AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Lun 8 Nov - 21:02

Cela faisait plusieurs longues journées que la jeune Kliériane Narildiëen avait quitté sa terre d'asile, l'ile des elfes. Elle entreprenait un voyage qu'elle préparait depuis déjà plusieurs années et ses adieux à l'ile des elfes avait été brefs. Pas une larme n'avait fait briller ses yeux lorsqu'elle avait quitté ses parents et ses amis, seules ses aventures à venir avaient de la place dans son esprit. La jeune fille était équipée pour un périple extraordinaire et pour dépasser tous les obstacles, mais ce qu'elle ignorait c'est que son plus grand danger serait elle même. En effet, des rêves plein la tête elle n'avait vu que son rêve se réaliser à court terme : elle allait voir les humains, enfin leur parler, après les avoir étudiés pendant tant d'années dans de nombreux ouvrages. En une nuit de pleine lune elle s'était donc enfin aventurée sur Révia après dix longues années d'émigration. Le futur s'ouvrait à elle, son destin était en marche et son voyage commençait...

Une petite besace en bandoulière, son arc et son carquois sur le dos et une motivation hors norme émanant du plus profond de son inconscient, elle avançait dans la foret humide de Révia. Elle ne savait pas où elle se dirigeait mais sa silhouette athlétique lui permettrait d'aller loin... Vers les humains... L'air était sec et les sols détrempés, elle allait droit sur les marais mais l'ignorait encore. Son voyage ne commençait peut-être pas si bien que cela. La jeune fille écoutait le silence de la nuit qui l'entourait. De temps en temps un craquement de ci delà, un animal sans doute, un danger peut-être. Le danger, elle était volontier encline à l'oublier, mais qui pense au danger alors qu'il est en train de réaliser son rêve ? Les heures défilaient mais le paysage restait identique à lui-même et de plus en plus mouillé. Chacun de ses pas s'accompagnait d'un léger "splotch", la rendant audible à tout prédateur et aisément repérable. décidément, cette jeune elfe n'était pas aussi prudente qu'elle avait promis à son père de l'être. Les sentiers devenant de moins en moins praticables la jeune fille finit par se faire à l'évidence qu'elle faisait mauvaise route et décida de rebrousser chemin. Mais comment s'y retrouver dans cette jungle de végétaux et sous cette nuit si sombre ? Kliériane du finalement accepter l'idée que malgré toute sa bonne volonté, si elle ne cessait pas rapidement d'errer dans cette zone marécageuse elle finirait rapidement noyée. Il ne lui restait donc qu'à s'installer pour la nuit et à essayer de dormir quelque peu afin d'être en pleine forme lorsque le jour se lèverait. Mais pour être en sécurité face à cette nature hostile, elle n'avait pas beaucoup de solutions. Elle n'en avait même qu'une seule : la magie ! Après plusieurs minutes de concentration, qui la fatiguèrent finalement assez pour qu'elle pense que se coucher n'était pas une si mauvaise chose que cela, et à renforts de mot sindarien, elle avait réussi à faire pousser un arbre assez solide pour qu'elle puisse s'installer à sa fourche.
Le lendemain matin, de bonne heure, alors que l'aube pointait à peine le bout de son nez, l'elfe reprit son chemin avec dans l'espoir de rencontrer rapidement quelqu'un, et de préférence un humain. Les heures passaient en se ressemblant par leur monotonie. Il n'y avait pas âme qui vive à l'horizon et rien ne laissait présager que des humains avaient débarqués sur cette île. C'est de cette manière que ce déroula la première journée de Kliériane sur la grande ile de Révia...
Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas... Ce diction n'avait jamais été aussi faux qu'en ces temps où Kliériane Narildiëen parcourait les forets de Révia à la recherche d'une personne vivante. Elle marchait toute la journée, s'endormant dans un arbre le soir et recommençant le même rituel le lendemain. Elle se nourrissait de fruits qu'elle faisait pousser et perdait peu à peu confiance en ses prévisions. Elle n'avait jamais imaginé être seule aussi longtemps...
C'est seulement au bout du cinquième jour, alors que revenue sur ses pas elle longeait plus ou moins le littoral qu'elle perçu une preuve de vie... Mais surtout une preuve de magie. Un elfe, ou une elfe d'ailleurs, s'était trouvé là quelques jours plus tôt. Il restait donc encore des elfes sur Révia, ils n'étaient pas tous réfugiés sur l'ile d'où elle provenait. A la découverte de ceci et oubliant presque son but premier, Kliériane changea d'objectif et se mit en tête de retrouver cet individu de sa race. Elle se servait de ses sens développés afin d'essayer de trouver des traces en tout genre, signes de vie, brindilles cassées au passage de quelqu'un, etc... Ce n'était pas une tâche aisée car son prédécesseur possédait les mêmes atouts qu'elle et au moins une bonne journée d'avance. Cependant, tous les indices qu'elle avait récoltés la ramenait dans un secteur assez restreint et proche de la plage.
Après trois journées de recherche, et la certitude définitive qu'un elfe vivait dans les parages, la jeune fille entendit finalement des bruits de pas plusieurs mètre derrière elle. Elle décida de ne pas aller à la rencontre de son suiveur, préférant trouver un endroit où elle serait plus en sécurité avant de lui faire réellement face. Sa nature censée reprenait le dessus et elle alla jusqu'à l'orée de la foret avant de se retourner et de demander de sa voix douce et pourtant assurée :


- Qui est là ?

Ses yeux fouillaient le rideau de verdure qui se dressait devant elle à la recherche de la silhouette de son poursuivant. Elle était à contre jour ce qui lui permettait une meilleure visibilité que lui et l'on pouvait voir en arrière plan la plage, la mer et la barrière de corail...
L'aventure commençait réellement

****************






Dernière édition par Kliériane Narildiëen le Mer 23 Fév - 16:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Lun 8 Nov - 23:53

La marche. Une activité assez amusante pour n'importe quel créature. Gambader gaiment sur les chemins, traversant forêt, plaine et autres décors farfelus dont était parsemé Révia... Oui bien sûr, pour les elfes et les autres bestioles, c'était drôle. Mais pas pour Ragnarock.
Deux jours. Deux jours qu'il marchait près de la barrière de corail, ses journée n'étant qu'un vaste champs d'ennuis et de paresse. Pourquoi avait-il suivis les indications stupides de ce Naga ? L'avant-veille, la rencontre d'une de ces créatures marines avait permis une charmante discussion entre les deux créatures, l'une s'étant rendus compte que l'autre ne craignait pas ses attaques physique. De fil en aiguille, l'ombre put apprendre l'existence d'une grotte secrète sous la mer, qui renfermerait des trésors insoupçonnés...
Après avoir volé son apparence, la créature de l'ombre n'avait pas mis longtemps à approcher jusqu'aux lieu dit : la Barrière de corail. Enfin, il était sur la plage à dire vrai. D'après son ami, il suffisait de vouloir chercher cette caverne pour qu'elle lui apparaisse. La curiosité d'un tel magot caché sous les fond marins avait tiré Ragnarock de ses paresses habituels, et il avait crut, le sot, que tout ce passerait comme l'avait dit l'homme poisson. Seulement voila : Il y avait RIEN. Les deux jours n'apportèrent qu'ennuis et désillusion... Remarquez, cela ne le change pas de ses autres journée...
Presque déçu par son échec, il avait élargie sa zone de ballade, au cas ou un rocher sortirait des flots, indiquant le chemin tant souhaité. Mais non, le signe tant attendu ne venait pas. Puis un jour, les sens aiguiser, l'humanoïde aperçut une jeune femme. Il se baladait aux frontières de la forêt quand elle apparut à sa vision. Légèrement plus grande que les humanoïde habituel, une peau pale encadrée de cheveux brun, un corps comme taillé dans du bois de chêne... Ragnarock n'eut même pas besoin de noter les oreilles pointus : la jeune femme était une elfe. De ce fait, il se mit rapidement à réfléchir. Les elfes percevaient mieux les environnements autour d'eux, si bien qu'elle risquait de le surprendre sans problème. Et la vue d'un corps flasque et noir, dont seul deux lumière jaune pouvaient témoigner de la vie qui l'habitait, la réaction risquait d'être salée. Ni une, ni deux, la créature de l'Ombre revêtit un de ses vêtements...
Le corps noir se tendit, les formes ondulante se stabilisèrent, et en moins de deux seconde, la monstruosité sortit tout droit des cauchemars des enfants devint un jeune homme tout-à-fait acceptable. C'était l'apparence d'un éclaireur humain, qui avait eut la malchance de s'aventurer un peu loin avant de retourner voir ses copains. Cette étourderie avait permis le rapt d'apparence.
Plutôt grand, les cheveux noir comme les plumes d'un corbeaux, de jolie yeux noisettes, un visage plutôt lisse, mais dont la fermeté trahissait le contact du jeune homme avec l'enfer de la guerre. Pour les vêtements, une armure fine et un pantalon en tissus, afin d'être le plus mobiles possible en cas d'attaque. Bref, un jolie petit soldats humain. Maintenant qu'il avait une couverture, il suivit du mieux qu'il put la jeune femme, imaginant déjà ce qu'il pourrait faire avec son ombre...
Il fut stoppé dans son élan : elle s'était retournée, et lui faisait face.
Elle lui demanda qui il la suivait.
Sacrée question. Même si Ragnarock avait pensé à l'apparence, il n'avait pas pensé à son identité. L'improvisation n'étant pas son fort, il se permit un petit temps de réflexion, avant de prononcer avec la voix du jeune soldats sa réponse :


-C'est moi. Je me nomme Lart.

Une présentation certes un peu rustre et rapide, mais le sujet "du pourquoi du comment" qu'il la suivait était à éviter en ce début de conversation. Pourtant, sans qu'ils ne le sachent encore, ils étaient sur le point de vivre une incroyable aventure... Il ne manquait plus qu'un troisième aventurier, et alors commencerait une magnifique chasse aux trésors, dans les fin fonds des océans...


[Je ,e savais pas trop si le personnage qui te suivait était moi ou Morion, donc dans le doute... ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Dim 14 Nov - 12:44

Malgré ce que pouvait laisser présumer la voix de Kliériane, cette dernière n'était pas tout à fait rassurée. Alors qu'elle avançait pour trouver un lieu convenable pour faire face à celui qu'elle suivant, elle avait été particulièrement attentive aux bruits que ce dernier produisait en marchant... Son pas était bien trop lourd pour pouvoir être celui d'un elfe, de l'elfe qu'elle-même recherchait. Une intuition la persuadait que ce personnage ne lui voulait pas de mal mais qu'en savait elle réellement ? Cela pouvait être un humain... Mais il y avait tellement d'animaux bien plus dangereux sur cette ile qu'il lui paraissait tout de même normal de s'inquiéter. Lorsqu'elle s'était arrêtée et qu'elle avait demandé qui était là, la personne qui la suivait s'était soudainement arrêtée elle aussi et avait laissé un temps de latence avant d'avancer à nouveau, de répondre à la question et surtout de montrer son apparence.
La première chose que Kliériane remarqua c'était son apparence... Elle avait en face d'elle un Homme !! Un être humain, ceux qu'elle recherchait depuis tellement de temps se trouvait devant elle alors qu'elle était à la recherche de l'un des siens. La coïncidence était étonnante et la jeune elfe bouleversée. Elle ne fit pas attention à ce qu'il dit, oublia toutes les consignes de sécurité : son rêve se réalisait !
Le jeune homme n'avait pas l'air dangereux mais si il lui voulait de mal, elle était à ce moment là incapable de se défendre, trop obnubilée par sa présence et sa rencontre. Elle avait laissé tomber à terre son arc qu'elle avait lestement attrapé lorsqu'il était encore invisible, caché par la végétation et ses sens, généralement si éveillés, l'abandonnaient au profit de son cerveau qui tournait à plain régime afin de décider ce qu'elle devait faire. Elle avait commencé par l'observer longuement et en silence, peut-être même lui faisait-elle peur en agissant comme cela, à regarder ses formes humaines, foncièrement pas si différentes de celles d'un elfes mais tellement éloignées vues depuis les yeux d'une elfe en adoration devant les humains. Le jeune homme avait plus ou moins sa taille, il devait donc être grand pour les humains, des cheveux noirs de jais et des yeux de la couleur des noisettes bien mûres. Ses traits étaient lisses et sa stature laissait penser à la jeune elfe qu'il devait avoir à peut près son age, peut-être un peu plus âgé, mais pas de beaucoup. Ses vêtements ressemblait énormément à ceux que Kliériane avait vu dans les livres sous l'appellation de "vêtements de soldats" ce qui parachevait le tableau de parfait petit humain qu'elle avait devant elle. Il n'était d'ailleurs pas désagréable du tout à regarder mais la jeune fille s'interdit immédiatement de penser à cela car il y avait une ombre au tableau... Quelque chose ne lui paraissait pas normal sans qu'elle sache encore ce qu'était cet élément. Elle ne bougeait pas, elle avait été immobile depuis qu'elle l'avait vu et elle ne comptait pas bouger maintenant son excitation première, dont les marques devaient encore être présentes sur son visage, était passée et que le doute se semait dans son esprit. Qu'est-ce qui n'allait pas ? Les émotions... Ou plutôt, l'absence d'émotions. Après avoir réfléchit quelques instants Kliériane s'aperçut de la neutralité du visage de l'humain, s'il en était vraiment un. Elle savait, de par ses lectures, que les humains étaient des êtres sensibles à des centaines d'émotions et elle savait aussi que ce jeune homme devait ignorer l'existence des elfes... Elle n'avait pas grand chose d'humain, cela se voyait clairement à sa taille, ses oreilles et des dizaines d'autres détails et pourtant l'étranger ne montrait ni surprise, ni peur, ni étonnement... Comme s'il avait su qui, ou plutôt ce qu'il, suivait ou qu'il connaissait l'existence sur cette ile des membres de sa race. Son instinct lui soufflait toujours que cet être était inoffensif mais elle avait de plus en plus de mal à le croire... Sa joie de rencontrée un humain était entachée du doute de sa véritable identité. Elle avait bien entendu la présentation rapide du nouveau venu, même si elle ne se souvenait pas du timbre de voix, et malgré cela elle réitéra sa question :


- Qui êtes-vous ?


Sa voix était un peu moins chaleureuse, elle ne montrait pas le sentiment de peur qui s'insufflait en elle mais elle se voulait ferme. Ferme pour recevoir une réponse plus précise. Désormais, des dizaines de questions fourmillaient dans sa tête, n'attendant que d'être posées alors qu'elle même attendait la réponse à sa première question. N'en recevant pas immédiatement elle se baissa sans quitter Lart, puisque c'était le nom qu'il avait donné, des yeux et ramassa son arc tombé à terre. Ses gestes étaient lents, il ne fallait pas qu'elle donne l'impression d'être menaçante car cela pourrait rapidement se retourner contre elle mais ce n'était pas pour autant qu'elle n'était pas sur ses gardes et prête à décocher la flèche qu'elle avait en main en moins de quelques secondes.
La réponse qu'elle attendait ne venait toujours pas, elle restait dans le flou quant à son interlocuteur et elle se décida à insister.


- Qui êtes-vous ? d'où venez vous ? Et surtout, que me voulez-vous ?


Elle le fixait avec insistance et espérait recevoir une réponse assez rapidement car dans le cas contraire elle se trouverait dépourvue et ne saurait pas comment agir. Ses muscles étaient tendus et ses sens focalisés sur celui qui lui faisait face... Pourtant, le danger ne venait peut-être pas réellement de lui... Si elle avait réellement écouté elle aurait entendu des bruits venant de sa droite, à quelques centaines de mètres de là quelque chose bougeait et arrivait peut-être sur eux.



[Hors-RP : C'était bien toi que j'entendais vu que Morion n'arrivera que plus tard Smile D'ailleurs Morion, si tu nous lis le bruit que je n'entends pas ça peut très bien être toi, c'est pas forcément un animal sauvage qui va me sauter dessus et qui a une grande importance pour la suite ^^ Et sinon je suis désolée d'avoir mis autant de temps répondre mais c'est la fin du trimestre et mes profs ne trouvent rien de plus amusant à faire que de nous surcharger de travail Razz]

****************






Dernière édition par Kliériane Narildiëen le Mer 23 Fév - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Dim 5 Déc - 17:44

Tout c'était passé assez vite en fait. La jeune femme était un véritable livre ouvert : son visage avait montré son étonnement, sa joie, ses doutes, sa soudaine frayeur... Et tout ça avant même que Ragnarock ne puisse réagir ou répondre à ses nouvelles questions. La créature de l'ombre n'avait eut le temps que de remarquer le changement de son timbre de voix, indiquant clairement qu'il avait raté sa tentative de transformation. Perfectionniste, le "jeune homme" se mit à réfléchir sur les raisons de la découverte de sa supercherie :

*Mon corps ? Non, l'humain semblait être tout à fait normal quand j'ai copié son apparence... Mon timbre de voix ? Hum... Je ne pense pas non plus : c'était très proche de la voix originel du sentinelle. Qu'est-ce qu'il reste... Ma démarche ? Pas plus menaçant qu'une touffe d'herbe. Je n'ai pas d'arme spécialement intimidante sur moi... Alors quoi ? Qu'est ce que cette satanée elfe avait bien remarqué ?*

Un mal de tête aurait put investir l'être de la créature si celle-ci n'avait pas enfin comprit son erreur, si simple pourtant :

*Évidemment... C'est une elfe. Elle doit avoir une meilleurs perception que bien des humains. Et a remarqué mon manque d'émotion... Forcement, c'est ça. Faudrait que je m'entraîne un jour, ça pourrait m'être utile.*

Que pouvait-il faire maintenant ? Continuer de feindre l'identité humaine, au risque de devoir se creuser l'esprit afin de trouver des excuses et explications de plus en plus saugrenues, ou révéler la vérité, sans autres conséquences ? Le choix était vite fait. Après tout, il n'aurait pas pu s'amuser avec elle, l'ayant déjà à moitié démasqué. Autant être bon joueur :

"C'est mon visage qui vous a fait comprendre, n'est-ce pas ? Un visage sans surprise et sans crainte, que peu de personne seraient capables de feindre... Je vous dis bravo. Et accède à votre requête : je me nomme Ragnarock, et je suis originaire de Révia. Je suis venu sur cette plage en suivant les indications d'un "ami", pour tout vous dire. Mais je crois qu'il m'a mentit. Quand à vous, je vous ai aperçus un peu plus tôt dans la journée, pendant que je patrouillais sur la plage. Notre "rencontre" est un hasard : je ne vous veux aucun mal."

*Enfin, pour l'instant. Peut être que l'instant viendra où je pourrais m'amuser un tant soit peu.*

Ragnarock n'avait pas quitté sa forme humaine, ne préférant pas déballer toutes ses capacitées devant une elfe dont il ne savait rien. D'ailleurs, il était peut être temps de se renseigner :

"Et vous ? Puis-je maintenant vous demander qui vous êtes, et ce que vous faites aussi loin de votre ile ?"


Il attendait sagement la réponse, sans se préoccuper d'un léger bruit, grandissant un fil des secondes, témoignant de l'arrivée prochaine d'une quelconque créature, dont la direction menait sur notre joyeuse "équipe"...

[Je serais jamais assez désolé pour mon retard. J'ai aucune excuse, juste un manque d'envie pour écrire, qui m'a poussé à toujours repoussé ma réponse... Et ce pendant presque un mois... Vraiment désolé...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Lun 21 Fév - 17:59

C'était un agréable jour aujourd'hui. Peut-être un peu frais, la saison froide n'était pas totalement oubliée et les arbres en frissonnaient encore. Quelques plaques de gel par-ci par-là attestaient de cette fraicheur qui parcourait l'air. D'où la pratique utilité d'une épaisse toison. Il faut avouer que, bien que guère aussi attirante qu'un quelconque vêtement, la fourrure est indéniablement commode avec ce genre de basses températures, moins lors de chaleur caniculaire, mais quand on a pas le choix, on fait avec. Númendil n'avait en aucun cas durant ces dernières années, ressentit la douloureuse morsure du froid dont tant d'humanoïdes se plaignaient. Un des rares points positifs de sa rude existence... Il faut dire que tant d'autres choses faisaient pencher la balance de l'autre côté, vers le négatif... Il s'en était encore rendu compte il y a quelques jours. Première rencontre depuis des années, première conversation, première déception. Oh bien sûr il était heureux d'avoir eut pendant quelque temps un peu de compagnie. Mais cela avait eut un autre impact, cette compagnie si longtemps fuie, après y avoir goûté une nouvelle fois, sa solitude lui paraissait plus dure. Il avait finit par devoir accepter de vivre seule, d'être seule en permanence, mais sans vraiment le savoir, une partie de lui avait toujours espérer qu'un jour viendrait où il pourrait de nouveau communiquer normalement. Il avait essayer. L'essai n'avait guère été très concluant. Parler il pouvait, même trop et rapidement sans réfléchir, mais une fois les présentations passées que pouvait-il ajouter ? Il n'avait rien de très palpitant à raconter autant que quiconque puisse s'intéresser à sa vie de bête. Mais son interlocutrice avait été indulgente et tout c'était assez bien passé.
Étrangement, une fois qu'il était repartit de son côté, il s'était sentit plus seul que jamais. Et s'était même imaginé que si il s'expliquait avec les siens ils comprendraient et alors sa vie pourrait changer et il retournerait vivre avec eux. Juste pour ne plus être seul. Le lendemain, il avait vite désenchanté. Il n'y avait aucun espoir. Comment oser paraître chez les elfes avec cette apparence, avec cette histoire, avec ses erreurs, avec ce qu'il était tout simplement. Il en avait trop honte et n'aurait jamais le courage de se montrer à eux. Il n'était qu'une bête, un pitoyable animal !!
Les jours qui avaient suivit avaient été les plus long ou presque de sa vie, remuant de noires pensées jusqu'à en avoir mal à la tête, les secondes lui semblaient être des minutes, chaque minutes une heure, et chaque heure une éternité. Mais comme autrefois, il avait bien fallu relever la tête et puis, rien n'était perdu, il pouvait espérer de trouver un jour un compagnon de route. Même si cette raison ne lui était apparue que plus tard à l'esprit. Au départ c'était plutôt pour fuir ses pensées qu'il était partit se jeter à corps perdu dans un cavalcade, fatigué il n'y penserait plus. Bon, il faut bien sûr avouer que après être resté plusieurs jours sans rien faire, juste manger et réfléchir, la course avait été longue... même très longue. Il en avait encore mal aux pattes. Mais cela lui avait été bénéfique, il s'était sentit ... lavé et avait fait une croix sur les quelques vains espoirs qui avaient fleuris plus tôt.
Aujourd'hui, il était à la lisière de la forêt, en bordure de plage. Il avait plusieurs fois entraperçu un humain et s'était immédiatement reculé dans l'ombre des arbres. Les hommes en avaient peur. Cette forêt les effrayait. Ils n'osaient s'en approcher, du mois pas de trop près, et cela le réjouissait. Il ne voyait pas un bienfait à leur arrivée. Les animaux entamaient déjà trop souvent leur plainte pour l'un des leurs perdu. Certes c'est la loi de la nature, mais la nature de Revia n'avait pas voulu d'eux une première, pourquoi les accueillerait-elle maintenant ?? Ils n'avaient pas leur place ici !! C'était avec cette unique certitude à l'esprit, qu'il avait attendu avec impatience le prochain qui passerait. Oh il n'allait pas le tuer, juste faire comprendre qu'il n'était pas le bienvenue ici. Aussi il avait patrouillé le reste de la journée, sur une zone de plage assez importante, faisant des allers-retours incessants et effrayant les humains, les sentant arriver de loin. Bruyants et puant, ça les résumait bien.
Alors qu'il trottait à l'ombre des arbres, de façon pas très discrète il faut l'avouer, il entendit des voix. Tendant l'oreille il revint plus près de la plage et vit alors deux personnes en train de parler. Il en reconnut une des deux et en fut très surpris. L'elfe qu'il avait rencontré il y a quelques jours. Intrigué par sa présence ici, bien qu'elle puisse aller où bon lui semblait, il ne porta qu'après coup attention à l'autre personne avec elle. Un humain. Un grognement tout juste audible s'échappa d'entre ses crocs. Mais il manquait quelque chose à cet humain pour en être vraiment un, à vrai dire, il paraissait différent des autres, comme si il était plus, ou plutôt autre chose. Et c'est drôle d'impression ne quitta pas Númendil quand il sortit des buissons et de l'ombre. Il s'avança sur le sable où le son de ses pas était étouffé et pris la parole :

-Ravie de vous revoir Mademoiselle, jeune homme.

Il avait trouvé ce qui lui manquait à cet humain, quelque relent, quelque parfum. Il ne sentait pas l'Homme...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Mer 23 Fév - 16:38

Cette journée ne s'annonçait vraiment pas comme les autres et si la jeune elfe en était tout excitée, il faut bien avouée qu'elle n'était qu'à moitié rassurée. L'humain, enfin le soit-disant Lart, avait vraiment quelque chose d'étrange et ne pas savoir ce que c'était la mettait vraiment mal à l'aise. Un sentiment de perplexité s'était emparé d'elle. Certes, elle avait toujours l'impression qu'il ne lui voulait pas de mal mais qui savait vraiment qui il était et quels étaient se desseins ? Lorsqu'elle l'avait interrogé encore et encore, il l'avait longuement scruté, lui donnant l'impression que même ses pensées les plus intimes et insignifiante étaient examinées au crible par cet chose car les minutes qui arrivaient allaient lui apprendre que Lart n'avait vraiment rien d'humain. En effet, après encore quelques instants de silence, il reprit enfin la parole pour fournir des explications qui permettraient à Kliériane de comprendre un peu mieux quel était le problème, d'où venait ce sentiment qui lui criait qu'il n'était pas humain.
Elle attendait une réponse, mais ce fut finalement par des questions que l'étranger commença son explication. Il se demandait comment elle l'avait démasqué, mais ce devait être une question purement rhétorique puisqu'il en avait apporté lui même la réponse quelques secondes après. Bien sûr que c'était ce manque d'expression, tout le reste faisait parfaitement illusion... Kliériane acquiesça d'un signe de tête alors qu'il avançait son hypothèse afin de lui confirmer qu'il avait raison sans pour autant le couper dans ses explications puisque c'était ce qui l'intéressait le plus qui arrivait. Lart ne s'appelait pas Lart, mais Ragnarock et était, tout comme elle, un Révien. Mais quelle était réellement sa race et ses pouvoirs ? Il se tut là dessus mais la jeune femme, poussée par la curiosité, se promit de l'apprendre tôt ou tard. Décidément, ses rares rencontres depuis le début de son périple à travers Révia étaient vraiment étranges... Finalement, Ragnarock, puisque c'était comme ça qu'il s'appelait, lui apprit les raisons de sa présence à cet endroit. Il suivait les indications d'un ami qui lui aurait apparemment menti, la curiosité de Kliériane étaient à nouveau mise à l'épreuve. Que pouvait bien chercher la créature sur cette plage de Révia. Elle avait beau scruter le sable, la mer et l'horizon, elle ne remarquait vraiment rien d'anormal à cet endroit. Mais voir ne suffit pas toujours, c'est écouter qu'elle aurait du car si le quasi-inconnu lui avait assuré ne pas lui vouloir de mal, le bruit se rapprochait de plus en plus d'eux sans qu'ils ne semblent le remarquer.
Après sa rapide présentation, le pseudo-humain s'enquit de l'identité de son interlocutrice :


"Et vous ? Puis-je maintenant vous demander qui vous êtes, et ce que vous faites aussi loin de votre ile ?"

Qui elle était ? Une elfe tout à fait insignifiante en fin de compte mais la seconde question était déjà bien plus intéressante. Qu'est ce qui l'avait poussé à quitter son île ? C'est la réponse à cette question qui faisait d'elle une elfe pas comme les autres...

- Je m'appelle Kliériane et je pense que si vous venez bien de Révia, vous avez deviné que je suis une elfe. Quant à ce que je fais si loin de ce soit-disant chez moi qu'est l'île des elfes... On va dire que je suis partie à la recherche des humains, j'ai vraiment très envie d'en rencontrer.

Après avoir réagit à l'apparence que portait la créature, elle ajouta un peu timidement :

- Enfin, en rencontrer un vrai, sans vouloir vous vexer.

Elle surmonta cette présentation d'un sourire amical et s'apprêtait à lui demander ce qu'avait bien pu lui dire cet ami dont il avait parlé précédemment pour qu'il arpente cette plage avec tant de volonté lorsqu'elle perçu enfin un bruit qui provenait de l'orée de la foret. Il en avait fallu du temps mais elle percevait enfin le danger qui flottait peut-être sur eux... En une fraction de seconde, elle avait bandé son arc et se tenait prête à tirer la flèche qu'elle avait attrapé lorsqu'elle s'était sentie suivie sur ce qui s'approchait d'eux. Elle retenait son souffle, tous les sens aux aguets, en oubliant même la présence de l'autre habitant de Révia à ses côtés.
Tout à coup, un grognement se fit entendre puis une grande masse poilue apparut de sous le feuillage. Alors que tout être normalement constitué aurait décoché la flèche sans hésiter une seconde de plus, Kliériane baissa son arme et accueillit le nouveau venu avec un sourire. Et pour cause, elle l'avait déjà rencontré quelques temps avant et elle pouvait affirmer sans crainte de se tromper que sans lui, elle ne serait pas sur cette plage, elle ne serait même pas vivante à cet instant là.


-Ravie de vous revoir Mademoiselle, jeune homme.

Cette salutation de la part de l'animal qui venait d'arriver rappela à l'elfe l'existence de la deuxième créature qui se tenait toujours à côté d'elle ce qui l'incita à faire les présentations d'un ton nonchalant et amusé de l'expression incertaine et perplexe de Ragnarock face à l'arrivée de la bête géante qui parlait.

- Je suis très contente de vous revoir moi aussi Númendil. Ragnarock, je vous présente Nùmendil qui a été mon sauveur il y a quelque jours de cela et pour qui il ne faut pas vraiment se fier aux apparences.

Elle s’arrêta un instant pour jeter un oeil au nouvel arrivant avant de continuer les présentations. Elle l'avait présenté comme une personne ne ressemblant pas à ce qu'elle est vraiment et espérait qu'il serait d'accord avec cette description. Puis elle poursuivit :

- Et Nùmendil, voici Ragnarock que je viens de rencontrer et qui lui aussi, malgré les apparences, est un Révien d'origine. D'ailleurs, il semblerait qu'il cherche quelque chose sur cette plage, est-il possible d'en savoir un peu plus sur les indictions de votre ami qui vous ont menées ici ?

Et voilà, sa curiosité n'avait pu patienter plus longtemps, elle voulait vraiment savoir ce que cette plage avait de si particulier. Laissant les deux créatures se jauger et surtout attendant la réponse à sa dernière question, l'elfe fixa à nouveau son attention sur le paysage qui les entourait. Elle ne savait pas vraiment quoi chercher et se sentait presque bête à scruter à la recherche de quelque chose qui n'était visiblement pas là. Et pourtant, tout à coup son oeil fut attiré par un éclat. Elle ne savait pas d'où ça venait, mais quelque chose d'anormal s'était passé, quelque chose avait bougé. Elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas la source de cet évènement qu'elle eut tôt fait de mettre sur le compte d'un reflet du soleil sur les vagues. Si seulement Ragnarock avait dit ce qu'il cherchait, cela aurait sans doute pu l'aider... Elle allait se résigner et se reconcentrer sur les deux autres personnes qui étaient présentes avec elle sur cette plage lorsque l'étrange phénomène lumineux qui attirait son regard vers la barrière de corail se reproduisit. Cette fois ci, elle trouvait l'évènement trop gros pour être une coïncidence et interpella d'une voix hésitante ses deux compagnons :

- Vous... Vous avez vu ça ou ce sont mes yeux qui me jouent des tours ?

En demandant cela, elle montrait de la main la direction de laquelle provenaient les phénomènes lumineux dont elle parlait. La jeune elfe était naïve mais à ce moment là, elle était bien consciente que quelque chose d'étrange se passait et que cela pourrait avoir des conséquences importantes...
Quittant enfin la barrière de corail des yeux, elle se tourna à nouveau vers Nùmendil et Ragnarock en attendant leur réponse. L'aventure commençait...

****************




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Sam 26 Fév - 0:19

Elle n'était pas encore très rassurée. Malgré ses révélations, et sa promesses de ne pas lui faire de mal, Ragnarock percevait encore dans son visage une vague crainte, ce qui expliquait également pourquoi elle gardait sa main près de son arc. Mais il n'y avait pas que de l'inquiétude sur son visage : on y décelait également une once de curiosité. Des yeux plus pétillant, le front légèrement recourbé, comme plongé dans ses réflexions. La créature de l'ombre était effectivement resté très évasive sur ce qu'il était, et ses capacités. Après tous, l'envie de décocher sa flèche n'était peut être pas totalement éteint.
Il s'approcha un peu, afin d'avoir la réponse à sa question : elle se nommait donc Kliérianne... Et était partit de sa vie tranquille et sauvage sur l'ile des elfes, pour rentrer en contact avec des humains. Moui, après tout, pourquoi pas. Tout était bon pour partir en voyage, vers l'inconnu. Elle crut bon de rajouter vouloir rencontrer un véritable humain, décrochant un sourire aux lèvres du changeur de forme. L'image qu'il avait projeté d'eux n'était pas très différente de la réalité, en sois. Même si certains soldats aurait déjà essayer d'occire la jeune femme...
Kliérianne, d'un coup, banda son arc, en direction des fourrées. La perception n'étant pas son point fort, Ragnarock préféra croire aux sens de la jeune femme, et resta en retrait. Une bête gigantesque sortit des feuillages, en poussant des grognements. Ragnarock pensait que l'elfe tirerait sa flèche, mais... Elle préféra la ranger, et faire un grand sourire..
.

*Ces mangeurs de salades sont suffisamment fou pour ne pas tirer sur des créatures aussi grande et aussi poilu ?*

La réponse vint d'elle même : la jeune femme connaissait cette créature. Bien sûr, comme il était bête. Ça tombait sous le sens. La créature de l'ombre salua brièvement la gigantesque bête, sans en prendre vraiment attention. Elle fit les présentations, lui expliquant que que la gigantesque peluche l'avait sauvé il y a quelques jours et qu'elle s'appelait Nùmendil. Malgré ses journées dans la forêt, jamais la créature de l'ombre n'avait vus, ou même entendu parler d'une telle créature. S'étant rapprocher pour la conversation, il n'hésita pas à légèrement foulé du pied l'ombre de ses deux interlocuteurs. Après tout, l'apparence d'une elfe et d'une bête assoiffée de sang pouvait être très utile pour un farceur comme lui. Pour le présenter à la masse poilu qui se trouvait devant eux, elle ne se retint pas de lui demander subtilement ce qu'il faisait sur cette plage...

*Elle pense m'intimider avec bête ? Non, peut être veut-elle innocemment savoir ce que je fais ici depuis quelques jours... Après tout, vus que ce n'était qu'une histoire stupide et fausse, je peut bien donner des renseignement !*

" Bah, il a peu de temps, deux jours exactement, j'ai rencontré un Naga fort sympathique, qui m'a indiqué une vieille légende sur cette plage..."

La vérités était évidemment que le Naga avait voulus le tuer, et qu'il fallut à Ragnarock lui montrer qu'il était invincible pour pouvoir discuter. Kliérianne, qui lui avait posé la question, regardait autour d'elle, comme perdu. Mais cela lui importait peu :

" Une légende disant qu'il y aurait un fabuleux trésors, caché dans une grotte sous marie, dans la barrière de Corail. Et qu'un chemin pouvait être ouvert pour y pénétrer, si on voulait trouver le trésor... Vous mec roirez ou non, mais j'ai passé mes deux derniers jours à chercher cette entrée. Mais bon, elle ne..."

- Vous... Vous avez vu ça ou ce sont mes yeux qui me jouent des tours ?

La jeune elfe l'avait coupé net dans son récit. En marmonnant, Ragnarock regarda autour de lui, la forêt, la plage, la barrière de corail... Rien. Rien que ce paysage morne et ennuyeux qu'il avait vus pendant ces deux derniers jours. Était-elle folle ?

"Vous êtes sûr d'avoir vus quoi que ce soit ? Parce que là... Nùmendil ? Non plus ?"

Sans attendre la réponse de la bête, il scruta à nouveaux l'horizon, et finalement, vit effectivement un léger scintillement vers la barrière de Corail. Rien d'impressionnant en soit, mais les corail n'ayant pas la capacité à briller d'eux même, il semblait étrange de voir des flash lumineux comme cela.


"Soit je deviens aussi fou que vous, sois j'ai également vu ce flash... Ce pourrait-il que ce soit ce que je cherche ?"

Non... C'était trop gros pour être vrai ! qui pourrait bien croire à une histoire pareil ? Deux jours sans rien trouvé, et l'arrivé d'une elfe et d'une peluche géante aurait fait que POUF ! La grotte apparaisse ? Ragnarock refusait de croire à un si stupide raisonnement... Malheureusement, il allait vite ce rendre compte que cette rencontre n'était pas dus qu'au hasard... La rencontre de trois personnes aussi différente allait réveillé des secrets que seul les plus anciennes légendes de l'ile expliquait encore...

[HS : J'ai relu le sujet de la quête, et j'ai vu que la grotte n'apparaissait que les nuits de pleine lune... On est vraiment la nuit ? x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Jeu 3 Mar - 21:08

[ euh... pas vraiment sûr qu'on soit la nuit en effet. On a qu'à dire qu'on tourne en rond jusqu'au couché du soleil. Désolé du retard de réponse mis les profs nous donnent pas mal de travail en ce moment et j'ai plus trop le temps de répondre Neutral ]

A peine Nùmendil fut-il arrivé que la jeune elfe s'empressa de faire les présentations. Celle qu'elle donna de lui ne fut pas pour lui déplaire, elle expliquait que malgré les apparences il n'était pas un monstre assoiffé de sang qui tuait tout ce qui bougé. Ce qui sonnait de suite moins pour une première rencontre. Mais la présentation de l'autre ... créature, le mot humain était faux, lui sembla incomplète. Il ne faut pas se fier aux apparences pour lui aussi et était donc un natif de l'île. Mais les humains ne sont pas d'ici, donc il n'était pas un humain. Mais en avait le physique. Donc qu'elle sorte de créature était-est-ce donc ? Pas un vampire, les vampires n'ont pas une odeur comme cela. Mais quoi alors ? Il avait beau connaître nombre de races de la forêt, jamais encore il n'avait croisé celui-ci ou quelque chose qui s'en rapproche... Une bête pouvant changer de forme peut-être ? Oui pourquoi pas, même si l'idée déplaisait à Nùmendil. Enfin, il n'était certain de rien et ne pouvait que faire des hypothèses des plus incertaines et qui en plus n'étaient pour le moment d'aucune utilité même si sa curiosité avait été piqué à vif et qu'il comptait bien avoir une réponse un jour ou l'autre.
La conversation avait continué et en était arrivée à la question sur la présence du dénommé Ragnarock ici sur cette plage, et à ce que son "ami" lui avait dit. La créature répondit rapidement après un cours instant de silence et la réponse fit légèrement grogner Nùmendil qui marmonna entre ses crocs quelque chose d'incompréhensible mais qui n'était autre qu'un commentaire aux mots prononcés. Les mots sympathiques et naga dans la même phrase étaient pour lui comme quelque chose d'impossible et de parfaitement ridicule. Un naga c'est tout sauf sympathique, violent, terrifiant et tueur, certes, pour les deux premiers, lui-même n'était pas non plus un exemple, mais lui, il sauvait les gens que ces abbérations de la nature chassait. En plus, ces répugnantes choses n'étaient rien d'autres que des traîtres !! Et le fait que le soit-disant ami naga est mentit n'étonnait en rien Nùmendil, la surprise aurait été que l'un d'eux dise la vérité à quelqu'un n'étant pas de leur race. Surtout quand visiblement il s'agit d'un trésor.
Un trésor ?! Ici ?! Dans la barrière de corail ?! Et puis quoi encore ? Il n'avait rien trouvé de mieux ces naga pour faire venir des proies vers eux ? Un trésor enfouit depuis des siècles dans cet endroit était improbable, sinon ces bestioles auraient déjà mis la main dessus ou tout le monde serait en train de le chercher. Les trésors attirent les foules comme le sucre les abeilles alors qu'il n'y est personne ne pouvait que signifier qu'aucun trésor ne se trouvait ici. Et puis, d'où viendrait-il ce trésor ? Des temps anciens ? Les lieux avaient déjà été fouillés alors qu'il reste ce genre de chose dans les environs ... Et à moins que quelqu'un qui n'a que ça à faire dans sa vie est choisit d'en mettre un pile ici récemment, Nùmendil ne voulait pas trop y croire. En tout cas, le dénommé Ragnarock y avait cru et avait eut la patience de fouiller le coin pendant deux jours... Quelle naïveté !!

- Vous... Vous avez vu ça ou ce sont mes yeux qui me jouent des tours ?

La jeune Kliériane avait interrompu l'autre créature et fixait l'eau à quelques mètres d'eux, là où une partie de la barrière de corail se trouvait à peu près. Il n'y avait strictement rien d'anormal à cet endroit, juste des vaguelettes comme sur toute la surface de la mer. Et visiblement, il n'était pas le seul à penser quelque chose comme ça, car Ragnarock demanda à l'elfe si elle était sûre puis à Nùmendil si il avait vu quoi que ce soit. Ce dernier secoua la tête en signe de dénégation. Non rien de ... Ah, tiens, si !! Il y avait un léger reflet. Pas de grand flash lumineux, juste une petite tâche lumineuse, pas bien précise mais néanmoins présente et qui semait le doute. Mais maintenant ils étaient trois à le voir, donc, ce n'était pas une hallucination.

-Vous n'êtes pas fous non, moi aussi je le voit, bien que je sois incapable de dire avec certitude de quoi il s'agit. Ce n'est peut-être qu'un reflet sur une surface brillante après tout et le fait que ce soit sous la forme de flash, de clignotement est dû peut-être aux vagues qui font onduler l'eau. La nature fait parfois de choses simples d'incroyables trésors.

L'idée que l'histoire du dit trésor lui paraît trop improbable pour qu'il accepte d'y croire. Après tout, cela venait d'un naga...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Dim 6 Mar - 16:50

Comment les deux créatures avaient réagis lorsque Kliériane les avait laissées face à face pour se concentrer sur l'environnement, elle l'ignorait et d'ailleurs, cela ne l'intéressait guère. Lorsque ces éclats de lumière lui étaient parvenus aux yeux, elle avait immédiatement réagis, se tournant vers eux, cherchant à voir si ces histoires de trésor que racontait Ragnarock lui montaient à la tête ou si elle était réellement la proie d'un évènement étrange.
Et d'ailleurs, cette histoire de trésor était étrange... Comme tout elfe qui se respecte, Kliériane nourrissait une méfiance soutenue par rapport aux nagas, ces deux races étaient ennemies depuis la naissance de la seconde et leurs rancœurs étaient loin d'être terminées. Pour cette raison, la jeune elfe à la recherche d'aventures avait du mal à croire qu'un naga ait révélé une légende de son peuple où était précisé l'emplacement d'un trésor qui serait sans doute convoité par toute personne en connaissant l'existence. Mais malgré ces réticences, elle n'avait pu s'empêcher de vouloir y croire, croire qu'enfin quelque chose arrivait dans son morne quotidien sur l'île de Révia qu'elle avait rejoint pour vivre des expériences qui tardaient à venir.
Dans un premier temps, ses deux compagnons ne réagirent pas à son exclamation pleine de doutes mais aussi d'enthousiasme. Ils la prenaient peut être pour une folle qui avait des hallucinations visuelle mais elle était une elfe et elle avait confiance en ses sens aiguisés, elle ne pouvait se résoudre à avoir eu tord, même lorsque Ragnarock mi sérieusement en doute ses affirmations. Elle ne dit rien et attendu quelques instants, des instants qui suffirent puisque la créature annonça qu'il avait lui aussi remarqué ce flash de lumière, se demandant si cela pouvait avoir un rapport quelconque avec l'objet de ses recherches. Nùmendil, lui, semblait plus sceptique et moins enthousiaste que les deux autres mais il confirma néanmoins que lui aussi avait remarqué cet évènement lumineux. Cependant, il pensait plus à une coïncidence qu'à un vrai signe vis à vis de cette légende. Il avança sa théorie selon laquelle cette lumière était un simple rayon du soleil se reflétant sur les vaguelettes qui encombraient la mer. Il était bien vrai que cette explication était la plus plausible mais la jeune elfe voulait croire à un peu de magie. Elle était sans doute trop naïve mais elle était la benjamine du groupe, celle dont la vie devait avoir été la plus simple et donc celle qui avait le plus de facilité à s'émerveiller. C'est cette envie de vivre une aventure, de s'émerveiller et d'y croire qui lui fit répondre au scepticisme de l'animal avec un timbre de voix à mi chemin entre une voix remplie d'espoir et le ton d'une enfant suppliant qu'on la croie :


- Vous avez sans dote raison, le soleil commence à se coucher et les reflets de ses rayons sur l'eau sont naturels... Mais c'est le seul endroit où l'on remarque cet évènement de toute la plage et ça c'est assez intrigant. Quelles sont les chances que quelque chose comme cela arrive à un seul endroit et que ce lieu soit justement celui où d'après la légende se situe cette fameuse grotte ?

En avançant ses arguments, elle s'était tournée vers Ragnarock car elle voyait à ce moment là en lui un allier. Elle pressentait que lui aussi avait envie d'y croire et qu'il serait plus facilement convaincu par ses propos que Nùmendil. Si la créature dont elle ne connaissait pas vraiment les caractéristiques se rangeait de son côté la partie serait en partie gagnée. Ils auraient la majorité et elle ne serait plus seule à vouloir se lancer dans l'aventure.
Ne voulant pas perdre une seconde, elle reprit sa respiration et proposa, timidement malgré un regard pétillant de malice et de volonté :


- Puis ce n'est pas loin... Nous pourrions peut-être aller jeter un oeil, cela ne nous engage à rien.

Elle leva les yeux vers le soleil qui déclinait rapidement avant de reprendre à nouveau, pour confirmer une fois de plus ses propos et balayer les contestations avant qu'elles arrivent :

- Si nous nous dépêchons nous serons même de retour avant qu'il fasse nuit... Même si il me semble que la lune sera pleine cette nuit d'où le fait que nous ne devrions avoir aucun problème de visibilité.

La jeune fille eut un soupire en annonçant la pleine Lune. Un mois. Cela faisait déjà un mois qu'elle avait quitté l’île des elfes et en étant présente ce soir là sur cette plage, cela signifiait qu'elle resterait encore au minimum un mois de plus sur Révia. Mais elle se hâta de chasser cette pensée de sa tête car cela la plongerait inévitablement dans une nostalgie qui n'était pas compatible avec l'excitation qu'elle ressentait à cet instant là.
Sans attendre la réponse des deux créatures qui l'accompagnaient, l'elfe qui était de plus en plus déterminée avait fait quelques pas vers la mer avant de se tourner à nouveau vers eux, le visage plein d'espoir. Elle espérait une réponse positive, que quelque chose allait arriver mais aussi et surtout, qu'elle ne soit pas seule car cette solitude qui l'accompagnait depuis sont arrivée sur l'île d Révia commençait à lui peser...



[Hors-RP : J'avais en effet oublié que l'action devait se situer la nuit mais voilà, la chose est réparée, on est en fin d'après-midi/début de soirée et la nuit arrive ^^ Puis d'ailleurs, on est sur Révia, la météo est tellement instable que un couché de soleil si rapide n'est pas une chose étrange]

****************




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Sam 26 Mar - 23:10

Plus le temps passait, et plus Ragnarock s'emplissait de doute. Était-il pensable que ce soit la grotte qu'il ait cherché ? Que ce Naga ne lui ai pas mentit, et que la simple venus de deux personnes est pus la faire apparaitre ? Qui croirait à ça ? Qui pouvait être assez stupide et naïf pour croire à ce genre de conte ? Si la créature de l'ombre avait cherché se trésor au départ, c'était plus pour chasser l'ennui qu'autre chose : l'histoire du Naga n'était qu'un prétexte. Mais sous ces yeux, et ceux de la jeune elfe et de la peluche géante, les effets lumineux près de la barrière de corail ébranlait ses convictions.

Cela intéressait beaucoup la jeune femme. Elle avança ses arguments, en se tournant régulièrement vers la créature de l'ombre, surement pour chercher son approbation, ou tout du moins son soutient. Mais notre ombre était plongé dans ses réflexion, pesant le pour et le contre, examinant chaque élements qu'il possédait...

*Bon. J'ai cherché pendant deux jours, en vain, une grotte contenant un trésor, qui parait-il n'apparait que lorsque celui qui la cherche veut la trouver... Condition stupide d'ailleurs. Aujourd'hui, en présence de deux autres personnes qui ne savaient rien de cette grotte, avant que j'en parle, un phénomène pour le moins inattendu et inexpliqué survient. En admettant que ce soit la grotte, une question s'impose : qu'a-t-il changé entre aujourd'hui et ces deux derniers jours ?*

Kliérianne, continuant d'avancer ses arguments, proposa d'aller regarder par curiosité ce phénomène, en avançant le fait qu'ils ne mettraient pas longtemps à y aller, et que dans le pire des cas, la pleine lune leurs permettra de voir leur chemin dans la nuit. Cette dernière information fut comme une illumination dans l'esprit de Ragnarock, En un instant, un souvenir lui revint, enfouis dans sa mémoire...

La plage. Ou plutôt, un endroit avec de l'eau. Le souvenir est floue, les détails ne sont pas explicites. Deux créatures, discutant. Un Naga, et lui même. Mais, à l'instar des souvenirs habituels, où le Naga ne faisait que lui dire la légende, une phrase se rajouta dans le récit du monstre aquatique. Une phrase anodine, tant que l'esprit de l'ombre avait froidement oublié...

La grotte n'apparaissait qu'a la pleine lune.


Ça y est, tout était clair. Voila pourquoi il n'avait pas trouvé. Voila pourquoi cela n'arrivait que maintenant. La pleine lune, bien sûr !

"Je m'en souviens maintenant ! Ce Naga, il m'avait dit que la grotte n'apparaissait qu'a ceux qui la cherchait, les nuits de pleine lune. La grotte devrait donc apparaitre ce soir !"

Il commença à rejoindre la jeune femme,qui s'était elle même avancée vers la mer, dans le but de partir. Il en avait la certitude maintenant, il trouverait le trésor ! Même si la présence de la jeune fille et de la grosse peluche allait l'obliger à partager... D'ailleurs, est-ce que notre ami poilu voudrait les suivre ? Rien n'était moins sûr. Après tout, il était surement le plus raisonnable des trois. C'était à lui maintenant de donner sa décision...

[Oui, j'ai pus faire ma réponse, même si j'ai pas vraiment le temps de la relire, donc excuser les (surement) nombreuses fautes dans le textes ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Mar 12 Avr - 14:36

Visiblement, la jeune elfe était du genre tête de mule. Il faut dire que ses arguments n'étaient pas entièrement faux, mais tomber comme par hasard sur une hypothétique grotte renfermant un trésor juste en arrivant sur les lieux... Les coïncidences existent mais là, cela relevait davantage du miracle si c'était juste. Et certes les miracles ne sont pas que fabulations, mais ils devraient parfois s'abstenir d'exister et laisser les choses à leur place !!
Kliériane proposa donc d'aller jeter quand même un coup d'œil, juste comme ça, pour vérifier. Nùmendil, en bon déçu de la vie, joua son rôle et ne retint pas un soupir. Elle y croyait vraiment à ce trésor, à ces divagations perverses d'un pitoyable naga ?? Elle pensait vraiment que l'un d'entre eux ait pu dire une once de vérité ?? Et bien lui n'y croyait pas !! Qu'elle aille se mouiller et chercher des reflets si cela l'amuse, et qu'elle emmène l'hu... la sorte d'humain aussi. Lui, il avait passé l'âge de courir après des chimères et les histoires de trésor perdu il n'y croit pas, il n'y croit plus ...
Le dénommé Ragnarock dit alors quelque chose, un détail qu'il avait oublié et qui lui était subitement revenu. La grotte n'apparaissait que les nuits de pleine lune. Ceci expliquant cela, les deux autres s'avancèrent vers le scintillement étrange avec une sorte d'empressement qui fut presque communicatif. Mais cela paraissait tellement gros à Nùmendil, qu'il ne réagit pas et se contenta de les regarder faire. Après tout, il n'avait aucun besoin d'or ou de pierres précieuses. Tout ce qui lui était indispensable il l'avait. Nourriture, paix, calme, nature... Que demander de plus ? ... De la compagnie... Voilà ce qui lui manquait, voilà ce que pour quoi il avait abandonné le cœur de la forêt, voilà ce qui l'avait finalement emmené ici, sur cette plage, avec ces gens.
En quelques bonds souples il les rejoignit et d'une voix étonnement enjouée, il dit, railleur :

-Vous n'osez pas partir sans moi quand même, il faudra bien quelqu'un pour mettre hors d'état de nuire les nagas qui ne vont sûrement pas nous laisser mettre la main sur le trésor si facilement. D'ailleurs, vous avez une idée des dangers qui nous attendent, on ne va pas en promenade de santé je suppose ?!

Ce n'était bien sûr pas la seule raison qui l'avait poussé à se joindre aux autres. Le fait qu'il n'est pas confiance en ce Ragnarock en faisait partit. Le fait qu'il appréciait Kliériane aussi, mais ces deux choses, il préférait les garder secrètes. Et puis, l'idée de rester en arrière, de laisser aux autres les dangers et lui de faire demi-tour... Il avait quand même un certain honneur et n'accepterait pas de se sentir comme un lâche en abandonnant l'elfe surtout aux risques qu'une telle mission comportait forcément. Les nagas, il en ferrait son affaire, et les autres monstres aussi, cela faisait un moment qu'il ne s'était pas frotté à un monstre et à un adversaire digne de ce nom. Il avait besoin de se dérouiller et de s'amuser un peu ...


[Désolé du retard, devoirs oblige... Et désolé de la qualité, pas trop d'idées]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Jeu 21 Avr - 21:27

En entendant le récit du pseudo-humain et en voyant les reflets lumineux provenant de la mer la jeune Kliériane avait été pleine d'espoirs et de désirs d'aventure mais maintenant qu'elle avançait, seule, vers la mer sans entendre les bruits caractéristiques de pas dans le sable qui auraient été le signe qu'elle était suivie par les deux autres, tous ses rêves s'effondraient. Elle voulait croire à cette légende mais visiblement, elle était la seule. Elle avait ralenti le pas, espérant sans doute inconsciemment que Ragnarock et Nùmendil finiraient par la rejoindre. Encore des espoirs vains. Que ce passait-il dans son dos ? Que faisait les deux autres ? Elle l'ignorait, une seule chose était sûre, ils ne parlaient pas. Ses arguments n'avaient visiblement pas été assez forts pour les convaincre et elle s’apprêtait à s'arrêter et à faire demi-tour pour les rejoindre puis qu'elle ne voulait pas s'engager seule vers la barrière de corail, elle est jeune, pas inconsciente, lorsque Ragnarock s'exclama avec enthousiasme :

"Je m'en souviens maintenant ! Ce Naga, il m'avait dit que la grotte n'apparaissait qu'a ceux qui la cherchait, les nuits de pleine lune. La grotte devrait donc apparaitre ce soir !"

Qu'est ce qui avait fait renaître ce souvenir dans la mémoire de la créature ? Peut-être l'allusion de Kliériane à la lune, peut être autre chose, l'essentiel était qu'il s'en soit souvenu. Si la gratte n'apparaissait que les nuits de pleine lune, tout s'expliquait ! Le fait que la lumière vienne d’apparaître ne paraissait plus être une drôle de coïncidence mais uniquement un signe qu'ils étaient sur la bonne voie. A peine avait-il annoncé cela que Ragnarock eut l'air d'avoir retrouver tout son enjouement. Il se hâta et ne tarda pas à rejoindre la jeune elfe, laissant Nùmendil seul avec son scepticisme. Certes le gros animal qu'il était avait connu moult désillusions dans sa vie et avait été un elfe avant d'être ce qu'il était désormais, période de laquelle il gardait sûrement une grande méfiance vis à vis des nagas, mais la benjamine du groupe se demandait tout de même ce qui l'empêchait de croire à la magie de cet instant. Kliériane était intelligente mais elle était aussi, et surtout, bien trop naïve pour pouvoir croire un seul instant que les rêves qu'elle construisait autour de cette légende ne soient que des rêves et non pas la réalité. Pourtant, à cet instant la jeune aventurière était tiraillée entre deux sentiments contradictoires. D'un côté son esprit aventureux la poussait à avancer vers la lumière en compagnie de Ragnarock mais sa raison la mettait en garde contre lui. Elle ne connaissait cette étrange créature que depuis quelques minutes et rien, à part son instinct, ne lui certifiait qu'elle pouvait avoir confiance en lui. C'est pour cette raison, du moins elle s'en était persuadé, qu'elle désirait vraiment que Nùmendil se joigne à eux. Même si elle n'avait rencontré le gros animal plein de poils que quelques jours auparavant, il lui avait sauvé la vie et elle lui accordait donc son entière confiance. Par chance, son désir fut exhaussé avant qu'elle ai décidé de si elle devait continuer avec la créature inconnue ou rester avec celle qu'elle connaissait, et elle perçu le bruit de bonds faits dans le sable. Lorsqu'elle se retourna, c'est avec joie qu'elle pu donc constater que Nùmendil était en train de les rejoindre d'un pas vigoureux.

-Vous n'osez pas partir sans moi quand même, il faudra bien quelqu'un pour mettre hors d'état de nuire les nagas qui ne vont sûrement pas nous laisser mettre la main sur le trésor si facilement. D'ailleurs, vous avez une idée des dangers qui nous attendent, on ne va pas en promenade de santé je suppose ?!

En entendant ces mots qui n'étaient pourtant pas très rassurants Kliériane ne pu s'empêcher de sourire. Ils étaient désormais trois à se lancer à l'aventure, à se lancer à l'assaut de cette légende naga et à son prétendu trésor. Après tout, ce n'était même pas tellement après le trésor que la jeune fille courait mais plus après la quête de groupe qu'il signifiait. Elle n'était plus seule et elle ne risquait plus de s'ennuyer en errant dans la foret d'Eryn ce qui était un point extrêmement positif pour son moral. C'est donc finalement avec un grand sourire aux lèvres qu'elle répondit de manière évasive mais toujours aussi enthousiaste à la dernière question qu'il avait posé :

- C'est vrai que ce ne sera sans doute pas simple et que de nombreux dangers nous attendent sans doute mais je suis sûre que nous pouvons y arriver même si j'ignore ce à quoi on va être confrontés. Entre votre force, ma magie et les pouvoirs que possède sans doute Ragnarock nous devrions arriver à nous débrouiller.

Alors qu'elle parlait en regardant le plus grand des trois aventuriers, ils avaient avancé et se trouvaient maintenant au bord de l'eau. C'est maintenant que leur aventure allait réellement débuter. Alors que les quelques vaguelettes qui secouaient la mer en cette soirée tranquille s'échouaient à leurs pieds l'elfe s'arrêta et repris la parole.

- Je pense que nous n'avons pas le choix, nous allons devoir nous mouiller...
Après avoir dit ces quelques mots et sans attendre la réponse de ses compagnons elle posa son sac à terre et ôta ses bottes afin d'éviter d'abîmer des choses dont elle n'aurait pas besoin. A ce moment là elle ne pensait même pas qu'une simple transformation en sa forme de petite fée pourrait lui permettre de se rendre au dessus du lieu d'où provenait la lumière sans se mouiller.

****************




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Dim 24 Avr - 21:45

Ça y est. Ils étaient prêt. Trois aventuriers, aux motivations diverse, se tenant face à la Mer, infini et envoutante, avaient comme
but commun de découvrir une caverne des légendes Nagas, qui parait-il
renfermerait gloire et richesse.
Un tableaux fort envoutant pour
notre créature de l'ombre. L'argent l'intéressait certes un peu, mais le
principale moteur de son enthousiasme venait de l'aventure prochaine
qu'ils allaient vivre, lui et et ses deux compagnons : une créature
imposante et une elfe naïve. La vie était décidément clémente avec
Ragnarock.
Mais un problème se posa très vite aux yeux de
l'humanoïde... Comment ils allaient entrer dans cette grotte ? Car oui,
il y avait de la lumière qui sortait de l'eau, mais après ? Ils
devraient plonger ? Allaient-ils se téléporter mystérieusement ?
Ragnarock n'aimait que trop peu les facteur inconnus. Raaah, si
seulement il avait mieux écouté le Naga !
Kliéarianne avait posé son
sac, et retiré ses bottes, afin d'aller à l'eau. Soucieux de soigner son
apparence humaine, même s'il avait été démasqué, il prit soin de
retirer ses bottes, mais garda l'épée avec lui, bien protéger dans son
fourreaux. Nùmendil, lui, n'avait surement pas le moindre équipement
dont il devait se défaire, si bien que Ragnarock prit les devants et
dit, avant de plonger :


-On y va !

L'eau
était agréablement tiède, permettant de se rafraichir après un
après-midi si chaud. La créature de l'ombre regarda si ses deux
compagnons l'accompagnaient, et voyant que oui, il reprit sa nage.
Heureusement pour lui, son "déguisement" ne craignait pas l'eau : seul
une blessure magique pouvait le révéler aux yeux de tous. Toutefois,
l'eau ne permettait pas de se camoufler en ombre, si bien qu'il se
sentit incroyablement vulnérable. Il accéléra donc sa nage, ne profitant
même pas du paysage marin qui se déroulait devant ses yeux, en cette
fin d'après-midi.
Finalement, avant que l'obscurité n'entoure le groupe, l'humanoïde
arriva près de la source lumineuse. Elle semblait jaillir à la surface,
comme un poisson bondissant hors de l'eau. Il plongea la tête, et vit
que cette lumière semblait n'apparaître qu'a la surface : rien en
dessous ne laissait présager cet étrange phénomène...
Le groupe était complet, et se tenait autour de la lumière. Il fallait y
aller maintenant. Impatient, Ragnrock prit les devants :

-Je suis surement celui qui a le moins de chance d'être blessé. Je passe devant.

Et il nagea au centre de la lumière. Il ne ressentit d'abord rien.
Comment s'il était dans l'eau, normal. Et puis, il sentit son corps se
tordre. Comme s'il tentait de s'étirer. Et avant d'avoir put dire quoi
que ce soit, il fut comme aspiré, tel un naufragé dans un tourbillon.
Mais Ragnarock n'eut pas le temps de contempler le fond marin : à peine
s'était-il sentit aspiré, que l'instant d'après il se sentit normal. La
créature soupira de soulagement, avant de voir où elle était.

En face de lui se dressait deux gigantesque statues, dont la pierre
usées était attaquées par les algues, représentant des Nagas armés de
lances. On distinguait également un escalier central, passant entre les
deux gardiens de pierres, menant à un couloir trop lointain pour que
Ragnarock puisse dire ce qu'il cachait. Il s'avança un peu, trempé,
encore sous le choc de cette découverte : il était dans un lieu de
légende.

Mais très vite, il se retourna, pour voir non seulement comment il était
arrivé, mais également pour guetter ses compagnons. Encore une fois, il
fut bluffé : une colonne d'eau large de trois mètres s'élevait vers
une cavités dans le plafond : c'était la seule entrée de la grotte. En
dessous, il y avait un petit bassin avec l'eau du "geyser", et des
marches afin d'en sortir. Ragnarock trépignait : pourvu qu'ils arrivent
vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Cet aventurier, c'est
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Mar 26 Avr - 15:44

Rajaon entendit un bruit sourd derrière lui. Quelqu'un venait de pénétrait dans la grotte, dans SA grotte. Le naga se retourna et aperçu l'humain complètement trempé en bas des escaliers. Sa mine déconfite et son aspect penaud lui donna l'impression de faire face à un vulgaire insecte. Cependant, quelque soit l'intrus, il était hors de question de le laisser gambader en cet endroit sacré. La puissante créature se demanda ce que pouvait bien faire Effris, dont le rôle était de garder l'entrée lumineuse. Peu importe, le premier soucis se trouvait quelques mètres en contrebas. Instinctivement, le monstre s'avança pour que la créature puisse le percevoir :

-" Imprudent ! Ssssssssssors de cet endroit que tu n'es pas en mesure de fouler ! La grotte sssssssacré des nagas n'est pas un libre accès aux fouineurs dans ton genre ! Sssssi tu ne fais pas demi tour immédiatement, tu devras faire faccccce à ma fureur !"

Le naga fixa intensément son opposant. Il n'avait qu'une envie, faire de lui son dîner.

_________________________________________________

Effris dont l'estomac criait famine, avait délaissé l'entrée de la grotte pour poursuivre un banc de poissons colorés visiblement très appétissant. Après une course acharnée et enfin repus, il retourna à son poste. À quelques mètres de son sa position d'origine le naga aperçu une forme pénétrait dans la lumière. Furieux et conscient des conséquences d'un tel manquement, la créature accéléra davantage ... Trop tard. Le tourbillon absorba littéralement l'intrus. Après tout, Rajaon se chargerait sans problème de lui. Effris n'aurait droit qu'à de grosses remontrances. Du moins c'est ce qu'il espérait. Reprenant ses esprits il aperçu sur le rivage deux autres personnes. Une elfe frêle et ... Quelque chose. Une créature massive qui l'intrigua fortement. De toute façon il était hors de question de laisser passer d'autres intrus. Avec une motivation retrouvée et l'espoir de se refaire auprès de Rajaon, le naga nagea jusqu'au rivage où il émergea enfin. Il faisait désormais face à ses deux opposants, attendant que l'un d'eux prennent une initiative.

__________________________________________________

Bien, voici le bilan :

- Ragnarock tu fais face à Rajaon, le gardien de la grotte. Sa rage et sa puissance sont moindres pour un naga, cependant il est plus fort que toutes autres races. A toi d'agir avec ruse et discernement pour te sortir de cette situation.

- Kliériane et Númendil vous faites désormais face à Effris, censé dissuader les intrus de s'approcher de la lumière les nuits où elle apparaît. Ce naga n'est pas le plus intelligent de sa race loin de là. Encore une fois à vous d'agir comme bon vous semble.

Lancer de dé supplémentaire :

Etat de la marrée :

- résultat : 5. Conséquence = Une tempête commence à se lever, la mer s'agite. Si vous voulez rejoindre Ragnarock, ne perdez pas de temps.

Pour un soucis de clarté et de nombre de post, le prochain à répondre sera Númendil, suivi de Kliériane et enfin Ragnarock.


[Edit Kliériane : Le compte du Maître du jeu a été changé mais le RP continue avec son intervention, c'est le nouveau compte MDJ qui répondra la prochaine fois.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Mar 26 Avr - 16:27

Et voici que l'aventure débutait. Ils étaient trois compagnons et aller vivre ensemble le temps de découvrir un trésor. L'idée de cette récompense lui aurait été plaisante quelques années plus tôt, là, devenir riche ne l'intéressé pas plus que ça, il cherchait juste à aider, donne un coup de main et surtout à s'occuper. Ce n'est pas tous les jours qu'on à l'occasion de partir à la recherche d'un butin englouti et Nùmendil espérait bien qu'il y aurait un peu d'action. Quelques monstres lui offrirait un remarquable divertissement et si l'occasion se présentait, il se défoulerait bien sur un ou deux d'entre eux. Dit comme cela, cela faisait un peu barbare il ne s'en préoccupait pas plus que ça, à vrai dire, il espérait bien montrer à ce Ragnarock de quoi il était capable, car Nùmendil ne lui fait pas confiance. Peut-être a-t-il tort d'ailleurs, cela il ne le saura que dans le futur, mais son instinct l'incite à la prudence avec ce être, en même temps, on ne savait toujours pas ce qu'il était réellement !!
Mais pour l'instant, il n'était pas question de doutes, il fallait avancer. Attendant que les deux autres ôtent leurs effets personnels encombrants pour nager, Nùmendil regarda davantage cette lumière bien intrigante. Cela lui paraissait encore être une drôle de coïncidence de se trouver là pile au bon moment. Le hasard fait parfois bien les choses. Mais surtout ce qui le dérangeait, c'est que cette lumière était parfaitement visible pour quiconque regardait un tant soit peu l'eau. Et n'importe qui d'à peu près normal, serait curieux et irait voir. Que les naga n'est pas cherchés un moyen d'empêcher cela l'intriguait. Ils étaient décidément assez bêtes ces demi-serpent et ils baissés encore plus, si cela était possible dans les débris de l'estime que Nùmendil leur consacré. Sans leur force ils ne seraient finalement pas grand chose, juste une épine dans le pied.
Ce fut Ragnarock qui se lança en premier dans la mer et avec un certain enthousiasme. Visiblement, il était drôlement pressé de se confronter aux secrets que cachait cette lumière. Il n'était pas le seul mais Nùmendil choisit de passer en dernière position. Un ,qui d'après ses propres dire ne risquait pas grand chose, ouvrait la marche, et un autre donc la force et la brutalité paraissaient évidentes, à l'arrière. Et puis, pour une raison qu'il mit sur le compte de la galanterie, il ne voulait que la jeune elfe ne cours trop de risques.
Avant qu'il n'ait même eut le temps de rejoindre Ragnarock près de la lumière, celui-ci avait déjà disparu dans un tourbillon d'eau qui força le temps d'un soupir, les deux autres à reculer. Une question tarauda l'esprit de Nùmendil, pourquoi n'auraient-ils pas pu tous partir en même temps ? Après, ils couraient de moins de risques comme ça. Même si leur compagnon disait ne pas courir beaucoup de risques, cela leur aurait permis de s'entraider en cas de comité d'accueil dans la grotte. Mais bon, il était désormais trop tard et c'était au tour de Kliériane de se lancer.
Il y eut alors une gerbe d'éclaboussures et sans prévenir, un monstre écailleux jailli juste sous leur nez. Sur le coup de la surprise, Nùmendil recula de quelques pas avant d'identifier de quoi il s'agissait. Un naga. Cela devenait soudainement intéressant. Il l'avait sa protection de la lumière, en chair et en os. Il allait enfin pouvoir se confronter à un naga et par la même occasion s'amuser un peu. Mais malgré cette pensée, il restait sérieux car il connaissait la force évidente de ce peuple et ne sous-estimait pas ce monstre. Il était, pour le coup, plutôt content d'avoir à disposition des crocs et des griffes qui certes l'obligeaient au corps à corps, mais qui avaient toujours rempli leur rôle à merveille. Son visage se fendit en un rictus carnassier.
Faisant un pas en avant, il se prépara à un assaut de la créature. Chacun de ses muscles étaient tendus dans l'attente d'une attaque qui ne tarderait sûrement pas à arrivait. Ils voulaient passer et le naga ne les laisserait pas faire, l'un d'eux devait forcément s'imposer, et cela semblait évident qu'à la fin, il y aurait obligatoirement un combat. Cela sautait aux yeux.
Un grognement discret mais parfaitement audible, venant du fond de la gorge, échappa, non involontairement à Nùmendil. Une sorte de mise au défi qu'il était assez aisé de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Sam 7 Mai - 16:14

Elle avait fini par réussir à les convaincre. Malgré les premières réticences des deux créatures, ils étaient désormais bel et bien tous les trois au bord de l'eau, prêts à se lancer dans l'aventure. Kliériane avait ôté ses bottes et posé son sac sur le sable, assez loin des vagues pour que la mer ne les mouille pas si la marée venait à monter. Les pieds dans l'eau elle en était venue à se dire que sa tenue était loin d'être adaptée au fait d'aller dans l'eau mais qu'elle n'avait guère le choix. Pour des raisons de pudeur évidentes elle ne pouvait pas retirer sa robe comme elle l'aurait fait si elle s'était trouvée seule et même si cette dernière allait la gêner pour sa progression dans l'eau, elle devrait s'y faire.
Ragnarock aussi s'était déchaussé avant de pénétrer dans l'eau, toujours armé, en premier. Il plongea avec assurance et volontarisme, engageant les deux autres à le suivre. Voyant que Nùmendil ne réagissait pas immédiatement la jeune elfe pénétra donc à son tour dans l'eau salé qui était plus chaude que ce à quoi elle s'attendait. En effet, en cette fin de chaude journée l'eau était loin d'être désagréable si on omettait le fait qu'elle imbibait les vêtements, rendant la progression de la jeune fille assez compliquée. Derrière elle, elle entendit la créature poilue se jeter elle aussi à l'eau, et devant elle Ragnarock s'était retourné pour vérifier qu'ils le suivaient bien. Entourée des deux créatures et avec de l'eau jusqu'aux épaules Kliériane se rendit enfin compte de l'aventure dans laquelle elle venait de mettre les pieds. Ils avançaient comme cela, l'un derrière l'autre vers l'inconnu, un inconnu surement dangereux. Cependant, entourée comme elle l'était, elle se sentait presque rassurée. Nùmendil avait une apparence assez effrayante pour faire fuir les menaces et elle ne doutait pas que Ragnarock, malgré un physique banal, cachait des ressources insoupçonnées. Entre ces deux créatures elle faisait pâle figure mais il lui semblait qu'elle ne craignait rien.
Leur progression n'était pas très rapide car l'eau entravait leurs mouvements mais l'excitation de la jeune elfe montait crescendo. Ils se rapprochaient de la lumière et sa curiosité était à son comble. Les environs avaient l'air calmes et rien ne laissait présager un quelconque danger. Enfin, les trois compagnons arrivèrent devant la source de lumière. En dessous de cette dernière rien de particulier, juste la mer, normale. Kliériane en était déçue. Cependant, Ragnarock n'avait visiblement pas perdu espoir puisqu'il annonça d'une voix pleine d'impatience :


-Je suis surement celui qui a le moins de chance d'être blessé. Je passe devant.

Kliériane et Nùmendil reculèrent d'un pas alors que la créature d'apparence humaine avançait sous la lumière. Tout à coup un tourbillon apparu et il fut aspiré dans ce dernier. Rien ne laissait supposer qu'un tel évènement se produise et Kliériane était soufflée. Elle ne pouvait quitter des yeux la colonne d'air qui s'était ouverte au milieu de la mer devant elle, aspirant son tout nouvel ami. Que lui était-il arrivé ? Était-il blessé ? L'elfe ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour lui, se disant que ce serait à elle de le soigner si il lui était arrivé quelque chose dans sa chute. Détachant enfin son regard du tourbillon, elle regarda son deuxième camarade, à la recherche d'une expression encourageante et rassurante. Elle était la plus jeune, la plus naïve et sans aucun doute la plus sensible et fragile du groupe et à ce moment là elle ne savait pas du tout comment agir. Finalement elle se décida à se jeter à la suite de Ragnarock dans le tourbillon et alors qu'elle s'avançait vers le phénomène assez impressionnant elle entendit un bruit d'éclaboussures à sa droite. Elle stoppa net et se tourna vers Nùmendil et le bruit, pensant qu'il en était le responsable.
Ce n'était pas Nùmendil. Ce n'était pas quelque chose que Kliériane avait déjà rencontré. Ou plutôt si, elle en avait déjà rencontré des dizaines dans les livres, c'était un Naga. Les nagas, ennemis éternels des elfes. Comme Nùmendil ils avaient été des elfes au départ, des elfes pervertis qui avaient muté et changé d'apparence il y a de cela des générations. Dans les livres que la jeune fille avait lu on parlait d'eaux comme d'êtres cruels, forts et dangereux. Leur apparence était repoussante et effrayante. La jeune fille qui se sentait en sécurité quelques temps auparavant était désormais tétanisée devant le monstre qui se trouvait entre elle et son ami. Il était si proche d'elle, si menaçant, que pouvait-elle faire devant une telle masse d'écailles ? Elle aurait voulu bouger, se sauver mais sa robe gorgée d'eau l'empêchait de se mouvoir correctement, elle était prise au piège. C'est dans un dernier recours, sans même y avoir pensé, agissant plus par automatisme qu'autre chose changea d'apparence. En un instant elle passa de l'elfe bloquée sur place dans l'eau à une petite fée filant dans le ciel et s'éloignant du reptile des mers.
En dessous d'elle se trouvaient Nùmendil, le naga, la source de lumière et le tourbillon dans lequel était tombé Ragnarock. Sous cette apparence elle aurait pu se faufiler au dessus du naga et rejoindre le premier aventurier entré dans la grotte mais elle se sentait plus proche de Nùmendil que de lui et préférait donc rester en compagnie de l'animal poilu. Ce dernier se préparait à affronter le gardien de l'entrée de la grotte et avait l'air plus terrifiant que jamais. Son apparence avait perdu toute humanité, il n'était plus que force, violence et bestialité mais malgré cela Kliériane ne le craignait pas. Depuis leur dernière rencontre elle avait compris qu'il contrôlait parfaitement ses instincts et qu'il ne serait dangereux que pour leurs adversaires qu'il provoquait déjà d'un grognement animal. Un combat allait sans doute commencer et Kliériane se préparait à utiliser ses pouvoirs de guérison pour le cas où son ami serait blessé. A cet instant elle avait presque intégralement oublié Ragnarock qui se trouvait seul en territoire ennemi...



[Désolée pour le temps de réponse, je souffre en ce moment d'un énorme manque d'inspiration et surtout de temps...]

****************




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet:    Sam 14 Mai - 10:47

Les choses s'étaient vite compliquées pour le pauvre Ragnarock, resté seul dans la grotte. En effet, un Naga, perché sur le haut des marches, lui ordonnait de quitter les lieux. En temps normal, l'humanoïde aurait surement obtempéré : il n'avait rien à gagner en se battant. Mais aujourd'hui, la donne était différente. Derrière ce serpent trempé ce trouvait surement le plus grand trésor que la créature de l'ombre pouvait imaginer. Et même si l'argent en lui même n'était guère intéressant, passer à coté d'un tel pactole serait stupide. Très stupide.
Mais que pouvait-il faire ? Il n'avait qu'un seul avantage contre son adversaire : celui-ci ignorait qu'il ne craignait pas les blessures physique. Les Nagas n'étant pas des magiciens, cela lui offrait l'opportunité de pouvoir placer une attaque contre ce colosse. Mais c'était très court, ces créatures là avait de bon réflexe, et il esquiverait surement son assaut en voyant Ragnarock recevoir l'attaque sans broncher. Choix difficile...

*Nùmendil et Kliériane ne sont toujours pas là... Peut être ont-ils choisit de partir, en me laissant seul ? Non, la jeune elfe était très intéressée par le trésor, et la peluche géante l'accompagnait pour la protéger de moi. Donc... Soit la mer les empêche d'accéder au cercle, soit... Il y a un autre gardien.*

La stratégie de Ragnarock se mettait doucement en place. Mais il devait être sûr de certaine chose avant. Et après que quelques minutes se soient écoulé après la menace du Naga, la créature de l'ombre répondit :

-Je ne savais pas que c'était privé ici, j'en suis désolé. Mais j'attends quelques amis, si vous pouviez les laisser me rejoindre, ce serait bien aimable.

Et avant même que l'imposante créature ne puisse réagir, Ragnarock commença une lente marche vers son adversaire, en finissant sa phrase :

-A moins qu'un autre d'entre vous ne les empêche d'accéder à l'entrée, dans la mer. Ai-je tort ?

Il y avait maintenant deux réaction possible : soit le Naga, cédant à sa rage, attaquait l'impertinent qui était dans sa grotte; soit il se mettait à réfléchir, et à questionner la créature de l'ombre. Dans l'un des cas, il pourrait porter son attaque en profitant de son invincibilité, dans l'autre, il gagnait du temps.

*J'espère que Nùmendil est de taille pour les combattre...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Maître du jeu


▌Messages : 131
▌Date d'inscription : 22/07/2010
▌Age : 25

~ Carnet de Route ~
▌Âge :
▌Gloire & Renommée :
100/100  (100/100)
▌Camp:

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Sam 21 Mai - 21:45

Raajon – A l'entrée de la grotte.

Raajon souffla bruyamment en entendant la réponse de l'humain. Pour qui se prenait-il ? Cet imprudent cherchait-il la mort, pour venir le narguer d'une façon aussi délibérée ? Le naga ne se donna pas la peine de chercher à comprendre ce qui motivait ce pauvre fou. Bien des gens savaient que Shiiva était ici … et ils avaient été nombreux à venir la chercher. A tenter de venir la chercher. Les elfes, les humains, lors de leur premier passage sur l'île de Revia et même les vampires. Personne n'avait vaincu Raajon. Un rictus déforma son visage déjà inhumain.

- Tu perds ton temps, pauvre fou. Mais soit. Attends-les.

Raajon se ferai un plaisir de les acceuillir. Son rictus s'étira. Peut être qu'Effris n'était pas resté à son poste – il n'était pas là pour le vérifier, mais c'était la seule explication possible pour que cet humain ai réussi à pénétrer jusqu'ici. Dans ce cas, Effris avait bien fait. Enfin Raajon allait pouvoir s'amuser un peu.

Effris – A l'entrée du tourbillon.

La créature était réellement impressionnante. Effris avait beau être de forte carrure, il savait qu'il ne pourrait pas faire grand chose. Raajon comprendrait surement en voyant la bête arriver … A ses côtés se tenait une elfe. Fragile et … tétanisée, apparemment. Effris sourit. C'était peut être la raison pour la quelle il aimait tant être un naga : la terreur qu'il inspirait aux autres, lui, pauvre naga insignifiant, parvenait à le remettre d'aplomb. Mais soudain, l'elfe disparu. Effris n'eut le temps que de voir une minuscule fée filer. « voilà que ça se complique ... » songea-t-il. Dans son dos, la tempête se levait, se montrant plus insistante. Si il avait la moindre chance, c'était maintenant. Effris savait ce qu'il avait à faire : blesser la créature – suffisamment pour l'empêcher de rejoindre celui qu'il avait aperçu se glisser dans le tourbillon. Cela le f rainerait et après, la tempête serait là. Ils ne pourraient plus passer. Face à lui, la créature feula. Effris s'efforça de ne pas trembler. De toute évidence, cette dernière n'avait pas peur de lui. Le naga serra la mâchoire. Il saisi son trident et, avec une rapidité surprenante, l'enfonça dans ce qui devait être l'épaule de la créature.

Bilan.

Ragnarock, te voilà avec un petit peu de temps supplémentaire. A toi de l'utiliser comme il faut. Sans les autres cependant, tu ne peux rien faire, maintenant que Raajon les attends – avec moult impatience.

Nùmendil, ce coup de trident dans l'épaule ne t'as pas fait du bien. Effris est idiot mais il sait viser … et à touché là ou ça fait mal. Tu peux encore te battre mais la douleur est bien là. De plus, la tempête est sur toi.

Kliériane … je n'ai qu'un mot à dire : Go !

Quant aux lancés de dés, conformément à la décision prise avec Zanar, nous n'en feront plus. A vous !


Dernière édition par Maître du jeu le Ven 1 Juil - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Dim 22 Mai - 20:30

Au plus grand plaisir de Númendil, le naga, tout aussi puissant qu'il puisse être, hésitait à attaquer, comprenant parfaitement que son adversaire ne se laisserai pas faire. Bien au contraire, plus prêt que jamais à en découdre, la Bête était impressionnante dans son attitude. Elle le savait, voyait le doute dans l’œil de son ennemi et un sourire d'autant plus carnassier et bestial apparu sur sa face, dévoilant sa déstabilisante dentition dont l'utilité était très claire, déchirer, déchiqueter, arracher. Númendil poussa un nouveau grognement, cherchant à pousser le naga à la faute. Il fallait faire vite, une tempête se profilait et lentement des vaguelettes commençaient à apparaître. Ils devaient rejoindre Ragnarock avant que le mauvais temps ne leur arrive dessus. Sinon, il serait trop tard ...
Mais malgré cette attitude peu prudente qu'il était contraint d'adopter, Númendil ne se laissait pas distraire. Il n'avait prêté aucune attention à l'absence de réaction de Kliériane, la jeune elfe. Elle était derrière lui, et à priori, ne risquait donc rien tant qu'elle restait là. A moins bien sûr que le naga ne soit doté d'une puissance de saut phénoménale, ce en quoi on pouvait douter, il n'était pas en mesure de l'approcher à moins de se mettre à portée de griffes ou de crocs. Et donc de courir le risque d'y laisser quelques morceaux au passage, voir même la vie. Kliériane était donc en sécurité. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à mettre hors d'état de nuire, ce serpent maudit avant de descendre à leur tour dans les profondeurs marines. Un programme qui promettait d'être palpitant !
Un changement d'attitude se sentit dans le regard du naga. Il n'était guère plus rassuré qu'avant, mais il n'hésitait plus, il semblait s'être souvenu de ce en quoi consistait sa mission, empêcher tout intrus de pénétrer dans cette grotte. Avec une rapidité que Númendil n'aurait jamais pu soupçonner, le bras de la créature se tendit et le trident qu'il tenait, transperça avec violence chair et muscles de l'épaule. Encore étonné par ce coup, la douleur n'arriva pas dans la seconde qui suivit, mais quand il la ressentit enfin, il ne put retenir un cri des plus bestial, comme celui d'un animal enragé. Il avait quelque peu oublié en quoi consistait souffrir, son dernier véritable combat, et donc dernière blessure, datait d'un certain temps. Il ferma un instant les yeux, refoulant et reniant à cette douleur qui envahissait tout son épaule le droit d'exister. Il sentait le sang couler dans son épaisse fourrure et son regard se tourna vers l'arme, toujours figée dans sa chair, percée et rougit pas le liquide écarlate. Il sentit la colère monter en lui, une rage animal, une rage incontrôlable. Il allait réduire ce monstre en morceaux, en tous petits morceaux...
Númendil attrapa le trident de sa patte droite et en serrant les dents retira l'arme d'un geste rageur mais désinvolte, comme si cela ne lui coûtait rien, comme si il n'avait même plus mal. Mais il ne la lâcha pas pour autant. La gardant fermement entre ses doigts, il tira d'un coup sec dessus, avec une force colossale qui força le naga à lâcher prise. Il envoya le joujou au loin puis tentant d'ignorer l'horrible douleur, il fixa le gardien d'un regard qui ne cilla pas. Voyons de quoi était capable le monstre sans son bâton.
Malgré le handicap de sa patte qui ne porterait plus autant de poids et qui le forcerait à boiter, il se ramassa sur lui-même pour mieux bondir.

-Tu n'aurais jamais du faire ça serpent ...

Sa voix n'avait été qu'un murmure, mais contenait toute la menace nécessaire. Il était clair que cet affront ne resterait pas impuni ...
Avec un nouveau rugissement qui fut comme un violent contraste, Númendil se détendit comme une ressort et sauta. Il retomba, toutes griffes dehors, les crocs dévoilés, sur la masse écailleuse qu'il roua de griffures et de morsures. Pendant un temps les écailles firent riper et glisser les assauts, mais la violence des coups finit par endommager cette défense.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Sam 28 Mai - 20:01

A peine transformée en petite fée, le premier réflexe de Kliériane avait été de s'éloigner un maximum du naga et c'était donc d'assez loin qu'elle observait la scène qui se déroulait devant ses yeux. Sous cette forme ces sens étaient bien moins aiguisés qu'en temps normal mais ils restaient accrus par rapport à une vision et à une ouïe normales.
Alors que quelques instants auparavant le naga n'avait d'yeux que pour elle, la cible facile du groupe, il se trouvait désormais en train d'hésiter. Nùmendil et lui se faisaient face, s'observant et se jaugeant sans pour autant que l'un des deux n'ose attaquer en premier. Le premier n'ignorait sans doute rien de la puissance de ce peuple de l'eau alors que le second se trouvait devant quelque chose qui devait lui être inconnu. Les deux situations avaient un côté effrayant mais aucun des deux combattant ne semblait prêt à renoncer. Était-ce une question d'honneur ? La jeune elfe pacifiste ne comprenait pas réellement ce qui les poussait à vouloir se battre mais elle savait que si Nùmendil avait besoin d'elle, elle n'hésiterait pas à se lancer elle aussi, avec ses faibles moyens, dans la bataille. Ils s'observaient avec rage alors que la mer aussi avait l'air de vouloir se déchaîner. Des vagues commençaient à apparaître et le ciel se noircissait de plus en plus. Ce n'était pas la nuit qui tombait mais bel et bien de menaçants nuages noirs qui approchaient. La tempête n'était pas loin, elle était vraiment tout près...
La tempête ne se profilait pas uniquement au niveau de la météo, elle était aussi sur le point d'éclater entre les deux combattants. Les grognements de Nùmendil se faisaient de plus en plus audibles et de plus en plus menaçants. De là où elle était Kliériane ne pouvait percevoir la réaction du naga mais à la vue des crocs de l'animal ami, elle ne pouvait s'empêcher de frissonner. A ce moment là elle se trouvait bien heureuse d'être son alliée et non pas son ennemie, un ennemi qui les surpris tous les deux en réagissant promptement. En effet, un instant plus tard la créature écailleuse brandit son trident et le lança d'un geste précis jusque dans l'épaule de Nùmendil. Sous l'effet de la surprise mais aussi de la peur qu'elle eut pour son ami Kiériane poussa un cri d'effroi qui fut étouffé par celui du blessé. L'animal semblait alors avoir complètement pris le dessus sur l'elfe qui était en lui ce qui terrifia un peu plus la jeune fille.
Devant elle le combat commençait réellement mais elle était incapable de réagir et d'aider son allié... A cet instant elle aurait souhaité se trouver à tout autre endroit que celui là, elle voulait s'éloigner de cet échange bestial et la tentation de la fuite se faisait de plus en plus grande. Pendant ses doutes l'animal poilu s'était débarrassé de l'arme de l'autre et après l'avoir menacé s'était jeté sur lui. Sous les yeux de l'elfe, toute petite sous sa forme féerique, les deux monstres s’entre-déchiraient... Des yeux qui étaient alors baignés de larmes. Elle s'était surestimée et était bien incapable de participer à un tel combat, y assister était déjà pour elle un véritable supplice...

Combien de temps s'était passé ? Depuis combien de temps Kliériane n'avait pas bougé ? Durant combien de temps était-elle restée prostrée, les yeux pleins de larmes fixé sur ce combat qu'elle voulait absolument voir cesser ? Elle l'ignorait mais les éclairs qui striaient à présent le ciel venaient de la sortir de sa léthargie. Devant elle les deux combattants combattaient toujours. Autour d'eux la mer s'était rougie, colorée par le sang qui s'écoulait de leurs blessures. Des sangs ennemis qui se mélangeaient et étaient entraînés vers le tourbillon...

*LE TOURBILLON !*

Le rappel de l'existence de ce tourbillon dans lequel était entré Ragnarock et de l'existence même de ce second compagnon eut l'effet d'un electro-choc sur la jeune spectatrice du massacre. Cet être étrange était seul contre les monstruosités que contenaient peut-être ce tourbillon. Peut-être même voyait-il l'eau teintée de sang et pensait-il qu'il leur était arrivé malheur. Des dizaines de visions d'horreur firent leur apparition dans l'esprit de l'elfe mais cela eut le mérite de la faire réagir.
Un instant plus tard Kliériane avait repris ses esprits et, après avoir saisi son courage à deux mains, s'était approché des combattants. Elle faisait abstraction de leur lutte pour ne se concentrer plus que sur Nùmendil et ses blessures. Elle n'avait aucun mal à soigner quelqu'un par contact mais là elle ne pouvait plus s'approcher sans risquer de se faire elle-même blesser donc elle aurait besoin de toute sa concentration. Derrière elle le tonnerre grondait mais cela aussi elle tentait de l'oublier. Fermant les yeux elle se visualisait l'animal qu'elle désirait soigner et y mettant tout son coeur elle lança son mot sindarien.


- Ambar !

Sa voix était étrangement assurée mais malgré cela elle doutait de l'efficacité de son sort. Si sa tentative de soin était concluante Nùmendil aurait un avantage non négligeable sur son adversaire et si ce n'était pas le cas la jeune elfe se sentirait vraiment inutile dans cette quête qu'elle avait lancée... Si ils étaient là c'était à cause de sa volonté d'aventure mais maintenant qu'ils y étaient, elle devenait un poids pour ses compagnons... Si c'était le cas elle ne se le pardonnerait sans doute pas...

****************




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/
avatar


Cet aventurier, c'est
Ragnarock

~ Voleur d'ombres ~

▌Messages : 58
▌Date d'inscription : 13/09/2010
▌Age : 22
▌Localisation : My gad, sur une ile peut être ?

~ Carnet de Route ~
▌Âge : ???
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Sam 11 Juin - 18:54

Hum. Pas de réponse claire de la part de notre gros serpent. Juste un sourire digne d'un dragon qui mangerait morceaux par morceaux un humain,et une phrase cliché qui n'annonçait qu'une chose : le vilain monsieur n'allait attendre les deux autres invités dans le seul but de leur faire du mal. Et vus le temps qu'ils mettaient là-haut pour arriver, les deux compères devaient déjà avoir à faire avec un Naga ou une autre créature aquatique dangereuse de Révia. Pas cool. Ragnarock allait devoir improviser pour abattre le gros serpent pendant que celui-ci pensait avoir l'avantage. Sauf que voila. Que pouvait-il concrètement faire pour tuer ce Naga ? Courir, au risque de se faire transpercer, et planter son épée dans le corps robuste de son adversaire ? Ça risquait juste de mal finir pour la créature de l'ombre. Car il fallait que l'attaque soit létal. Ragnagna n'était pas une créature très endurante, un combats trop long risquait de le fatiguer. Et vus qu'ils n'étaient qu'a l'entrée de la grotte, mieux valait garder ses forces.

Moralité : il commença à marcher au hasard dans la grotte, prenant le temps de l'admirer et de la détailler. La pierre, blanche, projetait les reflets bleu de la colonne d'eau dans toute la caverne, lui donnant un aspect beaucoup plus accueillant que son gardien. L'escalier, entouré des deux gigantesques statues Naga, avait la particularité d'avoir des dessins sur chacune des marches. Comme une gigantesque histoire. Mais ce n'était pas vraiment le moment pour lire une bande-dessiné. Son pas l'amenait peu à peu vers le Naga, avec bien sûr une distance respectable. Il devait profiter de l'impatience naissante du Naga, afin de lui infliger un assaut rapide mais efficace. L'idée était déjà toute trouvée. Arrivé à moins de dix mètres du Naga, qui fixait plus la colonne d'eau que son invité, le pensant sans doute incapable de lutter contre un serpent géant, Ragnarock se concentra. Et tout se lança : la créature de l'ombre bondit vers le serpent, tout en amorçant sa transformation. Le jeune humains devint assez rapidement une masse noir, une gigantesque bouille qui peu à peu s'articula, s'étira, volant toujours vers le Naga, avant de grandir, grandir... Et de dessiner les formes d'une créature monstrueuse. Lorsque la créature arriva contre le Naga, ses traits se précisèrent, et ce fut sous les traits de Nùmendil que Ragnarock attaqua son adversaire. La gigantesque peluche qui arrivait contre le Naga le frappa de plein fouet, et ils tombèrent tout les deux . Profitant de son avantage d'attaquant, la créature de l'ombre commença alors à étrangler le terrible Naga. Mais il était certains que son adversaire avait d'autre ressource dans son sac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Maître du jeu


▌Messages : 131
▌Date d'inscription : 22/07/2010
▌Age : 25

~ Carnet de Route ~
▌Âge :
▌Gloire & Renommée :
100/100  (100/100)
▌Camp:

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Jeu 30 Juin - 22:43

Effris – A l'entrée du tourbillon.

Effris devina sans peine qu'il avait atteint le monstre. Celui ci eut un bref mouvement de recul et bientôt, un sang rouge carmin vint se perdre dans ses poils. La naga eut un sourire satisfait - qui s’effaça bien vite devant la menace de celui qu'il avait attaqué. Peut être qu'il aurait du s'abstenir et simplement les laisser passer ... Après tout, Rajoon serait parfaitement capable de s'occuper d'eux ...

Effris observa un instant le monstre prendre son élan malgré sa blessure. Le rugissement qu'il lança, terrible, fit se tapir Effris sur lui même. De son côté, l'elfe s'était changé en fée, s'élevant dans les airs, hors de portée. Si elle utilisait sa magie pour aider son compagnon, Effris était fini. Il ne pouvait tenir tête à ce ... à cette chose immense.

Le choc que produisit la bête quand il percuta Effris fut terrible. Le naga eut durant quelques instants la tête qui tourna. Il se reprit rapidement en sentant qu'il n'était pas trop abimé ... pas encore. Mais très vite, ses écailles commencèrent à perdre de leur résistance. Il devait faire vite. Au moment même ou il se disait cela, l'elfe lança un sort afin de soigner la bête. Effris rassembla toutes ses forces et se jeta de tout son poids sur la masse de muscles et de poil qu'était le monstre, le déséquilibrant quelque peu. Quand il senti que son adversaire titubait légèrement, il donna un coup violent qui le fit tomber en arrière. Derrière lui, la tempête arrivait. Il fallait juste qu'il tienne encore un peu - juste le temps que les intrus ne puissent passer. Il devait pouvoir y parvenir.

Bilan.

Nùmendil, te voilà complètement déséquilibrer. A toi de faire vite afin de pouvoir passer avant que la tempête soit là.

Kliériane, peut-tu aider d'une façon ou d'une autre ton ami ? Le naga ne semble pas croire que tu représente une réelle menace, à toi de lui prouver qu'il a tord.

Concernant Ragnarock : Comme il est absent, je vous laisse répondre tous les deux, d'abord Nùmendil et ensuite Kliériane. Ensuite, je ferai une réponse plus complète avec la partie de Ragnarock également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Númendil Daïrïun


▌Messages : 34
▌Date d'inscription : 27/10/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Dans la forêt d'Eryn

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 29
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécis

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Lun 4 Juil - 14:46

Le combat entre les deux monstres continuait sans que ni l'un ni l'autre ne montre de réels signes de faiblesse. Et pourtant leurs deux sangs coulaient pour se mélanger à l'eau salée de la mer. Sûrement était-ce leur détermination qui leur permettait de tenir le même rythme endiablé de lutte malgré les blessures parfois profondes et inquiétantes que s'infligeait les deux adversaires. Le naga se défendait avec acharnement et ses précédents doutes ne semblaient plus exister. Il devait comprendre que son unique chance de survie était de ne pas se laisser faire et d'attaquer avec autant de panache que Númendil l'avait fait.
Alors qu'une nouvelle entaille venait de s'ouvrir sur le bras de l'ancien elfe, il entendit vaguement un mot qui l'espace d'un instant, l'intrigua. Ambar ? Qui avait dit cela ? Soudain la présence de Kliériane lui revint à l'esprit. Complètement accaparé par son duel, il l'avait tout simplement oublié. Profitant d'une pause des assauts, il la chercha du regard sans succès. Etait-elle parti ? Avait-elle fuit ? Ou bien avait-elle profité qu'il occupe le naga pour passer par la lumière et rejoindre Ragnarock. Cela était possible, car elle paraissait sincèrement intéressée par le trésor et cela ne correspondait pas au personnage de faire demi-tour. Mais qui avait donc dit ce mot sindarien ? Ou peut-être était-ce l'objet de son imagination.
Alors qu'il allait retourner au contact du naga, il sentit une sorte de picotement là où la lance du serpent l'avait frappé plus tôt. Il y jeta un rapide coup d’œil et remarqua que le flot de sang ne s'écoulait plus de la plaie. Cette dernière s'était visiblement refermé. Légèrement surpris, il comprit finalement que cela était l’œuvre du mot de la terre précédemment entendu. La miss Kliériane n'était finalement sûrement pas partit. La vision d'une petite chose volante lui confirma cette idée. Même si il faut dire que avec le vent de la tempête, il n'était que moyennement rassuré de la voir voler.
En parlant de tempête, il allait falloir se presser pour en finir. Car les vagues devenaient de plus en fortes et le vent soufflait en terrible bourrasque qui devenaient plus puissantes de minutes en minutes. Passer par la tourbillon deviendrait impossible d'ici peu.
Númendil avait un avantage sur son adversaire, il se faisait soigner à distance par une amie, ce qui le mettait en position de supériorité face au naga. Il pouvait donc prendre des risques sans craindre trop les coups, même si c'était toujours douloureux. Mais le temps de la réflexion avait permis au serpent de comprendre la même chose. Lui aussi devait faire vite. Il devait les empêcher de passer et pour cela, la tempête était parfaite, mais il devait tenir jusque là. Et pour cela, il était déterminé.
Surprenant une nouvelle fois
Númendil par sa rapidité, le naga se jeta de tout son poids sur lui, le déséquilibrant légèrement. Et profitant de son léger avantage la bête écailleuse, donna un autre violent coup à celle pleine de poils qui perdit alors complètement l'équilibre, tombant en arrière dans l'eau en buvant quelque peu la tasse quand une vague lui passa par-dessus la tête. Il refit surface, toussant et crachant l'eau qu'il venait d'avaler. Le naga profita à nouveau de son avantage, en se jetant sur Númendil qui encaissa le choc comme possible. Conscient du peu de temps qu'il restait, il tenta un passage en force grâce à qui il écopa d'un bon coup dans la mâchoire que son adversaire n'avait eut aucun mal à lui donner. Il devait bel et bien l'avouer, sa chute l'avait mis dans une impasse temporaire. Bien sûr il parviendrait à s'en sortir seul, mais pas assez vite pour rejoindre Ragnarock. Et même si il n'aimait pas l'étrange créature, il avait lui aussi, une petite envie de savoir qu'elle était ce trésor.
Tâchant d'éviter les coups rageurs du naga tout en s’appliquant à les rendre,
Númendil du se rendre à l'évidence, il devait avoir de l'aide. Or, la seule personne à pouvoir lui prêter main forte était Kliériane, sous sa forme de petite fée. Mais il avait compris qu’elle contrôlait la terre. Elle devait être en moyen de faire quelque chose pour le faire parvenir à la victoire. En un cri puissant pour couvrir les bruits de la tempête et du combat, il lança :

-Kliériane, un coup de main ne serait pas de refus !!


Il n'avait pas idée de ce qu'elle pouvait faire, mais la poursuite de l'aventure dépendait de cela. Et l'intervention de la jeune elfe devait être rapide et efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Cet aventurier, c'est
Kliériane Narildiëen

~ Administratrice ~

▌Messages : 495
▌Date d'inscription : 08/09/2010
▌Age : 23
▌Localisation : Alsace

~ Carnet de Route ~
▌Âge : 18 ans
▌Gloire & Renommée :
0/100  (0/100)
▌Camp: Indécise

MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   Mer 6 Juil - 23:31

Les secondes qui suivirent le moment où elle avait lancé son sort de guérison furent insoutenables pour Kliériane. Rien ne se passait et elle se trouvait incapable de dire si il fallait toujours autant de temps pour que sa magie fasse effet. Les circonstances la rendaient réellement vulnérable. Heureusement, elle finit par sentir la magie s'insuffler en elle, signe que sa tentative avait abouti, après une période qui lui avait semblé durer des heures. Les deux combattants échangeaient des coups à n'en plus finir et ce combat paraissait ne jamais vouloir prendre fin même si le temps pressait. En effet, le temps devenait de plus en plus instable et la tempête approchait. Une fois qu'elle serait là, il serait impossible de franchir le tourbillon et Ragnarock se retrouverait vraiment seul... Sans compter qu'il ne serait sans doute pas simple de s'extirper des vagues d'une mer déchaînée. Mais avant de penser à tout cela, il fallait vaincre se naga pour pouvoir lui passer devant.
Une fois son premier sort de soin effectué avec succès Kliériane reprit plus ou moins confiance en elle et enchaîna les sollicitations de sa magie. Fort heureusement pour elle mais surtout pour Nùmendil, sa capacité à soigner les autres était la partie de son pouvoir qu'elle maîtrisait le mieux, sans doute une conséquence de son côté serviable, ce qui lui permit de renouveler ses soins plusieurs fois. De cette manière la créature était avantagée face au naga qui devait continuer à combattre malgré la faiblesse qui devait s'insinuer en lui à force de perdre du sang. L'impact de l'elfe sur le combat n'était donc pas négligeable même si sa présence serait sans doute passée inaperçue si un observateur s'était trouvé là. En effet, la jeune femme sous sa forme elfique était minuscule et malgré le fait qu'elle se soit rapproché du combat, elle en restait encore assez éloignée. Par ailleurs, le vent qui s'était levé lorsque les nuages noirs étaient apparus ne lui rendait pas la vie facile. Voler par temps de vent n'est pas simple mais lorsque l'on fait moins de cinq centimètre, cela devient un exercice très dangereux. Cependant elle ne voulait pas se résoudre à reprendre une apparence elfique ordinaire car elle n'ignorait pas que son potentiel magique en serait réduit et qu'elle s'épuiserait plus rapidement. Elle se trouvait donc face à un dilemme...
Pendant qu'elle tergiversait intérieurement, lançant de temps à autre son mot sindarien pour soigner son allié, le combat entre les deux créature continuait à faire rage. L'un comme l'autre faisait preuve d'une violence effrayante à laquelle Kliériane n'aurait pas résisté si elle n'avait pas été elle-même prise dans le feu de l'action. Les choses, et les coups, s'enchaînaient si rapidement...
Tout à coup, Nùmendil fut frappé à la mâchoire d'un coup particulièrement violent. la jeune fille qui assistait à la scène poussa alors un cri silencieux et ne pu qu'assister impuissante au déséquilibre et à la chute en arrière de son ami. Le naga ne profita pas de ce moment de répit pour souffler, au contraire, il se jeta sur le corps à moitié immergé de l'animal. La scène était terrible et dans cette position donnant au combat un véritable aspect aquatique, l'allié de Kliériane perdait tout avantage. Le principal concerné semblait s'en être lui aussi facilement rendu compte puisqu'il ne tarda pas à demander de l'aide...


-Kliériane, un coup de main ne serait pas de refus !!

Dans un premier temps la jeune elfe fut totalement décontenancée par ce soudain appel à l'aide. Comment ELLE, avec ses pauvres moyens, pouvait-elle lui être d'un secours quelconque ? L'idée qu'elle puisse l'aider autrement qu'en le soignant lui paraissait impossible. Face aux deux adversaires, même sous son apparence normale, elle faisait figure de petite chose fragile. Rien ne semblait la destiner à jouer un rôle dans ce conflit et pourtant il était désormais clair que son intervention serait capitale, les mots de Nùmendil étaient clairs à ce sujet. Elle devait fournir une aide de poids à l'ancien elfe, mais que pouvait-elle faire ? Se lancer dans le combat était une alternative impensable mais elle avait l'impression qu'à part soigner et faire pousser des fleurs, elle ne savait rien faire. Or offrir un bouquet au naga dans ces circonstances ne suffirait sans doute pas à l'empêcher de se battre...
Soudain, la solution s'offrit à elle. C'était risqué car elle allait devoir se rapprocher énormément des combattants mais elle n'avait absolument pas d'autre idée, ceci devrait donc faire l'affaire.
Elle commença donc par se rapprocher de là où Nùmendil et le naga s'affrontaient dans l'eau et se retransforma. La seule chose qu'elle espérait à cet instant était que son ancienne apparence lui ait permis d'approcher assez discrètement pour que son ennemi ne l'ai pas remarqué. Ce qu'elle s'apprêtait à faire ne lui permettait pas de garder sa forme féerique car elle devait être en contact avec le sol et que la hauteur d'eau était trop importante pour combiner les deux caractéristiques. Son but était d'immobiliser le naga à l'aide de racines qu'elle pouvait ancrer dans le sol. Dans la théorie cela faisait partie de ses pouvoirs... Dans la pratique elle n'avait jamais essayé et n'était pas sûre que cela fonctionne, mais il fallait qu'elle joue le tout pour le tout, ils manquaient de temps.
Après encore un instant de concentration, la jeune elfe prononça une fois de plus son mot sindarien en pensant à ce qu'elle désirait, se concentrant cette fois ci sur le naga. Cela sembla assez bien fonctionner car elle sentit que des racines jaillirent près de ses pieds, se dirigeant vers leur objectif, mais un problème de taille subsistait : il ne fallait pas que son ennemi s'en prenne à elle car perdant toute sa concentration, son projet avorterait. Heureusement, il semblait trop occupé avec Nùmendil pour s'intéresser à elle, sans doute ne paraissait-elle pas assez menaçante. Il déchanterait lorsque les racines viendraient s'enrouler autour de lui, l'immobilisant e laissant ainsi libre court à la fureur du monstre de poils...

****************




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanneg-rpg.forumactif.fr/


Cet aventurier, c'est
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quête 1 : Naïve, farceur et rebel, une quête pleine d'étincelles [PV Ragnarock et Nùmendil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Wyclef le farceur retourne à ses sources.
» Deux frères, un bavard et un farceur [PV]
» Un farceur très farceur !
» joyeuxgauillot.farceur
» ▌script n°01 ~ « la victime, le témoin et le farceur. »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'île principale ... :: ~ La Mer de Neithan ~ :: + La Barrière de Corail +-
Sauter vers: