vampires les plus puissants atteignent la possibilité de se transformer en loup, la forme varie en fonction de chacun. Je suppose que, parce que j'aime passer inaperçu, je suis devenu ce loup sans attrait. Il lui sourit avec douceur, se doutant qu'elle aussi ne l'avait pas trouvé des plus merveilleux. Je me posais une question similaire pour toi : ton don est de naissance ou il s'apprend ? En tout cas, pour répondre à ta seconde question... J'y ai pensé, sérieusement. C'est la belle vie : chasse, meute et famille. J'aurais pu trouver femelle pour former ma meute, ou non et rester à servir avec plaisir mon père adoptif. Mais je me souviens Naïry, je me rappelles de mon épouse, de mon fils... Leur souvenir est vagues, la douleur absente, mais quand même : je me rappelle. J'aurais pu les oublier définitivement je pense, mais une partie de moi s'y refusait, c'est un peu comme si ces souvenirs devaient rester afin que ma conscience d'humain ne disparaisse pas totalement. Tu vois ce que je veux dire ? C'était plus fort que moi, mon inconscient l'emportait sur tout le reste. Mais pour être totalement honnête, ce qui m'a fait reprendre ma forme de vampire et fait faire le choix de me fondre en eux qu'occasionnellement, c'est la colère. Tu le sais, j'en veux à ton peuple. J'en veux aux autres aussi, de se méfier de nous sans chercher à nous connaître... Je n'y peux rien si j'ai cette aura malsaine et cette odeur de sang, ajouta-il avec un sourire triste. Ma colère fut plus forte, avec la meute nous sommes tombés sur un elfe. Rien d'étonnant à cela, Orlith nous a ordonné de l'ignorer, mais je ne voulais pas. Je suis resté seul à l'observer, il a prit peur en me voyant : il était très jeune, plus que toi. Le pauvre quand j'y pense, avoir un loup qui vous suis, mais ne vous attaque pas cela ne doit pas être des plus agréable. Car oui, je ne l'ai pas attaqué, parce que mon père adoptif me l'avait ordonné. La promenade a duré un moment, jusqu'à ce que l'elfe ose sortir son microscopique couteau. Il me l'a lancé, il a surement cru m'effrayer, mais cela a fait l'effet inverse. Désolé d'avance pour ce que je vais dire Naïry, il fit une moue où il était difficile de savoir s'il regrettait son geste ou la possibilité de faire mauvaise impression. Quand le couteau est retombé à côté de moi, tout mes revenus : le château en ruine, les cadavres déjà remplis de vers, l'espoir d'un monde meilleur sur cette île; la mort de ma femme, de mon fils, mon errance et ma folie sur l'île. La peur de ne jamais comprendre ce qui s'est passé, ma haine de ton peuple qui nous a regardé mourir, ma fureur contre moi-même de ne pas avoir su les protéger... Tout m'est revenu d'un bloc, même les moments de joie. Les feux sur la plage, l'odeur des herbes qu'elle mettait pour aromatiser les draps; les histoires que je racontais à mon fils, les repas... Mon inconscient avait tout gardé, bien au fond, attendant l'élément déclencheur pour me rappeler que je n'étais pas un loup, mais un homme. Cela fit l'effet d'une bombe, d'un coup je suis redevenu vampire. J'aime à penser que je l'avais décidé, c'est certainement le cas, mais au final je ne me suis tout simplement pas contrôlé. L'elfe a tenté de s'enfuir, mais c'était inutile : en deux pas j'étais sur lui, je te laisse imaginer la suite. Il n'aurait pas eu cet incident, peut-être serais-je resté loup. En tout cas, une fois que j'eus repris mes esprits il m'apparut clairement que je ne pouvais pas continuer cette vie. J'étais humain, enfin vampire, avant tout : je me devais d'accepter mon passé et non le fuir à travers une autre vie. C'est de là que j'ai cherché une raison d'être et que mon désir d'un monde meilleur, plus harmonieux, m'est venu.

Il se tut, ses yeux qui n'avaient pas quitté Naïry pendant tout le monologue, se baissèrent un instant sur le sol. Tant de chose l'ont amené à ce point, tant d'évènements, de rencontre, de détails minuscules. Il aimait penser qu'il avait un certain contrôle sur son destin, mais il se devait bien se l'avouer : il n'en a que très peu. Outre ce qu'il a vécu en tant qu'humain, il n'a pas choisit sa transformation en loup et le retour en humain; il n'a pas protégé sa douce et, là en cette nuit, il ne peut contrôler l'amitié qui nait en lui pour cette elfe. En cette heure troublée de confessions, Adam avait l'affreuse sensation que c'était ses émotions qui le dirigeaient, et non sa raison.

_ Tu me trouves impassible ? Dit-il alors qu'il relevait le regard vers elle. Je n'aime pas qu'on sache ce que je pense, c'est tout. Autrement je peux me montrer de bonne compagnie, je connais même des histoires amusantes. Maugréa-t-il, sachant pertinemment qu'elle avait raison. Je suis plus ouvert, accessible, car j'ai le tempérament d'un louveteau immature avec eux. Je ne pense qu'à manger, m'amuser et à chercher querelle à mes comparses uniquement pour voir qui est le plus fort : mon degré d'immaturité y est grand. Je me lâche, c'est pas faux. La pression que j'éprouve chaque jour, le fait que je m'efforce de ne rien oublier d'autrefois, de réussir dans mes ambitions... Tout ça disparaît quand je deviens Perceval. C'est ainsi qu'ils m'appellent, je voulais tellement marquer une transition entre ma vie de vampire et de loup que je leur ai dit que c'était mon prénom. C'est te dire combien j'ai pensé tout quitté; Perceval est mon deuxième prénom, je n'ai pas été chercher loin. Enfin bref, à t'entendre tu me préfères loup, ajouta-t-il avec une sourire comme boudeur.

Il aurait aimé dire les blagues qu'il pensait, ainsi alors qu'il supposait qu'elle ne l'aimait qu'en loup, il aurait voulu ajouter que c'était surement à cause de la fourrure duveteuse : je ne suis pas un chat ! Pensa-t-il avec une voix amusée. Mais il n'en dit rien, restant comme toujours impassible. Au fond, Adam n'était qu'un homme qui s'était construit une image et qui s'y tenait. Il pourrait être plus agréable et faire ces choses qu'il ne se permet pas. Il a des idées plus simple qu'un plan de conquête de l'île, des idées qui plairaient plus à l'elfe certainement. Comme l'emmener dans les jardins de la tour sombre, ou en haut de la montagne et y dégringoler sur une pierre qu'il aurait rendu lisse et plate grâce à sa force. De la même façon qu'il pourrait cesser de voir en chacun un sujet à étudier, à utiliser. Il pourrait... s'il n'avait pas son projet en tête. Ce dernier supplante tout, Adam s'y accroche comme une huitre à son rocher car c'est sa raison d'être. Sans Sélenna cela l'est encore plus. Pas un instant il s'imagine se rire de l'avenir de l'île, oublier ses vieilles rancune et aller s'amuser avec les nouveaux venus. Pas une seconde il ne pense quitter son attitude d'observateur et de calculateur, car elle à la fois une habitude et un bouclier. Naïry a perçu la coquille, comme Adam a percé la sienne : tous deux savent les trésors qu'ils sont, bien cachés derrière une attitude rebelle ou mystérieuse.
Pour la première fois depuis l'entretien Adam s'empêcha de parler, de dire ce qu'il avait vraiment envie de lui dire alors que c'était permit. Elle est proche, très proche de lui, elle peut aisément mettre toutes les pièces du puzzle en place pour cerner sa personnalité. Elle peut voir le vrai, le faux. Et il eu alors envie de la blesser, lui dire qu'elle est comme lui au fond : elle se donne des airs de rebelles, de femme forte, alors qu'elle est au final très sensible. Tu n'es qu'une elfe solitaire, seule, qui se croit importante alors qu'elle n'est rien pour personne ! Voilà ce qu'il se retient de lui dire, non par intérêt, mais pas refus de la blesser. Ce serait plus simple, se brouiller avec elle, mais il s'y refuse. Alors il se tut, attendant ses réactions. Va t-elle le laisser tranquille ou insister pour qu'il soit moins « impassible » ? Que va-t-elle dire pour l'elfe assassiné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Ven 3 Juin - 15:26

Cette nuit allait de révélations en révélations... C'était assez étrange de penser que, quelques heures auparavant, ils n'étaient que des étrangers pour l'autre. Maintenant, ils semblaient être assez proches, comme des amis de longues dates.
Cette amitié, aussi surprenante soit-elle, était née entre eux deux. Bourgeon d'une fleur qui deviendra magnifique un jour...
Ils se ressemblaient finalement. Adam était aussi tourmenté que Naïry par son lourd passé... Ils avaient tout deux perdu leur famille, leurs amis, cette attache qui parait si importante pour vivre et exister !
Même si, au final, le vampire avait été jusqu'à verser le sang d'un innocent, d'un de ses frères... Comment pouvait-elle lui en vouloir ? Certes, Adam - ou plutôt Perceval - n'avait pas écouté son alpha... Il avait torturé l'esprit de ce jeune elfe, le poursuivant sans relâche. Jusqu'à ce qu'il en ait marre... Légitime défense, autant pour les deux !
Tuer ou se faire tuer... Peut-être y avait-il eut également l'appel du sang. Oui, puisque Perceval était devenu Adam... La colère, la souffrance et la haine envers les Elfes avaient influencées son comportement. Ou bien, il n'y avait aucune excuse... Pourquoi toujours justifier les actes dont on était coupable ? Pourquoi vouloir cacher sa véritable nature, voire se mentir à soi-même ?
Au fond de lui, Naïry en était certaine, l'envie de voir le sang couler avait été plus fort que sa raison. Il voulait un responsable ce jour-là, et sa haine n'avait qu'accentuer ce sentiment. L'elfe se trouvait au mauvais moment et au mauvais endroit... Et il avait signé son arrêt de mort en tentant de tuer son poursuiveur...

Visiblement le vampire n'avait pas apprécié sa deuxième question. Il en riait mais de façon étrange... Comme si, au fond, l'elfe l'avait blessé. Elle sentit qu'il ne lui disait pas tout ce dont il voulait lui dire. Oui, elle avait touché un point sensible... Sa curiosité la poussait à continuer à fouiller, creusant toujours plus profondément. Mais son amitié naissante pour Adam, lui soufflait de s'arrêter là... Il y avait eu suffisamment de révélations pour cette nuit.

Mais, petite elfe, si ce n'est pas cette nuit, où les révélations fusent, ce sera quand ? Vois-tu, tu sais pertinemment que tu n'oseras pas rouvrir les blessures de cet homme que tu considère comme ton Ami... C'est maintenant ou jamais ! A toi de voir, c'est toi qui à les cartes en main.

- Pour mon don, il est de naissance... C'est un cadeau de la nature qui n'a aucun lien avec celui de nos parents. Elle sourit gentiment à la nuit, son regard braqué vers le lointain. Par exemple, moi c'est l'air... Je sais que mes parents ne contrôlaient pas cet élément. Je pense qu'on obtient ce don par rapport à ce qu'on est à l'intérieur... Elle s'interrompit, cherchant ses mots. Comme si la nature nous jaugeait avant même de naitre. Et plus j'y pense, plus je me dis que j'ai raison. Le vent m'est nécessaire ! Sans lui, je me sens vide et prisonnière... Quand il balaye mon visage ou quand il fait danser mes cheveux, je revis. Quant l'air m'offre son aide, je ne suis plus la même. Elle tourna son visage vers Adam, mystérieuse. Un peu comme toi, quand tu deviens Perceval. Naïry détacha son regard de celui du vampire. Je cesse d'être la Naïry qui vit avec son passé et la disparition d'un être cher... Je me libère de mes fantômes, de ma tristesse et de ma mélancolie. J'irradie de sérénité et de plénitude ! Comme pour chasser ses mauvaises pensées, elle changea brusquement de place, se tournant vers Adam. Elle s'adossa à un arbre. Je me sens vraiment à ma place...

Oui, c'était comme si la vie prenait véritablement son sens. Quand elle use de sa magie, elle oublie tout, jusqu'à son nom. Elle devient une âme parmi tant d'autre. Une inconnue pourtant connue de la Nature. Plus rien n'a d'attrait à ces moment-là... Le monde disparait pour apparaitre plus clair et plus limpide ! Elle voit les énergies des êtres vivants former des liens qui irradient d'une étrange lueur dorée... C'est la Vie qu'elle voit. C'est également la Mort...

- Si je te préfère en loup ? Oui et non... Murmura-t-elle au vent. Oui, parce que tu as l'air si heureux sous cette forme ! Tu es délivré de tant de choses qui te torturent l'esprit quand tu es Adam... Perceval est libre de son passé, il ne se cache pas, il n'est pas seul. Toi, non. J'aimerai te voir rire et sourire comme jamais... Je ne désire rien d'autre que cela, pour toi ! Si j'avais la clé et la possibilité, j'userai de tout ce que je possède pour te délivrer de ce lourd passé que tu transporte depuis bien trop longtemps. Certes, c'est ce qui fait de toi le Adam que je connais aujourd'hui... C'est ton identité ! Mais si en donnant ma vie, je pouvais - ne serait-ce que - remonter le temps, je le ferais sans hésitation !

Elle ne mentait pas et ne jouait pas avec lui. Adam était devenu quelqu'un d'important pour elle ! Elle s'accrochait à lui, comme un nourrisson, à la vie. Si sa vie pouvait servir à Adam, elle la lui donnerait sans peur... Elle n'avait personne qui s'inquiétait d'elle. Alors, une vie emplie de tristesse et de solitude, ce n'était rien par rapport à une vie de bonheur et de joie qu'Adam avait eu un jour !!!

- Et non parce que, comme tout être vivant, j'ai envie que tu restes près de moi. C'est égoïste mais je ne peux pas renier ce qui fait que je suis un être humain... J'aimerai te garder ici, même si cela exige que tu souffres. Tu es ce qui fait que je tiens bon, aujourd'hui... Un peu comme un souffle d'air qui me permet de respirer et d'oublier. Dans ta tristesse et ta haine, tu me confortes en quelque sorte. C'est étrange...

Naïry regardait le sol sans ciller. Elle savait que ce qu'elle disait à Adam, pouvaient se retourner contre elle. En effet, le vampire pouvait très bien lui en vouloir pour ces mots... Mais si elle le considérait comme un Ami et un confident, elle se devait d'être honnête envers lui. Même si cela pouvait entrainer une nouvelle fois, l'elfe plus bas que terre.

- C'est un peu comme si, le fait de te sentir aussi bas que moi, ça me permet de me relever et d'affronter le futur... Souffla-t-elle plus pour elle-même que pour Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 5 Juin - 10:06


Quand elle parla de son don, ses yeux se perdirent dans le vague. Pendant un instant Adam laissa retomber sa méfiance quant à sa réaction; il l'écoutait avec ravissement, s'étonnant que la nature ait aussi bien fait les choses. Qu'il la comprenait ! Cette sensation de libération, de plénitude et d'harmonie, il connaissait, l'éprouvait à chaque transformation en loup. Comme lui, elle se libérait de son fardeau à travers la magie; Adam sourit à lui-même de ce point commun avant de s'attarder sur le fait que chaque elfe soient liés à la nature. Il s'était toujours imaginé qu'ils avaient des dons similaires aux siens, mais c'était tout autre ! Finalement, à chaque elfe rencontré, il peut deviner à quel élément il est attaché... Pratique. Profitant du silence de Naïry, qui paraissait perdue dans ses pensées, Adam se demanda si s'était pareil avec les demi-elfes : sont-ils eux aussi attaché à un élément ? Ce serait logique... Si Liloé était véritablement une demi-elfe, quel serait son élément ? Il la voyait bien avec la terre ou l'eau, elle paraissait si calme et tranquille, mais cela ne l'étonnerait pas qu'elle soit aussi d'un tempérament farouche quand il s'agissait de se défendre.

Naïry se remit à parler, rompant par ses mots les pensées du vampire. Ça y ai, elle aborde le sujet sensible, c'est plus fort qu'elle hein ? A chaque fois il faut qu'elle joue avec le feu ! Adam ne cacha pas sa méfiance quant à ce qu'elle allait dire, il était réticent, sur ses gardes et son front froncé l'indiquait. Pourtant, elle refit preuve de compassion et d'affection à son égard; comme lors du moment où elle l'avait prit dans ses bras, le vampire éprouva cette agréable chaleur à l'idée que quelqu'un tienne à ce point à lui. Quelle tienne à lui. Il craignait un peu qu'elle ait envie de le changer, quelle essaye même si c'était peine perdu : il ne peut abandonner ce qu'il est devenu, c'est bien trop important pour lui. Mais même, son amitié et sa dévotion lui firent chaud au cœur. Ses plies sur son front s'adoucirent, ses yeux brillèrent d'un éclat pétillant de plaisir avant de, timidement, se baisser sur le sol.
Puis elle dit la phrase à ne pas dire. Son orgueil en prit un coup, elle a pitié de lui ! Il se moquait de l'égoïsme de l'elfe, lui-même lui mentait afin de la garder à ses côtés, non le problème c'était ce sentiment de pitié qu'il respirait dans ces mots ! Tient-elle vraiment à lui ? Ou n'est-ce pas plutôt pour se donner bonne conscience ? Ni une, ni deux, le vampire bondit de rage vers elle, s'apprêtant à la plaquer de toute ses forces contre l'arbre auquel elle s'était adossée, au dernier instant il interrompit son geste. Malgré toute la colère, le sentiment profond d'être blessé, il retient un mouvement qu'il aurait regretté.

_ Tu n'as pas à… !

Il se tut, le regard furieux. Que faire d'elle ? Il voulait la tuer, une fois de plus. Ce serait plus simple ! L'égorger, là et abandonner son cadavre. La déchiqueter pour qu'on ne le soupçonne pas. Réactif dans sa colère, le vampire pouvait faire preuve d'une grande violence pour une simple blessure. Ne l'a-t-il pas prouvé quand il avait manqué de l'étrangler ? Mais il ne le fit pas, il tient à elle malgré tout ce qu'elle dit. En faite, c'est surtout pour ce qu'elle dit qu'il tient à elle. Parce qu'elle n'a pas peur des mots, qu'elle est audacieuse malgré ses faiblesses. Il éprouvait en cet instant un étrange sentiment, l'envie de l'étriper était aussi forte que celle de la garder à ses côtés.

_ Tais-toi ! Tu veux mon bonheur, mais tu te satisfait de mon malheur ? Avoue ! T'es bonnes paroles c'est uniquement pour te donner une noble conscience ! Tu te ris de ma vie, de mes problèmes ! Je ne vais pas rester faible uniquement pour que tu satisfasses ton maigre égo ! Tu te rends compte de ce que tu me dis ?! Voilà ce que je gagne à me confier à toi ! De la pitié ! Tu n'es qu'une sale petite elfe solitaire, si seule qu'il te faut un vampire pour ami ! Un être déjà misérable de par sa condition, pour que madame se sente mieux ! Tu me dégoûte ! Tu veux m'aider à aller mieux, pourquoi ? Pour avoir une occupation ? Non, je suis sûr que c'est uniquement une façade pour que tu te confortes dans l'idée que ta vie n'est pas aussi pourrie que la mienne ! Moi au moins j'ai une motivation dans ma vie ! Je ne vis pas à travers l'existence des autres !

Continua-t-il, avouant ce qu'il pensait tout bas. Elle avait touché un point faible, il savait bien qu'il n'était que mensonge et que c'était le malheur qui le faisait avancer. Il le savait pas la peine de le lui rappeler ! Adam était un homme orgueilleux, il n'aimait pas qu'on le blesse dans son estime de soit (car malgré tout il s'aime assez pour avoir confiance en ses capacités) et qu'on le rabaisse. Et ce soir, plus que tout les autres, il ne fallait pas enfoncer le clou, il a assez encaissé comme ça. Il explosait d'un rien, une broutille, mais il ne partait pas. Il restait face à elle, colérique, espérant qu'elle le contredise, que non elle l'appréciait réellement. Que toute cette conversation nocturne n'était pas un mensonge. Il restait à ses côtés, ne pouvant se décider à la quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 5 Juin - 20:44

Elle savait pertinemment comment il allait réagir à ces paroles... Elle le savait et pourtant, elle ne mit pas sous silence ses pensées. Braver les interdits, les silences, les cachoteries et les mensonges... Naïry était adepte à faire ce qu'elle désirait ! Depuis quand devrait-elle s'inquiéter des uns et des autres ? N'était-ce pas cela, l'Amitié ? Dire ce que l'on avait sur le cœur ? Être honnête sans avoir peur d'utiliser les mots ? Adam était quelqu'un d'important pour elle. Plus qu'un ami, il était un confident ! Si elle lui avait caché son égoïsme- qui disons-le, est tout à fait normal - vis à vis de lui, cela aurait été une trahison, non ?

L'elfe ne savait plus... Elle l'avait faire, une nouvelle fois, sortir de ses gonds. Pire encore, elle l'avait fait en étant consciente de ce que cela impliquerait !!!
Elle commençait à connaître le bonhomme, et disons que sa tendance à agir avec violence ne lui était pas inconnue !

Quand il s'était rapprochée d'elle dangereusement, comme près à la violenter, Naïry avait garder ses yeux bien ouverts, prête à affronter la Mort avec droiture. Si elle devait mourir cette nuit, elle désirait regarder dans les yeux son tueur... Tout en elle proclamait haut et fort : va-y, tue moi.
Peut-être que sa façon d'affronter le regard furieux et rageur d'Adam lui ferait oublier qu'elle venait de le fissurer un peu plus dans son amour propre...
Pire, c'était pour elle, une façon de ne pas oublier ce qu'elle venait de faire... Le souvenir d'avoir blessé son ami en voulant être honnête avec ce dernier.
Les paroles d'Adam la blessèrent bien plus qu'une violence physique. Elle se refusa de pleurer, cela ne ferait que rendre la chose encore pire qu'elle ne l'était déjà ! Chaque mot, chaque souffle lui faisait l'effet d'un coup de poignard dans le cœur. La douleur devint au fur et à mesure insupportable... Mais elle tint bon ! Ses yeux verts, froids et étrangement secs, affrontaient le regard rougeâtre et ô combien brûlant d'Adam.

Oui, petite elfe... C'est cela. Le sens-tu ? Cette envie de le briser afin que tout soit fini ? De le torturer encore et encore jusqu'à rupture ?... Oui, tu le sens. Sais-tu d'où te vient ce sentiment fort déplaisant ? Cherche un peu, fouille et remue... Oui, c'est là ! Regarde bien !!! Que vois-tu, petite elfe ? Comment ça ? Dis-le plus fort ! Quoi ? Tu fais cela dans le but de te détacher de lui ? En es-tu certaine ? N'est-ce pas une façon de se sentir supérieure à lui ? Il a raison tu sais... Tu n'es rien du tout ! Tu ne vaux rien parce que personne ne tient à toi !!! Haha... Que c'est risible et en même temps si pathétique ! Pauvre chose sans aucune conviction, tu vis sans vivre réellement... Oui c'est ça ! Va-y remet-le à sa place !!! Oui, laisse ta colère t'envahir et démoli-le ! Achève-le et...NON !!!

- Adam...

Naïry se rapprocha du vampire avec hésitation. Ses yeux semblaient las et fatigués. Ses traits étaient fermés, assombrissant son visage d'une étrange lueur d'angoisse... Elle s'arrêta à quelques pas de lui, interdite.

- Je ne me satisfais pas de ton malheur ! Si tu crois ça, c'est que t'as rien compris !!! Tu es mon ami, quoi qu'il m'en coûte... Je n'ai fait qu'être honnête avec toi, même si je savais comment ça allait tourner...

Naïry essayait, tant bien que mal, de garder une voix calme et mesurée... Sauf que la colère prit le dessus, et contre toute attente, Adam avait désormais devant lui une elfe haineuse qu'il ne la comprenne pas !

- ...Je sais pertinemment ce que je suis ! Comme si je ne me voyais pas aussi seule !!! Bon sang, Adam ! Tu crois quoi ? Que tu m'ouvres les yeux sur ma misérable existence ?!! Que tu es celui qui va me faire prendre conscience à quel point je suis minable et faible ?!! Que ma vie EST pourrie !!! Ah oui, c'est sûr, je devrais d'ores et déjà partir en quête d'une corde afin de me pendre ! Quitte à n'être qu'une moins que rien aux yeux de tous, que je disparaisse MAINTENANT ! C'est ce que tu te dis, j'en suis certaine !!! Mais alors, t'attends quoi ? Va-y supprime-moi !!! Si cela peut te conforter un tant soit peu...

Naïry laissa retomber ses bras le longs de son corps. Elle tremblait de rage et de tristesse à la fois... Adam était son ami. Elle ne se satisfaisait absolument pas de sa détresse ! *Comment as-tu pu penser une telle chose ? Tu comptes tellement à mes yeux...* Pensa-t-elle tout en le regardant avec rage.

Rage qui n'en est pas une...
La colère d'avoir blessé un être aimé...
La haine de n'être qu'inutile au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mar 7 Juin - 17:58

Ses yeux verts braqués dans ceux d'Adam, elle ne cillait pas, et plus elle restait stoïque, plus il avait envie de lui dévisser la tête pour lui faire comprendre combien elle l'avait blessé. Quand il se tut enfin, elle fit un pas vers lui. Courageuse. Elle lui paraissait vieillit, plus alourdie, comme si ses mots lui pesaient sur les épaules. Va t-elle pleurer ? Le vampire eu une moue de dégoût en entendant sa justification, tu parles que ton honnêteté est utile et plaisante ! Parfois il faut se taire ma chère petite ! Retourne dans ta cabane, pensa méchamment Adam qui eu le mouvement de lui tourner le dos afin de bien marquer sa rancœur. Le mouvement ne se finit pas car sa voix se cassa, de calme elle devint colère. Naïry l'engueulait ! Et pas à moitié ! Stupéfait, Adam la dévisageait avec des yeux exorbités : elle est aussi effrayante que moi ! Cette elfe qui pouvait faire preuve d'une grande sensibilité, était aussi douée que lui pour s'emporter violemment. Mais elle va finir pas me mordre la folle ! Au vacarme de Naïry, répondit celui d'Adam :

_ Ça va j'ai compris !! On est tout les deux bien malheureux ! Allons prendre une corde pour toi et attendons le soleil que je crame à tes côtés ! Formidable ! on est enfin morts !

Il la regardait, elle en tremblait de rage. Il s'était emporté, avait haussé la voix pour la dominer physiquement et oralement. Alors qu'il finissait sa phrase, sa main gauche brassant d'un geste agressif l'air, il comprit que c'était idiot de ce disputer de la sorte. Il n'entendait pas les pensées de son amie, tout entier qu'il était à leur dispute, aussi il ne sut pas combien il était cher à son cœur. Dommage, mais pas si embêtant car le vampire laissa son bras retomber contre son corps et éclata d'un rire franc. Gêné de rire alors qu'elle venait de lui hurler dessus, Adam posa sa main droite sur son visage afin de le masquer. Un rire clair, enfantin, libre de toutes contraintes. C'est tellement ridicule ! Adam essaya de se calmer, avec difficulté et c'est une explication entrecoupée de rire que Naïry reçut :

_ On est en train de se disputer pour savoir qui est le plus malheureux ! C'est idiot, on est des gamins. Naïry, pardon je n'aurais pas dû m'emporter et t'accuser de la sorte, j'ai été blessant. Que dirais-tu qu'au lieu de se crier dessus on se fasse une autre promesse ? Y a pas de raison qu'il y ai que moi qui en tienne une, fit-il avec un sourire amusé et cachotier, je propose qu'on cesse de se plaindre et qu'on profite de l'instant présent ! L'île, au final, n'est pas encore en guerre contre ce Magicien, certes j'ai perdu ma femme et toi ton ami, mais nous sommes ensemble. Si Erwan ne t'avais pas fait devenir ce que tu es, et si Selenna n'était pas partie, jamais on ne serait devenus amis ! Profitons de ce cadeau qu'ils nous laissent, avançons ensemble et si jamais la vie nous envoies des défis, nous en rirons en disant : « Peu j'ai vu pire ! ».

Il n'avait pas cessé de sourire, se remettant très vite de leur violente dispute. Il parlait d'Erwan et de Selenna avec légèreté, même si l'absence de cette dernière était encore très présente. En parler ainsi simplifiait les choses, il n'était pas dupe, mais c'était plus simple sur l'instant. Cette amitié semblait semée d'embuches, de confidences, d'altercations et de repentit. En même temps, avec deux personnalités aussi fortes, ce n'était pas étonnant.Adam était donc plus souriant, un peu trop libéré peut-être. Sans se soucier de la réaction de Naïry, il passa son bras droit autour de ses épaules et se dirigea vers la lisière de la forêt, tout en parlant légèrement.

_ Tu sais que parfois j'ai vraiment envie de t'éliminer ? Tu m'horripiles à toujours mettre les pieds dans le plat ! Mais c'est aussi ce que je préfère chez toi. Je m'attache à toi, c'est pour ça que je suis assez vindicatif. Si je pouvais je te garderais à mes côtés pour longtemps ! Genre toujours, dit-il avec un sourire faussement carnassier, comme s'il voulait la transformer. Ah, on y est. Excuse moi...

Adam enleva son bras pour faire face à une bordure d'eau, au loin on pouvait discerner malgré la nuit, l'île noire. Le vampire, amusé de ne rien lui expliquer sur ses agissements, s'écarta d'elle et lui dit : « A tout de suite  » avant d'oser montrer une nouvelle facette de lui en se transformant en chauve-souris. Il lui devait bien ça non ? Et il avait envie de l'y emmener, avec l'eau le seul moyen pour lui de s'y rendre c'est en volant, tant pis pour les conséquences. Il saura les gérer. Adam se transforma donc en l'animal, entièrement noir il s'enfuit à tire d'aile vers l'île. La sensation de voler fut un véritable délice dont il se reput avant de doucement se poser au sol, redevenant par ce geste Adam. Sans l'attendre il se mit àcourir jusqu'en haut d'un chemin escarpé de pierres, de ronces, qui menait à une place pavée. La tour sombre, géante en ce lieu, les surplombaient. Revenir ici lui faisait bizarre, c'était même douloureux, mais pas comme il l'aurait imaginé. C'était comme revivre un souvenir, il y sentait la présence de sa belle, réconfortante, la douleur du vampire équivalait alors plus à une forte nostalgie. Il se tourna vers Naïry, plus sérieux mais pas autant qu'à son habitude.

_ Je te présente l'ile noire. J'aime ce lieu, bon tout y est détruit et des créatures habitent les crevasses et autres demeures naturelles, mais c'est apaisant quand même. La nature y a reprit ses droits, le printemps a fait son œuvre... Toutes ces fleurs, ces plantes, même les arbustes et les roches, me paraissent pousser en une parfaite harmonie. Peu de gens y viennent, à cause des locataires. C'est dommage et tant mieux, ils passent à coté d'une des rares merveilles de l'île mais au moins ils ne l'abiment pas. Je me suis dit que cela te plairait. Il fit une pause avant d'ajouter avec un sourire en coin : Prend note que je m'efforce de suivre tes conseils, je m'ouvre un peu plus. Enfin, j'espère qu'on ne va pas se faire attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Ven 10 Juin - 18:08

Elle resta complétement ahurie.
Il avait commencé par hausser le ton, allant dans le sens de Naïry, comme quoi ils n'avaient plus qu'à mourir. Elle en tremblait de rage, prête à lui assenait des mots qui allaient faire mal autant à lui qu'à elle-même ! Mais, contre toute attente, il faut l'avouer, Adam se mit à rire sans aucune gène. L'elfe était en mode "c'est quoi ce délire ? Je l'engueule et il me rit au nez !!?" Bref, pour ne pas le cacher, elle se trouvait en quelque sorte en état de choc.
Elle l'écouta toutefois avec attention, mais sans réagir... Si elle n'était pas autant sur le cul qu'il se soit mis à rire, elle aurait sans doute rigolé avec lui. Mais là, étonnée comme elle l'était, elle resta stoïque.

A l'intérieur, cependant, elle se calmait littéralement. Il s'excusait, chose des plus rares... Et puis il avait entièrement raison ! Ils s'étaient comportés comme des enfants, à se balancer autant de méchancetés l'un comme l'autre !!! Ses propos la rassurèrent tel un feu crépitant doucement et réchauffant de sa douce chaleur le cœur de l'elfe.
Adam semblait s'être remis de leur violente dispute. Il souriait sans se cacher et lui parlait avec chaleur et amusement, comme deux enfants préparant on ne sait quelles cachoteries !
Ce n'est que quand Adam passa son bras droit autour des épaules de l'elfe et qu'ils se dirigèrent vers la lisière de la forêt, qu'elle retrouva l'usage de la parole.
Cependant, elle n'ouvrit pas la bouche, préférant le laisser parler. Ce qu'il lui dit, Naïry le savait déjà ! Ce n'était pas un secret pour elle, qu'Adam désirait parfois de l'éliminer. Elle, qui en savait long désormais sur lui et sur ses petits secrets... Elle, qui était si proche de lui... Quand il la regarda avec un sourire faussement carnassier, l'elfe ne put s'empêcher de le taquiner - comme pour lui montrer que leur dispute était loin, très loin derrière eux ! Elle prit un air effrayé et fit mine d'enlever le bras d'Adam de ses épaules... Avant d'exploser d'un rire éclatant qui résonna dans le silence de la nuit.
Puis, Adam, toujours aussi mystérieux lui sourit avant de s'éloigner de l'elfe après une phrase des plus intrigante.

- On y est, où ? Demanda-t-elle intriguée.

Elle ne reçu aucune réponse. Adam semblait bien s'amuser à rester mystérieux sur ses plans... Après un "tout de suite" qui eut le don d’exaspérer l'elfe, le vampire se transforma en - contre toute attente, avouons-le - chauve-souris. Un animal noir et velu... Bref, sorti tout droit d'un cauchemar ! Naïry, cependant, eut un sourire mystérieux sur ses lèvres. Elle le regarda partir à tire d'aile vers ce qui semblait être une île.
Il se posa de l'autre côté de la rivière et se transforma. Sans même un regard pour elle, il se mit à courir sur le chemin escarpé.
Sans plus tarder, Naïry se jeta à sa suite. Elle marcha dans la rivière, s'éclaboussant ainsi de l'eau limpide et fraiche. Puis elle gravit le chemin avec vitesse et rapidité, avant de finalement arrivée sur une place pavée. Elle contempla ce qui se trouvait devant elle... C'était tellement... Impressionnant !
Sans faire attention, elle se dirigea vers Adam, ses yeux toujours posés sur l'étrange place qui libérait une étrange harmonie. Tant au niveau du paysage que de l'air...

Adam la regarda sérieusement, sans pour autant être aussi sérieux que d'habitude. Il lui expliqua où ils se trouvaient...
Une fois le silence revenu, l'elfe s'approcha du vampire. Elle lui sourit avec émotion. Il lui offrait de ces cadeaux ! Il ne pouvait imaginer à quel point ça la touchait du fond du cœur...

- J'en prend note, très cher. J'en prend note... Dit-elle avec un air mi-figue mi-raisin.

Naïry avança encore, d'un pas feutré et mesuré, comme si elle ne voulait pas déranger les habitant de l'île Noire. Néanmoins, ce n'était pas du tout pour cette raison. Elle éviter de briser ce silence si harmonieux afin de montrer son respect à ce lieu si irréel. Du bout des doigts, elle effleura une fleur d'une couleur flamboyante. Les pensées ailleurs, elle se tourna vers le vampire et lui sourit d'un sourire éclatant. Elle franchit les quelques mètres qui la séparait de lui et, d'un air lupin, elle lui déposa avec délicatesse un bisou sur la joue.

- Merci, c'est merveilleux... Souffla-t-elle émue.

Sans même voir sa réaction, elle passa un bras autour du torse du vampire, le regard dévorant tout : jusqu'à la plus petite herbe à la plus grosse branche.
Soudain, une question s'imposa dans son esprit. Soucieuse, elle tourna son regard vers Adam, cherchant ses yeux. une fois trouvés, elle lui demanda en un murmure à peine audible :

- En fait, quand tu parles de locataires, tu parles de quoi au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Dim 12 Juin - 11:11

Il s'amusait comme un petit fou ! Un vrai gamin ! Oh, il gardait quand même dans sa folie une réserve et un côté sérieux qu'il ne peut lâcher, mais tout de même, il était plus léger. La voir faussement apeurée, exaspérée par ses mystères, étaient tellement amusant ! Même sans la scène finale, l'épisode était très plaisant. Cependant sa réaction quand elle vit le jardin fut le couronnement de ce moment. Il la regardait caresser du regard chaque parcelles du jardin, observer avec minutie les recoins et effleurer de ses doigts fins les merveilles qui s'épanouissaient parmi les pierres. La joie de la rendre heureuse l'envahit, il avait eu une bonne idée. Mieux, par ce geste il rachetait sa mauvaise conduite. Il nota qu'elle effleurait une fleur aux couleurs plus prononcées, plus rouge, que les autres. Ça lui allait bien, comme fleur. Fragile, mais agressive, forte, qui se démarque parmi ces consœurs fades. Elle les aime rouges, pensa-t-il, comme s'il se préparait à lui offrir d'autre présents pour se faire pardonner les futurs déceptions qu'il lui apportera. Car il y en aura d'autre, la violence de son tempérament, sa possessivité, les deux camps... Tous les destinais à des affrontements, mais Adam sut en ce jardin qu'il trouvera toujours le moyen de sauvegarder leur amitié, et ce malgré les tempêtes de leur relation.
La voir si heureuse, si bien, lui réchauffait le cœur. Lui faisait ressentir combien elle comptait dans sa vie. Parfois, il faut simplement trouver une nouvelle personne à chérir pour panser ses plaies. Elle ne sera pas ce que les deux autres ont été, mais il y avait quelque chose. Une amitié, un lien, très fort qui se nouait. En ce lieu mystique il le sentait encore plus que dans la clairière : il aurait du s'offusquer d'amener une femme là où il avait aimé Sélenna. Il aurait du se dire que c'était une offense à sa mémoire, pourtant à la place, il disait à feu sa bien-aimée : Regarde, c'est elle l'elfe dont je t'ai parlé. Regarde la, c'est elle que je vais chérir maintenant.

Elle alla lui faire un baiser sur la joue qui le surprit, avant de passer un bras autour de son torse. Timidement, Adam passa son bras sur elle et posa sa tête sur le haut de son crâne. Elle est affectueuse. Le vampire profita du moment, la sérénité du lieux, ses merveilles.... Tout l'incitait au calme, à se poser là et à s'y sentir bien. Il en serait presque retourné se coucher pour dormir d'un sommeil paisible. Mais il y eu un détail qui fit que sa sieste improvisée n'aura pas lieu : elle chercha son regard pour poser une question d'importance qui eu sa réponse quelque instant après.

_ J'ai entendu des grognements, aperçus des formes.... J'en ai déduis qu'il y avait ici des monstres noctambules. Mais ils ne m'ont jamais approché, mon petit goût de cadavre ne doit pas les attirer je suppose.

Il avait parler avec une tristesse jouée, déçu que même les plus vils créatures de l'île n'aient pas envie de le manger. Sa réponse était évasive : il ne savait pas exactement à quoi elles ressemblaient, en même temps il y était resté qu'une nuit et une journée, ce n'était pas assez pour les voir. Mais fort malheureusement pour Naïry la Nature avait décidé de répondre à sa question. A peine avait-il eu le temps de répondre qu'un grognement se fit entendre. A leur droite, au loin, une créature se profilait. Elle avait le corps d'un loup, mais sa haute stature la rendait plus grande que ces habitants de la forêt. De sa gueule naissaient une rangées de dents aiguisées dont les deux canines du haut étaient de long sabres. Elle fit quelque pas, sortant de l'ombre de la tour. Adam remarqua qu'elle n'était pas doté d'une fourrure, comme il l'avait supposé, mais d'écailles. Elle lui évoquait un reptile à forme de mammifère, sa façon de se mouvoir était très féline, il était possible de supposer à juste titre que son corps n'était pas aussi résistant qu'il en avait l'air. Ses yeux jaunes, aux pupilles noir comme deux fentes, observaient l'elfe. Sa langue noire passa dans sa gueule, elle racla le sol de sa grosse pattes, même le plus sot des hommes aurait comprit ce qui l'avait fait sortir sa couche.

_ Lechiere !

Lâcha Adam en voyant la créature, sans plus proférer d'insulte, il attrapa Naïry qu'il mit de force derrière lui. De toute sa stature il faisait face à l'animal qui eu l'audace de baisser la tête pour mieux apercevoir l'elfe. Quel idiot ! S'ils ne l'avaient pas cherché jusqu'à présent, c'était bien parce qu'il n'avait plus rien d'humain ! Pas de sang, une odeur de cadavre, rien de vivant ! Lechiere ! Abruti ! A bien bravo le cadeau !

_ Naïry court ! Retourne dans la forêt ! COURT !

Afin d'être sûr qu'elle lui obéisse il s'était retourné pour la regarder, ses yeux flamboyants et ses canines plus prononcés. Il espérait lui faire assez peur pour qu'elle n'est pas l'idée stupide de rester avec lui ou d'attaquer la créature. Il espérait que ça allait suffire, mais avec elle il s'attendait à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mar 14 Juin - 16:37

- Certainement pas ! Cracha-t-elle à Adam sur un ton qui laissait entendre que rien ne la ferait changer d'avis.

Tout se passait merveilleusement bien. Les deux amis étaient plus proches que jamais... Ils contemplaient en silence l'île noire, l'une avec ravissement et émerveillement, l'autre avec chaleur et joie. Un lien fort naissait entre ces deux-là et quelques soient les orages, ce lien ne se brisera jamais. C'était plus qu'une certitude... C'était un fait !
Mais voilà, une question, une réponse et fini le calme et la sérénité ! Pouf, plus rien !!! Enfin, "rien" était un bien grand mot... Ici, le néant s'apparentait à un espèce de loup, mais bien plus grand et bien plus... Méchant et sanguinaire !!
A voir la réaction du vampire, Naïry sentit qu'elle aurait dû l'écouter et prendre ses jambes à son cou.
Seulement voilà, notre chère elfe ne se laissait pas dicter sa conduite ! Alors, comme souvent, elle fit le contraire de ce qu'on lui disait...

Naïry était campée sur ses jambes, un poignard dans chaque mains. Elle se trouvait toujours derrière Adam qui la protégeait du regard de ce monstre sortit tout droit d'un cauchemar. En effet, loin de ressembler à un loup, la créature était dotée d'écailles... Qu'est-ce que ça pouvait bien être ?!!
Les deux yeux jaunes de l'animal regardait derrière le vampire, comme si il pouvait voir l'elfe. Enfin, en l’occurrence la sentir...
L'elfe, en comprenant que son sang attirait la créature, avança d'un pas. Elle se mit à la hauteur d'Adam et lui lança un regard, sans pour autant quitter le monstre de vue.
Oulala !!! Si un regard pouvait tuer sur place, Naïry serait très certainement morte à l'heure qu'il est... Adam ne semblait pas le moins du monde enchanté qu'elle ne l'ai pas écouté. Il faisait peur... Mais l'elfe lui sourit chaleureusement.
Un ami, ça ne partait pas seul de son côté, laissant l'autre dans la mouise !! Et puis, Naïry, malgré l'angoisse que le vampire soit blessé, était ravie de se battre à ses côtés.
A deux, ils avaient plus de chance de battre cette étrange créature, non ?

- Gwelw ! Cria-t-elle en invoquant l'aide du vent.

Ce n'était pas le moment de se laisser envahir par l'harmonieuse sensation que son don lui procurait. Là, elle devait se battre et pour cela, rester lucide ! La magie envahit la jeune femme comme jamais et sa chaleur bienfaisante réchauffa l'elfe. Ses pensées restèrent calmes et ordonnées... En premier, il fallait empêcher que la créature ne bouge. L'elfe avait l'impression que cette dernière était rapide... *Rapidité et force...* pensa-t-elle.
Ses yeux étaient vrillés sur la créature. plus rien ne comptait à part le monstre...
La magie obtempéra... Et l'air se fit plus saturé autour de l'animal. Un écran invisible l'entoura - barrière de vent puissante et incassable. Naïry se tendit, en phase avec son esprit. Il ne fallait surtout pas qu'elle lâche sa vigilance... Sinon, le vent qui tourbillonnait autour de l'animal allait tomber.

Maintenant, Adam devait agir... L'elfe tiendrait le nécessaire, mais elle doutait de résister longtemps. La magie la vidait de ses forces, puisant en elle comme pour se nourrir. Ses poings serraient les manches des poignards à en devenir blancs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mar 14 Juin - 17:53

Évidement qu'elle refusait de partir ! Il fallait s'y attendre ! Agacé, Adam lui renvoya un regard noir lourd de sens. Quand elle sortit deux poignards il eu un mouvement de recul, stupéfait qu'elle puisse porter et maitriser ces armes. Qu'une femme ait des armes ! Sans s'arrêter au regard réprobateur d'Adam, Naïry appela à elle sa magie et emprisonna la créature dans l'air. Incroyable. La pression de l'air suffisait à maintenir l'animal qui rageait, pestait, en crachant d'une haleine putride sa rage. Sans attendre de voir jusqu'où son amie pouvait tenir, Adam attrapa à deux mains une lourde pierre et s'avança jusqu'à la bête le plus rapidement possible. Le poids de la pierre n'était rien pour lui, mais son gabarit l'encombrait et il ne put courir comme il l'aurait souhaité. Une fois devant la créature il souleva son arme pour frapper violemment de toutes ses forces le crâne de la créature. Du sang gicla, la roche s'enfonça dans la tête de l'animal qui hurla de douleur; un affreux bruit d'os brisé s'associa aux cris, pendant qu'Adam réitérait son geste. Blessé, aveuglé par le sang qui coulait abondamment de sa blessure et folle de rage, la créature tenta de se redresser pour se libérer de l'emprise de Nairy et des attaques du vampire. Elle ne réussit à faire qu'une percée, insuffisante pour s'enfuir mais assez pour griffer Adam au flanc gauche. Les griffes pointues s'enfoncèrent dans la chair du vampire qui recula d'un bond pour éviter qu'elles n'attrapent ses tripes. Les lèvres pincées, Adam se mordit la langue pour éviter de crier. Du sang gouta à la commissure de sa bouche pendant que la douleur se transformait en un plaisir. Loin de l'apeurer, il éprouva au gout de son propre sang et de l'odeur de mort qui entourait la créature, l'envie jouissive de la tuer. Sa pierre qu'il n'avait pas lâché se renfonça dans le crâne, une fois, deux fois, jusqu'à ce qu'un trou béant face office de tête à l'animal. Le sang de ce dernier tâchait les vêtements du vampire, avait éclaboussé jusqu'à son visage, mais ils étaient en vie. Il lâcha la pierre qui tomba lourdement sur le sol, essuya le sang qui laissa une trainée sur sa joue droite et finit par enlever sa chemise dont l'odeur sanguine aiguisait ses sens. Enfin il se retourna pour retrouver son amie qu'il rejoignit avec de grandes enjambées. Le combat avait été rapide, mais Naïry avait fait exactement ce qu'il fallait pour qu'Adam l'achève rapidement.

_ Mais ça va pas ! Il aurait pu te tuer ! Tu es.... Il inspira un grand coup, ses narines se dilatèrent un instant, attrapant l'air nécessaire au calme auquel il aspirait. Une fois que sa colère contre elle fut passée, il reprit d'une voix modérée. Tu n'aurais pas du rester, j'aurais pu m'en sortir seul... Mais merci, ça va plus vite avec toi.

Il lui sourit avant de s'assoir sur un rocher. Sa plaie se refermait doucement mais surement, le sang ne coulait déjà plus. Ses yeux observaient le mécanisme étrange de son corps : les cellules qui le composaient s'évertuaient à le sauver de la mort, lui qui n'a plus de battement de cœur.

_ On fait une bonne équipe. Il lui sourit une nouvelle fois, il l'aurait bien prise dans ses bras pour s'assurer qu'elle allait bien, mais le sang qui l'empoissait et l'absence de chemise ne l'incitait plus au démonstration d'affection. Dit moi, tu sais manier ces trucs ? Il montra les deux poignards. Pourquoi tu en as ? Ton don suffirait.

Lui-même se satisfaisait de ses pouvoirs, mais ce soir il s'était rendu compte que si l'elfe ne l'avait pas immobilisée, il aurait eu du mal à vaincre la créature tout en la protégeant. Une masse à porté de main ou une lame ne lui aurait pas été inutile. Il ne savait pas manier d'arme, il n'avait jamais apprit car de là où il venait il n'en avait pas l'utilité. Mais s'il devait en choisir une ce serait une épée ou une masse. L'une, vive, lui permettrait de trancher sans difficulté et avec rapidité; l'autre permettrait au vampire de broyer net ceux qui l'importunerait. Adam se tut, avisant Naïry avec un regard observateur. C'était une femme, mais elle n'avait de féminin que l'aspect et la sensibilité. Elle vit dans la forêt, grimpe aux arbres comme un singe, elle lui tient tête et s'arme. C'était la plus masculine des femmes qu'il connaissait et de ce fait elle n'entrait pas dans l'image qu'Adam donne aux femmes. Lui, homme, se devait de les protéger car elles n'ont pas à le faire, mais Naïry n'était pas à voir de cette façon : elle était totalement indépendante. Cette nuance lui fit dire ce qui suit, mais cela n'empêcha pas le vampire de se faire la réflexion que s'il pouvait l'empêcher de ce blesser avec ses jouets ou par un tiers, il le fera.

_ Dit moi, si j'arrivais à obtenir une épée ou une masse – et j'ignore comment – tu pourrais m'apprendre à m'en servir ? En tout cas, quand j'irais mieux, on ira sur la plage ce sera plus prudent.

Il se tut, retournant à l'observation de sa plaie. L'excitation du combat le quittant il éprouvait un vide à la place. Il était déçu, il voulait lui montrer un lieu merveilleux et il l'avait mise en danger : il voulait se faire pardonner sa violence, ses excès de colère, il avait fait pire. Ironique et risible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr
avatar


Cet aventurier, c'est
Naïry Lwing


▌Messages : 107
▌Date d'inscription : 06/01/2011
▌Age : 26
▌Localisation : Ici et nul part...

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 19 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rebelle

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Mer 15 Juin - 20:44

Le combat avait été brève. Juste ce qu'il fallait pour que Naïry ne tombe pas de fatigue. Quelques minutes de plus et elle se serait écroulée de toute sa masse, laissant la créature seule face à Adam... Rien qu'en y pensant, elle se mit à trembler. Certes, le vampire était fort, loin d'être un chétif humain sans défense ! Tout de même, il aurait eu très certainement du mal à s'en sortir avec qu'une seule blessure, comme c'était le cas avec l'aide de l'elfe.
Adam avait tué le monstre avec rapidité, sans le faire souffrir plus qu'il n'en fallait. naïry lui en était reconnaissante pour cela... Après tout, il aurait pu jouer avec sa proie et faire durer le combat ! Naïry rangea ses poignards avec fébrilité. Ils ne lui avaient pas été utiles pour une fois... Mais elle aurait été bien folle de ne pas les avoir eut à porter de main lors de son utilisation de la magie !
Quand Adam arriva près d'elle, l'elfe voulu voir s'il n'avait rien... Toutefois, il l'engueula direct avant de finalement se calmer. Il la remercia avant de s’asseoir sur un rocher. Il regardait d'un oeil étrange sa plaie qui se referma sous les yeux ahuris de Naïry. D'accord, qu'Adam puisse se transformer en loup et en chauve-souris, c'était pas mal. Mais qu'en plus de sa force décuplée, qu'il guérisse plus rapidement, cela atteignait l'inimaginable !!!

- C'est assez impressionnant... souffla-t-elle, tant elle était fatiguée et faible, en observant la plaie se refermer avec minutie.

Un peu sous le choc de cette révélation qui pesait sur toutes les autres, mais aussi parce que ses forces l'avaient quitté, Naïry se laissa choir par terre. En fait, c'était un peu comme si elle se laissait tomber... Sauf qu'à la dernière seconde, elle s'assit.

- Oui, je sais les utiliser depuis toute petite... D'un côté tu as raison. Je pourrais ne pas en avoir puisque la magie me suffirait. Seulement, le corps s'affaiblit lorsque je l'utilise... Elle draine mon énergie si tu veux jusqu'à épuisement total. Naïry ferma les yeux en fronçant les sourcils. Elle était encore affaiblie, mais ses forces revenaient petit à petit. L'elfe inspira une grande gorgée d'air avant de reprendre. Les poignards sont utiles dans ce cas... Ils me permettent de me défendre un minimum si je succombe. Bon j'avoue que ce n'est pas utile si je suis inconsciente ! Mais je sais où et quand m'arrêter... La plupart du temps.

Naïry releva les yeux vers Adam et lui sourit chaleureusement. Il était sublime même avec cette trace de sang sur sa joue... Son torse était musclé mais pas trop non plus. Juste comme il le fallait ! Naïry se serait bien approchée un peu, mais elle doutait que cela soit une bonne idée. L'odeur du sang devait taquiner son ami, et elle ne désirait pas l'importuner. Ou déclencher une crise de sang... Bref, chose très compréhensible quand on connait la nature d'Adam, non ?
L'elfe sentit le regard observateur du vampire sur elle. Que pouvait-il penser, là maintenant ?

- Déjà, si tu veux une arme, je peux t'en procurer une. Il me suffirait de rendre une petite visite de courtoisie à mon très cher peuple ! Naïry grimaça en souriant. Après, je ne sais pas si j'ai les capacités pour t'apprendre l'art de se battre avec une arme... Mais on pourra toujours tester !

L'elfe lui fit un clin d’œil malicieux. Ça ne coûtait rien d’essayer ! Ce serait même plutôt amusant... Elle bascula sa tête en arrière, son regard vrillé vers le ciel étoilé. Cette nuit avait une des plus merveilleuses de sa vie ! Et ce, malgré les disputes assez violentes... Une idée lui frappa l'esprit. Elle baissa sa tête, ses yeux dans ceux d'Adam.
Sa main fouilla sa botte où elle sortit un petit paquet formé par un tissu ocre.
Naïry le regarda un instant, ses pensées tirées vers de joyeux souvenirs...

---------
- J'ai une surprise !
- C'est quoi ? Demanda l'elfe.
- Tadammm !!!
Le jeune homme sortit de sa poche un paquet formé par un tissu ocre. Il le tendit solennellement à Naïry, avec ce sourire si particulier.
La jeune fille le prit consciencieusement avec un certain respect. Le paquet pesait son poids malgré sa taille (environ sa main et son demi-bras). Elle regarda son ami avec un grand sourire qui fit rougir ses pommettes hautes.
- Merci... Souffla-t-elle la gorge nouée par l'émotion.
- Ouvre. Lui dit le jeune homme.
Naïr déplia le tissu lentement. Son cœur s'arrêta en découvrant l'objet qu'elle tenait entre ses mains.
- Oh Erwan ! Il ne fallait pas !!!
- Mais si... Pour te défendre quand je ne suis pas là.
La jeune elfe se jeta au cou de son ami...

-----------

- Tiens, je t'offre ceci en attendant que tu es une arme digne de ce nom !

Naïry lui tendit le paquet ocre avec un sourire discret. Elle voulait voir le visage qu'il tirerait quand il déplierait le tissu...
Quand elle même avait découvert le poignard, elle avait été étonnée d'une telle beauté. Les elfes s'étaient dépassés... L'arme était élancée. Sa lame, faite à partir d'une pierre inconnue, était transparente et incassable (tout au moins, Naïry ne l'avait jamais ébréchée, même contre des amures dures comme la roche !). Son pommeau épousait parfaitement la paume, et ce, pour n'importe quelle personne. D'une couleur bleu nuit, il possédait des liserés d'un bleu plus clair. Ce poignard était tout simplement magnifique ! S'en séparer lui faisait plaisir puisque c'était pour un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Adam Fintz


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 20/12/2010
▌Age : 28
▌Localisation : Là où mon projet m’amène

~ Carnet de Route ~
▌Âge : En apparence 25 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Rang du Magicien

MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   Ven 17 Juin - 11:22

Toujours le regard sur la plaie, Adam lui répondit d'un ton vague qu'il trouvait cela plutôt ironique. La magie de son corps s'évertuait à le maintenir en vie, alors qu'il n'avait plus rien de vivant. Il se souvenait très bien avoir été tué, avant que le virus de la maladie n'opère. Il se rappelait la vie le quittant, le souffle se faisant de plus en plus faible. Son cœur qui, dans un sursaut, manquait un battement avant de cesser de battre, laissant ainsi son sang stagner dans son corps. Sa mémoire se souvenait de de son éveil, il fut brusque. La première chose qu'il avait vu avait été la cime des arbres de la forêt d'Eryn. Stupéfait, ne croyant pas à sa résurrection, Adam avait tâté la plaie sur son cou qui avait disparu, à la place il trouva un peau lisse, froide. Son regard c'était alors posé sur ses mains, de brunes elles étaient devenu blanches. Un coup d'œil à son front avait suffit pour qu'il remarque que ses cheveux n'étaient plus blonds, mais noirs. Il n'était pas mort, son corps avait changé : que lui arrivait-il ? La peur l'avait alors envahit, puis l'horreur car à ses pieds le corps sans vie et déchiré d'Isabelle, ainsi que celui méconnaissable de Fredrich, gisait. Il ne se rappelait plus de la suite, seulement que la folie l'avait gagné. Avec du recul, il se doutait que son appétit s'était éveillé à l'odeur du sang et à la vue des nombreux corps qui l'entouraient. Bien plus tard, il avait sauté dans de l'eau pour se laver. Grossière erreur car le liquide bleue l'avait brulé, c'est ainsi qu'il avait découvert que son corps se soignait plus vite que la normale. Avec de l'eau, c'est plus lent, mais quand même plus rapide qu'une simple coupure. Dans la foulée, il avait arraché une branche sans faire attention : un copeau de bois s'était logé dans son pouce gauche, lui arrachant des hurlements de douleur. Il se rappelait ces détails, limpides au milieu d'un passé floue où seul sa soif et sa rage le guidait.
Ses pensées s'étaient embrouillées, il en avait suivit le fil sans y prendre garde, chose certainement dû à l'odeur sanguine qui envahissait la place. Néanmoins il en retenait quelque chose : elle savait tout de ses points forts, mais rien de ses faiblesses. Certes, il ne lui était pas difficile de comprendre que s'il a volé au dessus de l'eau c'est parce qu'il ne peut la traverser, et il est de coutume qu'un vampire craint le bois autant que le soleil; mais il ne les lui a quand même pas ouvertement dit. Bah, qu'importe au fond.

Il releva ses yeux sur elle alors qu'elle s'asseyait au sol. Elle avait l'air épuisé, la magie devait lui pomper beaucoup d'énergie. Il reconnut qu'elle avait raison, les poignards sont une seconde défense guère inutile. Il s' amusa de l'idée qu'elle aille prendre une épée pour lui, vampire, chez ce peuple si adorable qu'est le sien. Il la voyait bien leur sourire, leur mentir avec l'air innocente. Il lui aurait bien répondu, mais le temps qu'il prenne le contrôle sur ses pensées sans lien, elle était passée à autre chose. C'est ainsi qu'elle sortit de sa botte une étoffe enveloppant quelque chose, il nota que le regard de son amie s'arrêtait sur l'objet. Il devait lui rappeler quelque chose.... Quoi donc ? S'interrogea Adam avec curiosité. Quand elle le lui tendit, sa curiosité s'accrut. Il prit le paquet dans ses mains et avec minutie il déplia le tissu. C'est avec ravissement qu'il découvrit un long poignard d'une beauté comme il n'en avait jamais vu. La délicatesse de l'arme, ses couleurs, son équilibre, plurent au vampire qui en était béa d'admiration. Qu'elle lui offre pareil présent le ravissait et pas un mot ne sortit de la bouche d'Adam alors qu'il tournait l'arme gauchement à bout de bras. Qu'il ne parle pas en disait long sur sa stupéfaction.
De quoi était-il fait ? Comment l'avait-elle obtenu ? Pourquoi s'en défaire ? Il replia son bras pour toucher la lame transparente, pas une égratignure ne la souillait. L'avait-elle seulement utilisée ? De là où il venait on nommait les armes qui le méritaient, celles qui comptait et accompagnait le chevalier pour un long voyage. Ce poignard se devait d'avoir un nom, ne serait-ce que pour sa beauté et le fait que c'était un cadeau de Naïry. Comment les chevaliers qu'il avait côtoyé appelaient-ils leurs armes ? Adam dû faire un effort de mémoire pour se rappeler ce passé lointain et à sa grande déception un seul nom lui revint, et ce n'était pas celui de son favoris. Allez savoir pourquoi, il se souvenait seulement qu'un chevalier dont le nom lui échappait avait appelé son épée Déferlante car avec elle il se vantait de pouvoir enchainer les coups. Sûr le moment, Adam avait trouvé le prénom particulièrement vantard.
Il releva le poignard devant ses yeux, la lame à plat, pour savoir comment la nommer avec justesse. Cadeau d'un être cher, lame qui paraît si délicate et fragile, mais incassable. C'est un cadeau d'une femme, il choisirait donc un prénom féminin.

_ De là où je viens les chevaliers avaient coutume de nommer leurs armes, je ne me rappelle plus pourquoi, mais il y avait une raison. Vous avez aussi cette coutume ? Naïry, elle est magnifique. C'est incroyable, tu l'as déjà utilisé ? Car sa lame est immaculée. Et comment l'as-tu obtenu ? C'est un présent magnifique. Il joua encore à bouger le poignard, essayant maladroitement de la faire sauter de sa main gauche à la droite, sa maladresse et sa peur à abimer l'arme laissait entendre à sa maitre d'arme qu'elle allait avoir beaucoup de difficulté à lui apprendre l'art de l'épée. Si Adam est bon parleur, il paraissait déjà clair qu'il n'avait rien d'un chevalier né. Il me semble tout indiqué qu'elle se prénomme Edelweiss.

La fleur qui si belle, si petite, ne vit que là où il fait le plus froid. D'une blancheur éblouissante, elle se fond dans la neige, comme le pommeau se fond dans la paume, et résiste mieux que n'importe quelles autre à la dureté de l'hiver. C'est aussi la fleur que l'on offre en signe de promesse d'amour, en l'occurrence de longue amitié.

_ J'ai envie de l'essayer dès maintenant ! Mais ce ne serait pas une bonne idée, j'ai déjà les idées embrumées à cause du sang, si je me met à combattre ou à m'exciter je risque de m'emporter et de ne plus me contrôler. En tout cas, merci d'accepter de m'aider ! Ajouta Adam d'un sourire complice.

De plus la nuit n'allait pas tarder à laisser sa place au soleil. Ils leur restait peu de temps, Adam en avait conscience, mais il ne pouvait pas déjà la laisser. Ils avaient parlé toute la nuit, s'étaient confiés, il avait perdu sa femme pour se trouver une amie... C'était une nuit intense pour tout deux, le vampire ne se sentait pas encore la force de tourner le dos à ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu.no.nihon.free.fr


Cet aventurier, c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ceci est le début d'une longue histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceci est le début d'une longue histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» « La vie est une longue histoire. Un mauvais chapitre ne désigne pas nécessairement la fin du livre. » [Chris S. Arashi]
» La longue histoire d'un Ange...
» Début d'une longue histoire ( Pv Aru )
» "La vie est une longue histoire. Un mauvais chapitre ne désigne pas nécessairement la fin du livre." - Annabeth Chase.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'île principale ... :: ~ La Forêt d'Eryn ~-
Sauter vers: